AUJOURD'HUI AUX COURSES : PRIX DE DIANE LONGINES J

Courses / 19.06.2021

AUJOURD'HUI AUX COURSES : PRIX DE DIANE LONGINES J

PRIX DE DIANE LONGINES J

16 H • PRIX DE DIANE LONGINES

Gr1 - 3ans - Femelles - 2.100m – 1.000.000 €

Chasseresses classiques

Dans la mythologie romaine, Diane est la chasseresse, la fière déesse combattante. Dimanche, dans le Prix de Diane Longines, elles sont dix-sept jeunes guerrières à viser le sacre, suite au forfait d’Amazing Grace. Dix-sept à viser une couronne classique… Dans un Diane ouvert.

1 • KHALIDIYA

Oasis Dream & Kataniya, par Raven’s Pass

Propriétaire : S. A. Aga Khan

Éleveur : S. A. Aga Khan

Entraîneur : Alain de Royer Dupré

Jockey : Christophe Soumillon

Corde : 6 - Valeur : -

Khalidiya (Oasis Dream) arrive sur le Diane en ayant gagné son maiden pour sa deuxième sortie. Mais on sait qu’Alain de Royer Dupré n’hésite pas à faire franchir plusieurs échelons à ses pensionnaires. Khalidiya va donc tenter de marcher dans les traces d’une Daryaba (Night Shift), laquelle présentait un profil assez similaire : deuxième pour ses débuts, puis gagnante d’une course à conditions avant de remporter le Diane. Les limites de Khalidiya sont difficiles à cerner : elle avait été battue par Burgarita (Sea the Stars) pour ses débuts et vient de s’imposer dans un bon style. Pouliche avec une grande action assez particulière, elle possède une belle pointe de vitesse – presque surprenante avec sa façon de galoper – et serait certainement mieux dans une course rythmée. Le 6 dans les stalles est un bon numéro. Reste à savoir si elle a le niveau.

2 • RUMI

Frankel & Secrète, par Cape Cross

Propriétaire : Al Shira’aa Farms

Éleveur : Écurie des Monceaux

Entraîneur : Carlos Laffon-Parias

Jockey : Olivier Peslier

Corde : 10 - Valeur : 47

Gagnante du Prix Vanteaux (Gr3), une ligne qui n’a pas vraiment séduit depuis, même si Pétricor (Frankel) a ensuite gagné sa Listed, Rumi (Frankel) a couru proprement ensuite dans le Saxon Warrior Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1). Elle s’est classée sixième, concluant bien mais sans non plus crever l’écran. C’est une bonne pouliche, elle a des moyens mais, sur le "papier", elle s’annonce barrée par d’autres adversaires.

3 • CŒURSAMBA

The Wow Signal & Maréchale, par Anabaa

Propriétaire : Abdullah Fahad Ah Al-Attiyah

Éleveurs : Julie Mestrallet, Francine Mestrallet, Agathe Cousin-Mestrallet

Entraîneur : Jean-Claude Rouget

Jockey : Cristian Demuro

Corde : 9 - Valeur : 51

C’est la gagnante de l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), une course qui a donné plusieurs excellentes gagnantes de Diane. Jean-Claude Rouget connaît bien le chemin Poule-Diane, qui lui a réussi avec Avenir Certain (Le Havre) et La Cressonnière (Le Havre). Cœursamba (The Wow Signal) peut-elle en faire autant ? On y croit un peu moins : il n’y a que de la vitesse dans le pedigree et, après la Poule, Jean-Claude Rouget avait vite mis le Diane de côté, la pensant limitée en tenue. Beaucoup d’interrogations…

4 • INCARVILLE

Wootton Bassett & Ilhabela, par Azamour

Propriétaire : Gérard Augustin-Normand

Éleveur : Naji Nahas

Entraîneur : David Smaga

Jockey : Grégory Benoist

Corde : 18 - Valeur : 49,5

Avec dix-huit partantes (initialement), il y a forcément des malheureuses au tirage au sort des places à la corde. Incarville (Wootton Bassett) a hérité du numéro le plus à l’extérieur. Elle a montré dans le Saint-Alary avoir une belle pointe de vitesse, ayant réussi à revenir de l’arrière malgré un rythme peu élevé. Le terrain très souple l’avait certainement aidée ce jour-là et plus il pleuvra, mieux ce sera. Avec un tel numéro de corde, ce sera compliqué pour la victoire mais elle garde son mot à dire, surtout en cas de piste bien souple.

5 • AMAZING GRACE

Non partante

6 • JOAN OF ARC

Galileo & You’resothrilling, par Storm Cat

Propriétaires : Derrick Smith, Mme John Magnier & Michael Tabor

Éleveur : Coolmore Stud

Entraîneur : Aidan O’Brien

Jockey : Ioritz Mendizabal

Corde : 5 - Valeur : 49

Quinze jours après son premier succès dans le Qatar Prix du Jockey Club (Gr1), Aidan O’Brien va tenter de remporter son premier Diane avec Joan of Arc (Galileo), associée à Ioritz Mendizabal. Elle va courir pour la première fois sur 2.100m : étant par Galileo, cela ne devrait pas poser de problème, même si sa mère était une jument avec beaucoup de vitesse. Joan of Arc vient d’être battue par Empress Josephine (Galileo) – cela ne s’invente pas ! – dans les 1.000 Guinées irlandaises (Gr1), en terrain pénible. Cela s’était joué au balancier. L’allongement de la distance pourrait lui plaire et une piste souple ne sera pas un problème. Le duo O’Brien/Mendizabal est en forme. Joan of Arc a beaucoup plus à prouver qu’un St Mark’s Basilica mais elle fait partie des belles chances de l’épreuve.

7 • ES LA VIDA

Soldier Hollow & Exotic Rose, par Manduro

Propriétaire : Bernd Dietel

Éleveurs : Thomas Jordan, Bernd Dietel

Entraîneur : Francis-Henri Graffard

Jockey : Likas Delozier

Corde : 1 - Valeur : 49

L’as dans les stalles peut être un numéro piège, mais Francis-Henri Graffard a certainement poussé un "ouf" après l’avoir obtenu pour Es La Vida (Soldier Hollow). Les 2.100m vont probablement être le bout du monde pour elle et, en partant le long du rail, elle aura la possibilité de ne pas faire un mètre de trop. Oui, la pouliche a pris la troisième place du Saint-Alary, mais dans une course qui n’a pas roulé et n’a pas été hyper sélective. Plus le terrain sera souple, plus ses chances vont augmenter.

8 • BURGARITA

Sea the Stars & Angelita, par Alzao

Propriétaire : Écurie Ama.zingteam

Éleveur : Dayton Investments Ltd

Entraîneur : André Fabre

Jockey : Maxime Guyon

Corde : 14 - Valeur : 46,5

Les limites de Burgarita (Sea the Stars) sont inconnues. La pouliche a fait un truc en battant Khalidiya lors de leurs débuts puis a confirmé en enlevant le Prix de la Seine (L) devant Natsukashi (Motivator). Burgarita a beaucoup de classe et devrait être encore mieux à l’automne sur un peu plus long. Le 14 dans les stalles n’est pas vraiment un cadeau. Elle doit faire ses preuves face à des pouliches plus endurcies et composer avec un numéro de corde à l’extérieur mais a la qualité pour bien faire.

9 • NATSUKASHI

Motivator & Radiation, par Anabaa

Propriétaire : Écurie Griezmann

Éleveur : Haras du Quesnay

Entraîneur : Philippe Decouz

Jockey : Sébastien Maillot

Corde : 16 - Valeur : 45,5

Logiquement, si l’on voit une chance à Burgarita, on en voit une à Natsukashi (Motivator). Désinvolte lauréate de son maiden face à des pouliches qui avaient déjà couru, elle a pris une bonne deuxième place dans le Prix de la Seine (L), après un parcours-école. Burgarita n’a pas été gâtée avec le 14, Natsukashi l’est encore moins avec le 15. Les 2.100m du Diane seront peut-être un peu courts pour elle, une course rythmée serait un vrai plus. Elle a déjà bien fait Chantilly, mais sur les 2.400m. Pouliche sur la montante, elle peut bien faire.

10 • CIRONA

Maxios & Coco Demure, par Titus Livius

Propriétaire : Écurie Waldeck

Éleveur : Scuderia Waldeck SNC

Entraîneur : Christophe Ferland

Jockey : Julien Augé

Corde : 7 - Valeur : 49

Le numéro de corde est parfait pour Cirona (Maxios) : avec le 7, Julien Augé aura le choix. Si personne ne se dévoue pour aller devant, sa pouliche, maniable, est parfaitement capable de le faire. Dans le Saint-Alary, elle a mené comme elle l’a voulu et n’a été battue que sur le poteau par Incarville. Pouliche maniable, indifférente au terrain, elle n’est pas forcément la plus "étincelante" dans sa manière de courir mais elle est toujours là. Attention.

11 • HARAJUKU

Deep Impact & Phaenomena, par Galileo

Propriétaire : Flaxman Stables Ireland Ltd

Éleveur : Flaxman Stables Ireland Ltd

Entraîneur : André Fabre

Jockey : Stéphane Pasquier

Corde : 13 - Valeur : 48,5

Harajuku (Deep Impact) n’a pas si mal couru que cela en prenant la septième place du Saint-Alary, sur une piste très souple qui ne lui a probablement pas convenu. Stéphane Pasquier l’a respectée ce jour-là et elle est venue bien finir, en retrait. Auparavant, elle avait dominé Incarville, en bon terrain, dans le Prix Cléopâtre (Gr3). Il ne faudrait pas que la piste soit trop souple : si elle tire vers le bon, elle a son mot à dire pour au moins une place.

12 • SWEET LADY

Lope de Vega & High Heel Sneakers, par Dansili

Propriétaire : Gemini Stud

Éleveur : Stratford Place Stud

Entraîneur : Francis-Henri Graffard

Jockey : Théo Bachelot

Corde : 4 - Valeur : 50

Francis-Henri Graffard est ravi de pouvoir rallonger Sweet Lady (Lope de Vega) dans le Diane. La pouliche a couru honorablement dans la Poule d’Essai mais, sur 1.600m, elle n’a probablement pas trouvé cette année des courses ayant eu assez de rythme pour lui permettre de complètement s’exprimer. Elle a la distance dans les jambes : l’an dernier, elle a conclu sixième du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) en terrain pénible. Elle n’avait pas été très heureuse mais n’avait rien lâché et elle ne finissait pas loin de Makaloun (Bated Breath) troisième. Indifférente au terrain, elle a un bon numéro de corde. Elle a une belle chance.

13 • PHILOMÈNE

Dubawi & Prudenzia, par Dansili

Propriétaires : Godolphin SNC, écurie des Monceaux et écurie Skymarc Farm

Éleveur : Dayton Investments Ltd

Entraîneur : André Fabre

Jockey : Mickaël Barzalona

Corde : 8 - Valeur : 50

André Fabre avait fait le choix de courir Philomène (Dubawi) dans la Poule d’Essai en vue du Diane. La pouliche a été battue mais on ne la jugera pas sur cette performance sur 1.600m en terrain bien assoupli. Pour sa rentrée, sur les 2.100m du Prix Pénélope (Gr3), elle a battu Incarville en trois foulées ! Idéalement, il ne faudrait pas une piste trop souple. On la reprend.

14 • ROUGIR

Territories & Summer Moon, par Elusive City

Propriétaire : Le haras de la Gousserie

Éleveur : Jan Krauze

Entraîneur : Cédric Rossi

Jockey : Franck Blondel

Corde : 2 - Valeur : 47,5

Troisième d’un Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1) assez particulier l’an dernier, Rougir (Territories) arrive sur le Diane sur sa huitième place dans la Poule d’Essai : loin dans le parcours, elle avait conclu correctement en pleine piste, poursuivant son effort jusqu’au bout. L’allongement de la distance ne devrait pas la déranger, une piste assouplie non plus. Elle a le droit de bien faire, avec en plus le 2 dans les stalles qui devrait lui permettre de trouver une bonne place dans le peloton. Mais elle doit encore prouver qu’elle est de ce niveau.

15 • LIGHT STARS

Sea the Stars & Sureyya, par Monsun

Propriétaire : Claudio Marzocco, Ali Hamad Al Attiyah

Éleveur : SAS I.E.I.

Entraîneur : Jean-Claude Rouget

Jockey : Jean-Bernard Eyquem

Corde : 3 - Valeur : 44

Light Stars (Sea the Stars) a montré un éclair de classe pour remporter le Prix Caravelle - Haras des Granges (L). Auparavant, elle avait déçu à Saint-Cloud après de plaisants débuts victorieux sur la fibrée de Cagnes. La pensionnaire de Jean-Claude Rouget n’est pas facile à situer dans ce lot. Elle a beaucoup à prouver dans un tel lot, mais l’impression visuelle dans la Listed était saisissante. Question d’impression.

16 • OMNIA MUNDA MUNDIS

Australia & Regina Mundi, par Montjeu

Propriétaire : San Paolo Agri-Stud Srl

Éleveur : San Paolo Agri-Stud Srl

Entraîneur : Fabrice Chappet

Jockey : Vincent Cheminaud

Corde : 12 - Valeur : 45,5

Omnia Munda Mundis (Australia) n’est pas facile à situer ici. Elle va courir de façon un peu rapprochée puisqu’elle a pris part au Prix de Royaumont (Gr3) il y a quinze jours. La pouliche s’est classée troisième de l’épreuve, en montrant trouver le temps un peu long pour finir. Auparavant, elle a déçu en concluant cinquième et dernière du Prix Cléopâtre. Le 12 dans les stalles n’est pas idéal. Elle a le droit de rebondir mais, sur le "papier", cela s’annonce compliqué.

17 • NOBLE HEIDI

Intello & Noble Pensée, par Orpen

Propriétaire : Manfred Schmelzer

Éleveurs : Marc Bridoux, EARL haras de l’Hôtellerie

Entraîneur : Henk Grewe

Jockey : Andrasch Starke

Corde : 11 - Valeur : 47

Noble Heidi (Intello) a été la meilleure 2ans en Allemagne, elle qui a remporté le Preis der Winterkönigin (Gr3), le Boussac local. On la connaît, car elle avait fait ses gammes en France et, avant son succès en Allemagne, elle avait laissé un bon élément comme Homeryan (Sea the Stars) à cinq longueurs dans une Classe 2 cantilienne. Décevante pour sa rentrée, elle a montré du mieux en prenant la deuxième place du Diana Trial (Gr2). Son entourage pense au Diane depuis de longs mois avec elle. Il faudra un terrain souple et elle a beaucoup à prouver mais si elle a progressé, elle a son mot à dire pour une place.

18 • SIBILA SPAIN

Frankel & L’Ancresse, par Darshaan

Propriétaire : Yeguada Centurion Slu

Éleveur : Coolmore Stud

Entraîneur : Christopher Head

Jockey : Aurélien Lemaitre

Corde : 15 - Valeur : 48,5

Supplémentée, Sibila Spain (Frankel) a été la note du Saint-Alary où elle a fini fort après avoir été malheureuse au moment où tout se jouait. Elle n’est pas heureuse avant le départ du Diane puisqu’elle a hérité du 15 dans les stalles et les choix seront limités. Mais elle a appris quelque chose dans le Saint-Alary qui lui sera utile dans le Diane : savoir attendre, contrairement à ses deux premières sorties, et venir finir. Sibila Spain a fait ses preuves dans le souple donc, si la pluie continue jusqu’à dimanche, cela ne lui posera pas de problème. Ses limites ne sont pas vraiment connues. Il faudra trouver l’ouverture au bon moment et espérer que la ligne droite de Chantilly soit assez longue…