Grand Prix de Chantilly (Gr2) : In Swoop déjoue le piège

Courses / 06.06.2021

Grand Prix de Chantilly (Gr2) : In Swoop déjoue le piège

Chantilly, dimanche

Depuis 1997, date de la création de la course, on n’avait jamais vu un Grand Prix de Chantilly (Gr2) se dérouler aussi lentement. Un faux train qui aurait bien pu faire échouer le grand favori, In Swoop (Adlerflug), un cheval qui a besoin de courses rythmées. Et pourtant, le représentant du Gestüt Schlenderhan a réussi à venir s’imposer en revenant de l’arrière-garde en dehors, sur une piste plus rapide que prévu !

Au galop de chasse ! C’est Influx (Golden Horn) qui a pris le train à son compte, suivi en deuxième position par Vaucelles (Le Havre). Julien Augé, qui était associé à l’animateur, a tiré dessus durant tout le parcours, tandis que le cheval se montrait très regardant du côté droit. In Swoop, quant à lui, a patienté en avant-dernière position dans le sillage de Lord Achilles (Rio de la Plata). Son jockey, Olivier Peslier, a anticipé le danger du démarrage en progressant à l’extérieur dans le dernier tournant. Débordant Influx à 300m du but en compagnie de Vaucelles, le futur lauréat a déployé de très belles foulées pour venir prendre l’avantage à 100m de l’arrivée et s’est imposé d’une demi-longueur, mais sûrement. Après avoir galopé au troisième rang côté corde, Sublimis (Shamardal) a bien terminé pour venir arracher la deuxième place à Vaucelles, la dominant d’une encolure. Une longueur trois quarts plus loin, Lord Achilles a bien conclu à la quatrième place devant Nagano Gold (Sixties Icon), tandis qu’Influx a terminé au sixième et dernier rang.

Le Grand Prix de Saint-Cloud ou les King George. In Swoop était le cheval de classe du lot, lui qui était le seul gagnant de Gr1 au départ. Lauréat l’an passé du Derby allemand, il avait ensuite conclu deuxième du Grand Prix de Paris, puis deuxième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1), à seulement une encolure de Sottsass (Siyouni). Cette année, le cheval a affiché des progrès à chacune de ses courses. Deuxième de Sublimis pour sa rentrée, dans le Prix Lord Seymour (L), le 18 avril, In Swoop a renoué avec le succès le 13 mai dans le Prix d’Hédouville (Gr3), et a signé dimanche une deuxième victoire consécutive. Il aurait pu être battu par les circonstances de course, mais sa classe a fait la différence. In Swoop a tout de même donné quelques sueurs froides à son entraîneur, Francis-Henri Graffard, dont il s’agit du premier triomphe dans le Grand Prix : « Ce Grand Prix a été une course tactique, ce qui n’est pas à l’avantage de mon cheval. On sait qu’il a beaucoup de tenue, donc il lui faut beaucoup de rythme dans les courses. En face, j'étais inquiet devant les grandes écuries. Il a besoin d’aller à son rythme en début de parcours. Il est très froid et long à chauffer. Il faut le monter un peu "off" pour le laisser se mettre dans son rythme, et qu’il place ensuite sa pointe de vitesse. Il a une pointe de vitesse même s’il ne la montre pas, car il ne gagne jamais de loin et fait toujours le minimum, mais il peut faire une belle ligne droite. C'est un cheval qui monte en puissance, il est de plus en plus beau. C'est important de le courir car il est très fainéant à la maison et fait des manières à droite et à gauche. Il faut aller aux courses ! Il va courir un Gr1 en juillet, le Grand Prix de Saint-Cloud ou les King George VI and Queen Elizabeth Stakes à Ascot. Ensuite, à l'automne, il devrait aller sur le Prix Foy (Gr2) et le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Gr1). »

Le quatrième Grand Prix de "Magic" Peslier. Olivier Peslier remporte quant à lui son quatrième Grand Prix de Chantilly après les victoires de Fragrant Mix (1998), Doctor Dino (2008) et Silver Pond (2011). Le jockey s’est exprimé au micro d’Equidia : « Nous sommes allés au galop de chasse, nous avons fait de la promenade ! Ce ne sont pas de bonnes courses, car c'est plus dur de finir sur un sprint comme cela. Ce n'est pas un 2.400m, mais un 600m ! Je n'ai pas eu besoin de le toucher, il a été très réactif. À l'inverse, en dernier lieu, il a fallu que je lui demande. Quand j'ai avancé, il était hyper cool. Je l'ai fait car je voulais anticiper le démarrage. Il a fait preuve de supériorité par rapport aux autres. »

Un quatrième podium de Groupe pour Sublimis. Troisième en dernier lieu de l’Hédouville, Sublimis a décroché dimanche le quatrième podium de Groupe de sa carrière. Doté d’une grande régularité, l’élève et représentant de Godolphin n’a jamais terminé plus loin que troisième en onze sorties, excepté lors de sa tentative dans le Prix du Cadran (Gr1). Lisa-Jane Graffard, représentante de Godolphin en France, nous a dit : « Sublimis court super bien. C'est un cheval très régulier. Le manque de train ne le dérange pas trop. Il a bien fini. C'est une bonne performance encore une fois. Je ne sais pas encore sur quelle course il ira, nous allons voir comment il récupère. Il peut courir sur plus long. André Fabre va regarder toutes les options sur cette distance et sur plus long. »

Vaucelles vers le Pomone. Seule femelle au départ, Vaucelles se présentait pour la première fois dimanche contre les mâles. Avec seulement quatre sorties à son actif, elle était la moins expérimentée au départ. Gagnante en débutant du Prix de Chaillot (Inédites), la pouliche avait ensuite terminé quatrième du Prix Saint-Alary (Gr1), avant de renouer avec le succès dans le Prix de Malleret (Gr2). Écartée de la compétition durant dix mois, Vaucelles n’avait été battue que d’une encolure pour sa rentrée sur 2.800m le 13 mai, dans le Prix Gold River - Fonds Européen de l’Élevage (L). Son entraîneur, Pascal Bary, nous a dit : « Elle court très bien. Elle est battue par des bons chevaux. Vaucelles prend du métier et de la force. Désormais, nous devrions aller à Deauville pour courir le Prix de Pomone (Gr2), et à l'automne, elle aura un bon programme face aux seules femelles. Je suis content d'elle. »

PEDIGREE WEATHERBYS :

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2021/In-Swoop.pdf

Un fils du regretté Adlerflug. In Swoop a été élevé par le Gestüt Schlenderhan… comme son père, le gagnant du Derby allemand (Gr1) Adlerflug (In the Wings). La lignée maternelle d’In Swoop est cultivée depuis sept décennies par le Gestüt Schlenderhan. Et celle de son père depuis les années 1910 dans le haras de la famille Ullman. On regrette d’autant plus son géniteur qu’il réalise une magnifique saison 2021 (septième étalon européen selon le pourcentage de black types par partant). Cette année, il peut aussi compter sur Alenquer, qui a battu Adayar (Frankel) dans le bet365 Classic Trial (Gr3), mais aussi sur Mythico (2.000 Guinées allemandes, Gr2) et Martial Eagle ** (troisième du Prix Greffulhe, Gr2).

Son frère fait la monte en Allemagne. Iota (Tiger Hill), la mère, a remporté le Preis de Diana (Gr1) en 2005, l'une des deux éditions disputées à Hambourg. On lui doit aussi Igraine (Galileo), gagnante de Gr3 en Nouvelle-Zélande, Iniciar (Galileo), deuxième du Prix André Baboin (Gr3), mais aussi et surtout Ito (Adlerflug), gagnant du Grosser Preis von Bayern (Gr1). Ce propre frère d’In Swoop fait la monte à 3.000 € au Gestüt Erftmühle. À ce jour, il compte six partants, dont deux gagnants. Theodora (Ito) s’est classée troisième du Diana Trial (Gr3) pour sa troisième sortie publique.

Iota a une 3ans par Australia (Galileo), à l’entraînement chez Gavin Hernon. La jument a été saillie par Highland Reel (Galileo) en 2020. Iota est par ailleurs déjà la deuxième mère de deux black types : Ison (Wiener Walzer), deuxième du Prix Max Sicard (L) et In Memory (Reliable Man), troisième du BBAG Diana Trial (L) à Mulheim. La deuxième mère, Iora (Königsstuhl), a aussi produit Ioannina (Rainbow Quest), troisième du Preis von Europa (Gr1) et Illo (Tertullian), deuxième du Westminster Preis der Deutschen Einheit (Gr3, 2.000m) à 4ans. La famille remonte à une jument achetée en France par le Gestüt Schlenderhan dans les années 1940. Il s’agit de Yonne (Indus), une élève de François Dupré qui avait remporté la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) en 1939 !

 

 

 

Sadler's Wells

 

 

In the Wings

 

 

 

 

High Hawk

 

Adlerflug

 

 

 

 

 

Last Tycoon

 

 

Aiyana

 

 

 

 

Alya

IN SWOOP (M4)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Tiger Hill

 

 

 

 

The Filly

 

Iota

 

 

 

 

 

Königsstuhl

 

 

Iora

 

 

 

 

Incitation


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’42”60

De 1000m à 600m : 29”02

De 600m à 400m : 11”68

De 400 à 200m : 11”00

De 200m à l’arrivée : 11”12

Temps total : 2’45”37