Equidia Régions : une grande avancée pour les courses régionales

Autres informations / 10.06.2021

Equidia Régions : une grande avancée pour les courses régionales

Equidia Régions : une grande avancée pour les courses régionales

Par Guillaume Boutillon

Vous souhaitez regarder une course, où qu’elle se soit déroulée en France. Equidia Régions (cliquez ici https://regions.equidia.fr/), la nouvelle interface dédiée aux courses régionales, est fait pour vous !

Depuis 2019, Equidia, la Fédération nationale des courses hippiques et les fédérations régionales offrent davantage de visibilité aux courses en régions via la diffusion gratuite des replays de toutes les réunions PMH sur le site de la chaîne des courses et son application mobile. Depuis quelques jours, cette collaboration entre ces différents acteurs a pris une nouvelle tournure avec le lancement d’Equidia Régions. Pierre Préaud, secrétaire général de la Fédération nationale, nous explique : « Les régions ont une vitrine "terrain" évidente. Il faut savoir que sur les 2.300 réunions qui sont organisées chaque année, 1.500 ont lieu en régions. Et sur les 2,2 millions d’entrées sur les hippodromes, 1,4 million concerne ces dernières. Mais nous n’avions pas réellement de vitrine digitale. Le site lescourseshippiques.com, qui datait de 2005, était certes fonctionnel mais plus suffisamment moderne. L’idée – dans les tuyaux depuis 2019 et qui a suscité une vraie cohésion parmi les présidents de fédérations – est de créer une sorte d’"Allociné" des courses régionales, un site de référence pour celles-ci où toutes les informations sont centralisées. »

Arnaud de Courcelles, directeur du pôle média des institutions hippiques depuis deux ans, ajoute : « Cette collaboration était naturelle, car Equidia se doit d’être la porte d’entrée tant vers les réunions Premium que vers les PMH. Nous avons autant besoin d’événements très médiatiques que d’être au plus près de ce qu’il se passe au niveau local. Avec cette nouvelle section, c’est un vrai service que nous offrons aussi bien aux parieurs qu’aux socioprofessionnels, puisque nous sommes par exemple en mesure de diffuser certaines réunions PMH en live. »

Remettre les régions au centre du jeu. Arnaud de Courcelles poursuit : « L’attachement à ce qu’il se passe en bas de chez soi est très présent dans la société. Et les courses ont un ancrage très fort en régions. Pour nombre de turfistes et de socioprofessionnels, leur passion est née sur un champ de courses de régions. » Pierre Préaud précise : « Equidia Régions met les régions sous le feu des projecteurs et comble un réel manque de visibilité. Il faut que chaque acteur des courses régionales se l’approprie pour que tous ensemble nous en fassions une vraie référence. »

Lucien Matzinger, membre du conseil d’administration de France Galop, président de la fédération de l’Est et de la société de courses de Strasbourg, ajoute : « Cette très bonne initiative met en avant les régions. Nous profitons pleinement des moyens et du savoir-faire d’Equidia. Communiquer est aujourd’hui essentiel si l’on veut se faire connaître du grand public et faire venir du monde sur les hippodromes. C’est un formidable atout supplémentaire, sachant que cette nouvelle interface n’a bien sûr pas vocation à remplacer le site des fédérations ou des hippodromes. »

Diffuser en live les PMH sur Equidia Racing. Arnaud de Courcelles poursuit : « En raison du Covid, nous avons amélioré Equidia Racing pour permettre notamment aux propriétaires de pouvoir suivre leurs chevaux. L’objectif est désormais d’aller plus loin et bien sûr de diffuser à terme l’intégralité des courses PMH, même si techniquement cela est encore difficile. » Lucien Matzinger ajoute : « À Strasbourg, par exemple, nous organisons entre cinq et six réunions PMH par an. Comme nous sommes fibrés, nous avons pu déjà diffuser sur Equidia Racing l’une de nos dernières réunions en live. D’autre part, le site lui-même est une bonne occasion de communiquer au sujet de nos animations et des dates de nos réunions. C’est un vrai gain de temps pour tout le monde. »

Une carte interactive avec tous les hippodromes. C’est sans conteste l’un des points forts de cette nouvelle interface. Profondément remaniée par rapport à celle présente sur le site lescourseshippiques.com, une carte interactive regroupant les différentes fédérations, mais aussi la Guadeloupe et la Martinique, permet d’avoir une visibilité sur l’intégralité des champs de courses français. D’un simple clic sur l’une des fédérations, on bascule vers une seconde carte où tous les hippodromes de la fédération sont référencés. Il est alors possible d’accéder à l’ensemble des replays des courses disputées dans cette région, mais aussi d’accéder à un calendrier des réunions à venir. Il est également possible d’aller plus loin, en cliquant directement sur l’un des hippodromes. Si les replays des dernières épreuves sont aussi présents, une fiche descriptive accompagnée de renseignements sur l’hippodrome est également accessible. Pierre Préaud nous explique : « Ce nouveau site va permettre de centraliser toutes les informations, sans pour autant remplacer ceux des fédérations ou des hippodromes. Chaque hippodrome dispose de sa fiche descriptive avec des informations sur les pistes, les disciplines, les contacts, et les grandes dates de la société. »

Réussir le parcours utilisateur. Pour Equidia, le lancement de cette nouvelle interface est une première étape en attendant une refonte complète du site de la chaîne des courses à l’automne. Arnaud de Courcelles précise : « Après avoir concentré nos efforts sur l’antenne, nous avons mis l’accent sur la digitalisation. Aujourd’hui, le site d’Equidia est plus réactif et plus fluide. Avec Equidia Régions, nous voulons offrir la meilleure expérience possible aux visiteurs. En ce sens, nous appelons les sociétés de courses à nous nourrir de leurs contenus. » Pierre Préaud conclut : « Pour l’instant, nous n’en sommes pas là, mais ce site offre beaucoup de possibilités, notamment celle de mettre en place des offres commerciales ou une billetterie centralisée ou qui renverrait vers celle des sociétés de courses. Tous les champs du possible sont en tout cas ouverts avec Equidia Régions. »