COMMONWEALTH CUP (Gr1) : Ascot, ton univers impitoyable

International / 18.06.2021

COMMONWEALTH CUP (Gr1) : Ascot, ton univers impitoyable

ROYAL ASCOT (GB), VENDREDI

La douche froide. Tous les regards étaient tournés vers Suesa (Night of Thunder), qui mettait en jeu son invincibilité dans la Commonwealth Cup (Gr1). Un combat pas facile, avec les complications de déplacement que l’on connaît, le déluge qui s’est abattu sur Ascot dès le matin, ainsi que la valeur du lot qui lui était opposé. Et pourtant, on y a cru ! La représentante de George Strawbridge semblait aller encore très bien quand la piste descend. Mais, quand il a fallu remonter, Suesa a peu à peu perdu son action et, comme ses rivaux, elle a dû regarder Campanelle (Kodiac) et Dragon Symbol (Cable Bay), deuxième à un nez des Sandy Lane Stakes (Gr2) dernièrement, s’expliquer pour la victoire.

Trop long, trop lourd. François Rohaut nous a livré son analyse : « Je pense qu’en terrain lourd, les 1.200m se sont avérés trop longs. C’est une pouliche très généreuse, qui a payé à la fin le fait qu’elle s’est montrée un peu allante au début. Heureusement, William Buick a respecté la pouliche et, quand il a vu que c’était cuit, il n’a pas insisté. Elle est bien rentrée de sa course et c’est bien là le principal. Je pense qu’on va la cantonner à 1.000, 1.100m. Elle aura sans doute le Prix de l’Abbaye de Longchamp comme objectif mais quelle route on va prendre pour préparer cette course, c’est une bonne question ! Nous avons le temps d’y réfléchir. En tout cas, les deux premiers sont des extraterrestres ! »

François Rohaut n’a pas tort : Campanelle et Dragon Symbol se sont livré une lutte sans merci. Le poulain est venu au contact de la pouliche à deux reprises, et ils ont fini près du rail intérieur, après avoir débuté leur effort en pleine piste. Verdict du poteau : une tête pour l’anglais. Verdict des commissaires, qui ont ouvert une enquête : victoire de la pensionnaire de Wesley Ward. Décision logique… La troisième, Measure of Magic (Kodi Bear), pointe à cinq bonnes longueurs…

Le Maurice de Gheest en ligne de mire. Wesley Ward n’avait jusqu’alors pas connu un grand meeting. Sept partants, pour une deuxième place comme meilleur résultat, dans les Queen Mary Stakes. Un Gr2 enlevé l’an dernier par Campanelle, avant qu’elle n’enlève le Darley Prix Morny (Gr1) ! Après Deauville, la pouliche s’était classée quatrième de la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1) et n’avait pas couru depuis. L’entraîneur a confié à la presse anglaise : « Gagner à Ascot, quelle que soit la manière, c’est très spécial. Je pense qu’aux États-Unis le résultat n’aurait pas été changé, mais nous ne sommes pas aux États-Unis… Les deux chevaux ont été magnifiques. Ils ont creusé l’écart avec les autres et n’ont fini qu’à quelques centimètres l’un de l’autre. Campanelle a vraiment livré une superbe performance pour une rentrée, et sur une piste profonde. Archie Watson est un vrai gentleman, il est venu me serrer la main. Je pense que la suite logique est le Prix Maurice de Gheest à Deauville, un hippodrome qu’elle apprécie. »

Oisin Murphy, qui était associé à Dragon Symbol, s’est consolé quelques minutes plus tard en remportant les Coronation Stakes (Gr1). Mais, sur le coup, évidemment, la pilule était difficile à avaler : « Je suis très déçu pour l’entourage du poulain, pour Archie Watson et son équipe, et pour M. Kubota. Peu importe comment je me sens : les commissaires ont décidé que Campanelle méritait la victoire. Je suis ravi pour Wesley Ward. En réalité, il l’a dit lui-même : Dragon Symbol était le meilleur aujourd’hui. Le reste, c’est de la littérature. »

Une américaine bien européenne. Campanelle a été élevée par Tally-Ho Stud, où son père, Kodiac, fait la monte. Campanelle a été achetée 190.000 Gns lors du book 1 de Tattersalls. Une somme très élevée pour le produit d’une mère qui avait déjà quatre produits en âge de courir (et trois partants)… mais aucun black type ! Cette dernière, Janina (Namid), avait gagné les Langleys Solicitors EBF Marygate Stakes (L) pour sa deuxième sortie, au mois de mai de ses 2ans. Après avoir couru sous les couleurs de cheikh Hamdan, elle fut acquise pour (seulement) 39.000 Gns par les O’Callaghan en juillet 2016. Janina était elle-même le seul black type de Lady Dominatrix (Danehill Dancer), une jument précoce qui a progressé avec l’âge pour finalement remporter les Dubai International Airport World Trophy (Gr3, 1.000m) à 3ans.