Gran Premio di Milano (Gr2) : un super Wally dans le grand dimanche Rouget-Demuro

International / 27.06.2021

Gran Premio di Milano (Gr2) : un super Wally dans le grand dimanche Rouget-Demuro

San Siro (It), dimanche

Jean-Claude Rouget et Cristian Demuro ont dominé la réunion dominicale de San Siro. L’entraîneur a bien profité du Gran Premio di Milano (Gr2) nouvelle formule, avec la distance raccourcie à 2.000m, pour son Wally (Siyouni). Comme le disait Charlie Whittingham, le travail de l’entraîneur, c’est de trouver les meilleures compagnies pour soi et les pires pour ses chevaux.

Wally a trouvé un parcours parfait et des conditions idéales. Il a attendu patiemment dans une course menée à un train régulier par son adversaire le plus dangereux, l’allemand Grocer Jack (Oasis Dream). Cristian Demuro a joué avec les autres et il a attendu les 300 derniers mètres pour placer l’uppercut. Grocer Jack n’a pas baissé pavillon sans lutter mais la demi-longueur sur le poteau ne reflète pas la supériorité du représentant de Jean-Pierre Barjon.

Il peut franchir un autre palier. Cristian Demuro a été fêté par ses fans et il a dit : « Il a gagné de façon nette et sans bavures, je n’ai jamais eu le moindre doute sur son succès. C’est lui qui a fait le boulot. » Jean-Claude Rouget aime bien Wally et il a dit : « C’est un super cheval. Quand il prend l’avantage la course est terminée. Il a beaucoup progressé et c’est un vrai cheval de Gr2, avec une belle pointe de vitesse. Il aime le bon terrain et il peut aller de 1.600 à 2.000m. Je pense qu’il peut progresser et franchir un autre palier. Il a démontré bien s’adapter aux courses italiennes mais il n’y a pas beaucoup d’opportunités ici. »

Il a vengé maman. C’est pour 130.000 € que Jean-Claude Rouget a déniché Wally, élève du haras du Cadran, de la S.A.S. I.E.I et des Lerner, sur le ring de Deauville. Il est repassé sur le ring lors de la vente de l’Arc, mais heureusement, il n’a pas atteint son prix de réserve (140.000 €). Sa mère, Full of Beauty (Motivator), entraînée en Allemagne par Andreas Wöhler, avait fait le déplacement à San Siro pour les Oaks d’Italia (Gr2) et avait terminé deuxième, battue d’une tête. Full of Beauty est une demi-sœur de Grey Britain (Arcano), gagnant black type.

Full of Beauty a produit la 2ans Silver Lining (Caravaggio), deuxième lors de ses débuts jeudi dernier à ParisLongchamp pour l’entraînement de Jean-Claude Rouget, et une yearling par Le Havre (Noverre).

Premio del Giubileo (Gr3)

American Bridge, un Groupe sur mesure

Jean-Claude Rouget a bien choisi l’objectif pour American Bridge (Kodiac) et la représentante de White Birch Farm a ajouté à son C.V. de future poulinière un succès dans le Premio Del Giubileo (Gr3). Les parieurs italiens ont fait confiance à l’entraîneur palois et à Cristian Demuro et ils ont placé leur argent avec raison. American Bridge a attendu sagement, alors que l’allemande Stex (Lord of England) a imposé le train, marquée de très près par la favorite No Limit Credit (Night of Thunder). Les deux se sont sauvées très tôt dans la ligne droite mais c’était sans compter sur American Bridge qui est venue en pleine piste dans une très belle action et a vite mis ses rivales à la raison. C’est par deux grandes longueurs qu’elle est devenue gagnante de Groupe alors que tout à la fin, No Credit Limit a eu raison de Stex. Le chrono de la course des femelles (1’58’’40) est presque une seconde plus rapide que celui enregistré dans le Gran Premio Di Milano.

Toutes les conditions réunies. Jean-Claude Rouget nous a confié : « La pouliche méritait de remporter une course de ce niveau. En France, elle n’arrive pas vraiment à s’exprimer car elle tombe souvent sur des courses sans train et dans des terrains beaucoup trop souples pour elle. C’est la vraie pouliche de terrain léger et la course rondement menée l’a beaucoup aidée. Elle a vraiment fait un truc. Pour la suite de son programme, il faut voir, il n’y a pas grand-chose pour elle à Deauville et elle risque de trouver le terrain souple. Elle reviendra peut-être en Italie à l’automne. »

Le meilleur produit de More than Sotka. American Bridge a été achetée par Oceanic Bloodstock pour 280.000 € à Deauville, où elle était présentée par l’écurie des Monceaux. La pouliche élevée par Zalim Bifov est la troisième gagnante sur trois produits de 3ans et plus de More than Sotka (Dutch Art), qui a gagné le Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L) et a décroché plusieurs autres places black types. La deuxième mère, King’s Doll (King’s Best), a produit le lauréat du Prix de Suresnes (L) Mostaneer (Dutch Art) et c’est une demi-sœur des gagnants de Groupe Titus Livius (Machiavellian) et Briseida (Pivotal).

More than Sotka a un 2ans, nommé General (Dark Angel), à l’entraînement chez Pia et Joakim Brandt.

Premio Primi Passi (Gr3)

Windstormblack s’envole vers le Robert Papin

Le poulain italien Windstormblack (Brazen Beau) a décroché son ticket pour le Prix Robert Papin (Gr2) à l’issue du Premio Primi Passi (Gr3). Invaincu en deux sorties à Rome, il a passé en sifflotant le test de San Siro. Il a pris la tête et il a placé deux accélérations, mettant cinq longueurs à Baghed (Twilight Son), qui était lui aussi invaincu avant de croiser le chemin du dragster. Sebastiano Guerrieri, entraîneur et propriétaire du gagnant, nous a confié : « Lundi je l’engage dans le Prix Robert Papin. C’est un monstre, il n’a pas encore montré tout son talent. J’aimerais bien trouver un cheval capable de lui montrer le chemin mais il est trop rapide. »

La vitesse de Brazen Beau. Windstormblack a été acheté 17.500 £ (20.350 €) par Sebastiano Guerrieri, chez Tattersalls Ascot Yearling. Il est le huitième gagnant de Groupe, et le deuxième en Europe, du très bon sprinter australien Brazen Beau (I Am Invincible) qui a officié quatre saisons à Dalham Hall. La mère, Josefa Goya (Sakhee’s Secret), a gagné une petite course sur la P.S.F. de Wolverhampton et c’est une demi-sœur d’Intrepid Jack (Compton Place), un bon sprinter lauréat de Gr3.

Josefa Goya a une yearling par Adaay (Kodiac) et une foal par Land Force (No Nay Never).