Du mouvement dans le Royaumont

Courses / 03.06.2021

Du mouvement dans le Royaumont

Chantilly, dimanche

France Galop a validé jeudi matin les forfaits 2 et les supplémentations des quatre autres Groupes qui vont entourer le Qatar Prix du Jockey Club (Gr1). On notera deux supplémentations, dans le Prix de Royaumont (Gr3).

Après les premiers forfaits, elles étaient encore neuf engagées dans le très ouvert Prix de Royaumont (Gr3). Ce jeudi, Mario Baratti a supplémenté la représentante d’Alessandro Marconi, Saboor (Belardo). Elle reste sur une quatrième place dans le Prix de la Seine (L), remporté par la très estimée Burgarita (Sea the Stars). Autre pouliche supplémentée, Thunder Drum (Dubawi). La pensionnaire de Jérôme Reynier n’a plus été revue depuis sa récente huitième place du Prix Caravelle (L), à Toulouse. Auparavant, elle avait montré un brin de qualité en se classant troisième du Prix Rose de Mai (L). Ces deux candidatures s’ajouteront à celles de Dary Ci (Dariyan), troisième du Prix de La Seine, mais aussi Omnia Munda Mundis (Australia), troisième du Prix Vanteaux et cinquième du Prix Cléopâtre (Grs3). Pascal Bary présente Harcanville (Le Havre) directement au départ d’un Gr3. Elle vient de s’imposer pour ses débuts, à la mi-mai. C’est dire l’estime qu’il doit avoir en elle. En tout cas les Bary "marchent sur l’eau" avec plus de 33 % de victoires par partant cette année…

La ligne du Prix d’Hédouville. Sans surprise, il reste encore sept chevaux engagés dans le Grand Prix de Chantilly (Gr2). In Swoop (Adlerflug) s’annonce comme étant le grandissime favori. Le pensionnaire de Francis-Henri Graffard visera à confirmer sa supériorité affichée dans le Prix d’Hédouville (Gr3). Il retrouvera Sublimis (Shamardal), Influx (Golden Horn), Lord Achilles (Rio de La Plata) et enfin Nagano Gold (Sixties Icon). Avec désormais une course de rentrée dans les jambes, la seule femelle au départ, Vaucelles (Le Havre), tentera de devancer les mâles. Elle a notamment gagné le Prix de Malleret (Gr2) l’an passé.

Un Sandringham à six. Après les seconds forfaits, il reste six pouliches pour tenter de succéder à Miss Extra (Masterstroke). Kenella (Kendargent), troisième de la poule d’Essai des Pouliches (Gr1) devrait rallier la majorité des suffrages. Outre la pensionnaire de Nicolas Caullery, See the Rose (Kendargent) et Silvestri (Siyouni) tenteront de prendre leur revanche. Elles finissaient cinquième et dixième de la Poule. Enfin, Thalie (Rio de La Plata) semble avoir franchi un cap, elle qui est toujours invaincue en deux sorties, cette année. Sa récente victoire dans le Prix des Lilas (L) lui donne tout à fait le droit de rivaliser.

Stormbringer décline la lutte. Un seul candidat au Prix du Gros-Chêne (Gr2) a disparu de la liste. Il s’agit de Stormbringer (Dutch Art) qui était invaincu en deux sorties cette année. Lauréat de l’édition 2020, Tour to Paris (Fuissé) va faire face à une concurrence de qualité. Âgée de 3ans, Ideal Beauty (Invincible Spirit) bénéficiera d’un engagement sur mesure, elle qui ne portera seulement 54,5 kg. Sa victoire dans le Prix de Saint-Georges (Gr3) laisse penser qu’elle peut une nouvelle fois s’imposer. Deuxième de la course du 16 mai à ParisLongchamp, Berneuil (Lope de Vega) semble s’affirmer sur les parcours rectilignes. Nos amis britanniques font le déplacement avec Lazuli (Dubawi) pour l’entraînement de Charlie Appleby. Elle est gagnante des Palace House Stakes (Gr3) à Newmarket. Quant à Lady in France (Showcasing), elle reste sur une troisième place à l’étage du dessus, dans les Temple Stakes (Gr2), à Haydock. C’est l’entraînement de Karl Burk dont les raids français sont toujours redoutables…