À la Une : Adayar au-dessus de St Mark’s Basilica : pas choquant

International / 08.06.2021

À la Une : Adayar au-dessus de St Mark’s Basilica : pas choquant

Par Franco Raimondi

Aisance : un bien joli mot utilisé par les handicapeurs de France Galop dans leur blog pour expliquer le rating attribué à St Mark’s Basilica (Siyouni) dans le Qatar Prix du Jockey Club. C’est parfait, la rébellion de l’homme sur les algorithmes qui nous gâchent la vie au quotidien. « Nous lui avons de nouveau attribué un rating de 120 en comptant cinq livres pour 1,75 longueur vu l’aisance du succès. » D’après le tableau de conversion, sur 2.100m, une longueur trois quarts, c’est trois livres.

Le cheval pris en témoin pour juger la course est Adhamo (Intello), septième, qui a confirmé son 108 dans le Prix La Force (Gr3). St Mark’s Basilica a retrouvé sa valeur de 2ans comme Sealiway ** (Galiway) qui, avec 115, s’est approché de son 116 du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Les trois autres qui ont fourni le Quinté ont bien progressé sur leur dernière sortie : Millebosc (Le Havre) passe de 107 à 115 (+ 8), Saiydabad ** (Blame) de 103 à 112 (+ 9) et Cheshire Academy ** (Flintshire) de 104 à 110 (+ 6).

Photo Les longueurs se sont égrenées à l'arrivée du Derby - Racing Post

Mark Olley, le handicapeur du B.H.A. qui a signé le jugement sur le Derby, a dû gérer un sujet délicat. La plupart des poulains ont fourni des performances à la baisse, dans la fourchette comprise entre 14 et 23 livres. Epsom n’est pas fait pour tous les chevaux, surtout avec un déroulement de course à la française. Le seul moyen de trancher sur le classique était de prendre un cheval qui a fait une valeur proche de son rating d’avant-course et Hurricane Lane (Frankel) était le candidat idéal : le handicapeur l’a baissé de trois livres et il a compté 12 livres pour 7,75 longueurs (d’après la calculatrice, cela représente 11,62 livres). L’aisance d’Adayar (Frankel) a moins pesé et il sort du classique avec un 121, le même rating attribué en 2018 à Masar (New Approach).

Sa bonne deuxième place a poussé Mojo Star (Sea the Stars) en 114. Il n’est pas le maiden avec le meilleur rating de l’histoire. En 2006, Dragon Dancer (Sadler’s Wells) était arrivé à Epsom à 104 et pour sa deuxième place à une tête de Sir Percy (Mark of Esteem), il fut jugé sur le coup en 119, un rating ajusté en fin de saison à 118. Pour la petite histoire il a ouvert son palmarès au mois d’août de ses 4ans dans une Listed à Windsor.

Taper sur le Derby est devenu un loisir assez bon marché. Pour comparer le classique d’Epsom et celui de Chantilly, on ne peut pas prendre en témoin Megallan (Kingman) qui est resté loin de son 110 réalisé derrière Hurricane Lane dans les Dante Stakes (Gr2). Il faut faire un effort de fantaisie et imaginer où aurait terminé Hurricane Lane dans le Jockey Club avec son 112. Et encore, en plus de la fantaisie, il faut de la chance. Hurricane Lane, avec une place à la corde de 1 à 8, aurait fini dans le bon quarté avec aisance.   

Adayar au-dessus de St Mark’s Basilica : choquant !

Par Anne-Louise Échevin

Oui, les handicapeurs nous diront que le rating est une photographie à l’instant T d’un cheval dans une course. Oui, dans ces conditions, le passé d’un cheval ne doit pas compter dans l’évaluation d’une performance. Oui, St Mark’s Basilica ne doit pas être considéré comme le poulain ayant gagné deux Grs1 avant le Jockey Club et Adayar comme un placé de Gr3 et de Listed. Oui, peu importe qu’Adayar ait été aligné dans le Derby d’Epsom (Gr1) alors que, de base, il devait viser le Queen’s Vase (Gr2), la course pour apprentis stayers à Royal Ascot… Oui, tout ceci ne doit pas rentrer dans la décision des handicapeurs. Mais les chiffres sont là.

Photo : La deuxième place d'Adayar dans le Classic Trial - Racing Post

Avant le Derby, lors de sa deuxième place dans le Derby Trial Stakes (L), Adayar avait été jugé en 104 par le handicapeur de la British Horseracing Authority. Avant cela, lors de sa deuxième place dans le Classic Trial (Gr3) de Sandown, il était pris en 107 de rating. En l’espace de quelques mois, le poulain de Godolphin a donc progressé de 14 à 17 livres ! Le deuxième du Derby, Mojo Star, est pris en 114 de rating : il est probablement devenu le meilleur maiden d’Europe puisque, rappelons-le, un rating de Gr1 est de 115 et plus. Les handicapeurs se sont basés sur Hurricane Lane, pris en 109 de rating dans le Derby, en baisse de trois livres par rapport à sa valeur à York dans les Dante Stakes (Gr2). Quant à Mac Swiney (New Approach), qui passait de 1.600m à 2.400m, il est évalué en 104 dans le Derby.

Oui, les 3ans ont le droit d’afficher des progrès énormes au printemps mais faire d’Adayar le meilleur gagnant de Derby d’Europe, voire du monde en 2021, puisque Shahryar (Deep Impact), le lauréat du Derby japonais, est pris en 120, paraît exagéré – on ne risque pas les comparaisons avec le Kentucky Derby (Gr1). Oui, Adayar s’est imposé de quatre longueurs et demie à Epsom, mais on connaît Epsom : le gagnant avale la montée finale là où les autres peuvent vite avoir les jambes coupées pour finir. Adayar devra confirmer cette performance et faire mieux que les quatre autres derniers lauréats de la course, lesquels n’ont (pour le moment puisque Serpentine est à l’entraînement) remporté aucun Gr1 après Epsom !

Oui, St Mark’s Basilica n’a gagné "que" d’une longueur et demie, devant l’un des meilleurs 2ans européens qui nous avait déçus en 2021 et un deuxième de Gr3. Mais il est venu tôt, finissant en décélérant alors qu’il avait course gagnée. Non, Chantilly sur 2.100m n’est pas un hippodrome creusant autant les écarts à l’arrivée que les 2.400m d’Epsom.

Mais tout ceci n’est qu’un jeu de vieux garçons : à ce stade de leur carrière, St Mark’s Basilica, poulain de 1.600 à 2.100m, ne pratique pas le même sport qu’Adayar, au profil de 2.400m et plus. Les ratings ont aussi leurs limites.