Prix du Vivarais (Haies) : Frêt d’Estruval, sur une pointe

Courses / 08.05.2021

Prix du Vivarais (Haies) : Frêt d’Estruval, sur une pointe

Prix du Vivarais (Haies)

Frêt d’Estruval, sur une pointe

Frêt d’Estruval (No Risk at All) a créé une petite surprise en s’imposant dans le Prix du Vivarais devant deux vainqueurs de Groupe, Duc des Genièvres (Buck’s Boum), lauréat de l’Arkle Chase (Gr1) 2019, et Spinozzar (Spider Flight), vainqueur du Prix Général de Saint-Didier (Gr3) 2017. Le représentant de Simon Munir et Isaac Souede était plus connu en steeple, discipline dans laquelle il a gagné à Auteuil. Mais il a signé sa meilleure valeur sur les balais samedi.

Bien parti dans une course qui a roulé sous l’impulsion du rentrant Wutzelino (Dragon Dancer), de Falaze (Youmzain) et de Fin du Film (Diamond Boy), il a évolué en cinquième position. En face, il a gagné un rang, venant facilement dans le dos de Spinozzar. Son jockey, Nathalie Desoutter, a pisté Duc des Genièvres et Spinozzar entre les deux dernières haies. Et sur le plat, Frêt d’Estruval est venu arbitrer le match entre ces deux chevaux au prix d’une belle pointe de vitesse. Le pensionnaire de Patrice Quinton a résisté de peu au retour de Duc des Genièvres qui se serait imposé quelques mètres plus loin. Frêt d’Estruval a fait dire à Nathalie Desoutter : « C’est un cheval qui est très, très allant et nous nous efforçons de le mettre derrière. Mais aujourd’hui, il courait en haies et nous nous doutions qu’il y aurait du rythme. De ce fait, nous l’avons monté plus près et heureusement, car sans cela, il ne serait pas revenu. C’est un cheval de terrain vraiment lourd et cela rehausse sa performance. Il est très généreux, mais il est capable de placer une bonne pointe de vitesse comme aujourd’hui» Duc des Genièvres a réussi de bons débuts français se classant bon deuxième devant un Spinozzar qui se retrouve progressivement. Longuement en dernière position, Futbolisto (Blue Brésil) a fait une belle réapparition, concluant quatrième devant Nil Dream (Dream Well), lui aussi auteur d’une rentrée prometteuse.

Le frère de Défit d’Estruval. Élevé par Bernard le Gentil et son épouse, Frêt d’Estruval est un fils de No Risk at All (My Risk), étalon au haras de Montaigu, et d’Udine d’Estruval (Le Fou), cinquième pour ses débuts sur les haies de Compiègne, puis arrêtée pour sa deuxième et dernière sortie.

Frêt d’Estruval est le frère de Défit d’Estruval (Balko), deuxième du Gran Steeple d’Europa (Gr1) et double lauréat de Gr2 sur le steeple de Merano. Après Frêt d’Estruval, Udine d’Estruval a produit Gazelle d’Estruval (Lord du Sud), gagnante à Pompadour et elle a eu un yearling par Beaumec de Houelle, Kart d’Estruval.

Frêt d’Estruval est le neveu du bon Aviso d’Estruval (Urgent Request), vainqueur de huit de ses quatorze courses, dont le Prix Jasmin II sur le steeple d’Auteuil. C’est la famille de Mioche d’Estruval (Lute Antique), deuxième de Listed sur les claies de Cheltenham.

Take Risks

My Risk

Miss Pat

No Risk at All

Simply Great

Newness

Néoménie

FRÊT D’ESTRUVAL (H6)

Polish Precedent

Le Fou

Floripedes

Udine d’Estruval

Sheyrann

Quête d’Estruval

Charme d’Estruval