Disparition de Pearly Shells

Élevage / 16.06.2021

Disparition de Pearly Shells

Pierre angulaire du haras de Saint Pair, Pearly Shells (Efisio) est décédée de causes naturelles à l’âge de 22ans. Élevée en Irlande par lord Harrington, elle avait été achetée yearling à Goffs avant d’être envoyée à l’entraînement à Pau, chez François Rohaut. Deuxième pour ses débuts à la fin du mois de mars de ses 3ans, sur le mile de La Teste, Pearly Shells a remporté ses cinq courses suivantes sur des distances comprises entre 2.000m et 2.400m, dont le Prix Vermeille (Gr1). Dans le Vermeille, elle avait triomphé d’une longueur et demie en battant un excellent lot, composé notamment d’Ana Marie (Anabaa), de Bright Sky (Wolfhound), de Guadalupe (Monsun), d’Albanova (Alzao) et de Sulk (Selkirk), toutes performantes au niveau Gr1 à l’international. Pearly Shells avait d’ailleurs établi le nouveau record de la course en 2’26, record qu’elle détient toujours avec Zarkava (Zamindar), qui avait égalé le temps en 2008. Suite à cette performance, elle avait été créditée d’un rating officiel de 119, faisant d’elle la deuxième meilleure pouliche de 3ans en France en 2002 après Bright Sky, qui avait terminé troisième à trois longueurs et demie d’elle à ParisLongchamp.

Pearly Shells a pris sa retraite avec cinq victoires et une deuxième place en six sorties, et 256.400 € de gains. Outre le Vermeille, elle avait également gagné le Prix de Malleret (Gr2), le Prix de la Nonette (Gr3) et la Coupe des Pouliches de Marseille (L). Sœur du vainqueur de G1 Frenchpark (Fools Home), elle était également – comme les gagnants classiques Magna Grecia (Invincible Spirit) et St Mark’s Basilica (Siyouni) – une descendante de Fiddle Faddle (Silly Season), propriété de lord Halifax.

À l’origine de 12 black types. Au haras, Pearly Shells a donné 12 poulains. Sur 11 produits en âge de courir, dix ont été vus en compétition. On lui doit huit gagnants dont Pearl Banks (Pivotal), gagnante de l’Oberbürgermeister Dirk Elbers-Preis (Gr3), Pearls or Passion (Monsun), lauréate du Prix Panacée (L), ou encore le 3ans Smile Makers (Kendargent), placé de Listed à 2ans et deuxième cette année du Prix Greffulhe (Gr2). Pearly Shells et ses filles ont produit à ce jour 12 black types, dont les lauréates de Groupe Pearl Banks, Lucky Lycra (Olympic Glory) et Pelligrina (Soldier Hollow), ainsi que Pearls Galore (Invincible Spirit) et Smile Makers, tous deux placés de Groupe cette année. Andreas Putsch, directeur du haras de Saint Pair, a gardé à l’élevage Pearl Banks et sa fille Pearly Steph (Oasis Dream), lauréate du Prix des Lilas (L). Il a également à l’entraînement Pearls Galore et sa petite sœur de 2ans, Pearl Angel (Dark Angel). Le dernier produit de Pearly Shells est un yearling par Anodin (Anabaa). Andreas Putsch a déclaré : « Pearly Shells fut la première jument à rejoindre le haras lorsque j’ai acheté Saint Pair, en 2007, et nous avons construit la structure autour d’elle. Sa présence va nous manquer à tous ici, et nous allons travailler dur pour perpétuer son héritage dans le futur. »