Au sujet des tapis-nom

Autres informations / 25.06.2021

Au sujet des tapis-nom

Au sujet des tapis-nom

Par David Powell

« Je suis absolument d’accord avec l’intervention de Jean-Paul Ducellier [dans notre édition du 22 juin, nldr] sur l’inscription d’un nom sur les tapis de selle : celui du cheval, pas du propriétaire. L’émotion qu’il décrit concernant la vue des couleurs, comme un patriote avec son drapeau national, est tout à fait juste et palpable, et prouve qu’il sait de quoi il parle.

D’une manière générale, il faudrait que l’on revienne à montrer au public qu’il s’agit de courses de chevaux, et non d’une foire aux numéraux : filmer les chevaux, afin qu’un joueur puisse, à partir des images proposées, juger un peu du modèle, de la condition physique et de la locomotion, alors qu’actuellement 90 % des prises de vue ne sont d’aucune utilité pour un parieur qui ne joue pas au hasard.

On s’éloigne trop des chevaux. Regardez les vieux Courses & Élevage : la photo post-course montre une rentrée aux balances du cheval de profil. Aujourd’hui, nous avons droit à une photo de l’entourage et c’est à peine si l’on voit dépasser la tête du cheval entre le lad et le garçon de voyage...

Le tracking (si l’on regarde les icônes, on ne voit plus la course...), la multiplication des handicaps (qui fait du jeu aux courses une forme de tombola) vont nous mener un jour aux courses virtuelles. Donc plus d’élevage... Les renseignements fournis par le tracking sont sans doute utiles. Mais il est inutile d’afficher les casaques, on les voit à l’écran. En revanche, il est impossible de différencier un cheval tombé ou arrêté. Et pour finir, le cheval "No Signal" est partant dans presque toutes les courses ! »