Gold Cup (Gr1) : Subjectivist, talentueux stakhanoviste

International / 17.06.2021

Gold Cup (Gr1) : Subjectivist, talentueux stakhanoviste

Gold Cup (Gr1)

Subjectivist, talentueux stakhanoviste

La statue de Yeats (Sadler’s Wells) peut souffler : aucun risque de partager le rond de présentation d’Ascot avec Stradivarius (Sea the Stars). Le vénérable marathonien alezan de Bjorn Nielsen n’a rien pu faire dans la Gold Cup (Gr1) 2021… C’est vrai, il n’a pas été heureux dans le tournant final, quand il a dû subir et contourner le leader de Ballydoyle Amhran Na Bhfiann (Galileo). Mais, même sans cela, il est difficile d’imaginer Stradivarius capable de refaire son retard sur Subjectivist (Teofilo). On le sait : les pensionnaires de Mark Johnston, une fois devant, sont durs comme des Écossais ! Le 4ans, Subjectivist a pour lui la jeunesse. Mais il a aussi l’expérience : c’était sa 17e course jeudi. Quatre ans, c’est l’âge auquel Stradivarius avait remporté sa première Gold Cup, pour ce qui était sa onzième sortie ! École Gosden, école Johnston, pas totalement la même formation…

Au-dessus du lot. Subjectivist s’est imposé en costaud. À l’extérieur de l’animateur, il a suivi et son jockey Joe Fanning n’a pas fait dans le détail : quand Amhran Na Bhfiann a cédé dans le tournant final, il a laissé glisser son partenaire, qui allait au-dessus du lot. À 500m, il a commencé à actionner Subjectivist, qui a bien répondu et s’impose en sifflotant par cinq longueurs. Le lauréat du Royal Oak 2020 gagne devant la gagnante du Cadran 2020 : Princess Zoé (Jukebox Jury), héroïque jusqu’au bout sur une piste rapide qui n’était vraiment pas pour lui plaire. Spanish Mission (Noble Mission), après avoir patienté, a bien conclu pour prendre la troisième place à une demi-longueur. Stradivarius est quatrième, à une longueur trois quarts. Il faut compter neuf longueurs pour retrouver le cinquième, Emperor of the Sun (Galileo).

Un excellent stayer. Subjectivist a changé de dimension à partir du mois d’août 2020, quand il a remporté par quinze longueurs les March Stakes (Gr3, 2.800m) à Goodwood, faisant son entrée dans le monde des stayers. Septième ensuite du St Leger (Gr1), il a rebondi à Saint-Cloud, en terrain détrempé, dans le Prix du Royal Oak (Gr1). En 2021, le 4ans du Dr James Walker avait couru une fois : une promenade au soleil dans la Dubai Gold Cup (Gr2), remportée par presque six longueurs. Il arrivait en plein boom sur la Gold Cup d’Ascot mais cette course était un nouveau sport : il n’avait jamais affronté les 4.000m. Et il les a dans les jambes.

Ce ne fut pas un long fleuve tranquille, comme l’a expliqué Mark Johnston à la presse anglaise : « Je pensais que c’était le meilleur cheval que nous ayons jamais aligné face à Stradivarius mais nous avions eu une grosse frayeur après Dubaï et, il y a quelques jours, il est tombé sur la route à Middleham : il a d’ailleurs quelques petites écorchures. Nous avons eu quelques moments de doutes ! Il est probablement positif que nous n’ayons pas eu de pluie et que le terrain soit resté bon, je ne crois pas que l’on puisse voir une telle performance en terrain souple. » Concernant Stradivarius, John Gosden a commenté : « Rien ne s’est passé comme prévu. J’ai trouvé le gagnant extrêmement impressionnant mais nous étions très loin, nous avions la pouliche [Princess Zoé, ndlr] à notre côté et n’avons pas pu sortir. » Il est vrai que Princess Zoé, qui commençait à peine à enclencher, a un peu gardé Stradivarius dans la boîte lorsque le leader a reculé, Frankie Dettori devant reprendre. Mais aurait-il battu sans cela Subjectivist aujourd’hui ? Dur à croire.

Bolger sur Bolger. Élevé par les Anglais de Mascalls Stud, Subjectivist a été acheté par Mark Johnston pour 62.000 Gns à Tattersalls alors qu’il était yearling. C’est un fils du "Bolger" Teofilo (Galileo), étalon à Kildangan Stud en Irlande et de Reckoning (Danehill Dancer), multiple placée de Listed entre 2.000m et 2.400m. Reckoning a produit Sir Ron Priestley (Australia), vainqueur des March Stakes (Gr3) à Goodwood et deuxième du St Leger (Gr1), aussi pour Mark Johnston. Cette année, il a remporté les Jockey Club Stakes (Gr2) devant Pyledriver (Harbour Watch), depuis lauréat de la Coronation Cup (Gr1) à Epsom, et reste sur une troisième place dans la Yorkshire Cup (Gr2), 2.800m. Reckoning a aussi donné Alba Rose (Muhaarar), troisième des Rockfel Stakes (Gr2).

Sous la quatrième mère, on retrouve une souche qui a bien fait chez Jim Bolger, celle de Sholokhov (Sadler’s Wells), Soldier of Fortune (Galileo), Intense Focus (Giant’s Causeway)…