Haras d’Étreham Prix Sagan (Gr3, haies) : La Boétie s’offre Matilda du Berlais

Courses / 12.06.2021

Haras d’Étreham Prix Sagan (Gr3, haies) : La Boétie s’offre Matilda du Berlais

Auteuil, samedi

Invaincue en deux sorties sur les haies d’Auteuil, Matilda du Berlais (Martaline) était la grande favorite de ce Haras d’Étreham Prix Sagan (Gr3), elle qui venait de remporter le Haras d’Étreham Prix d’Iéna (L) par dix longueurs. La représentante de Magalen Bryant a pourtant subi sa première défaite samedi face à sa compagne d’entraînement La Boétie (Saint des Saints). Cette dernière a fait briller la casaque de l’écurie Zingaro, qui n’avait plus gagné au niveau Groupe sur la butte Mortemart depuis la victoire de Dulce Leo (Priolo) dans le Prix Léon Olry-Roederer (Gr2), en 2014.

Comme un roc. Nouvelle venue à ce niveau, Itours Brun (Free Port Lux) a pris le train à son compte, suivie en deuxième position par La Boétie. Matilda du Berlais, quant à elle, a longtemps patienté à l’arrière-garde, avant de se rapprocher en dehors dans le tournant final. Elle a fourni un bon effort sur le plat pour venir attaquer La Boétie, qui avait pris l’avantage malgré un saut peu académique à la dernière haie. Mais la pouliche de Bartabas s’est montrée dure comme un roc le long du rail extérieur pour tenir en respect sa rivale et s’imposer de trois quarts de longueur. Matilda du Berlais rendait quatre kilos à ses rivales, ce qui a certainement joué dans sa défaite. Huit longueurs plus loin, Itours Brun s’est montrée courageuse pour conserver la troisième place devant Sideralis (Kapgarde), tandis que Saintamarin (Saint des Saints) a terminé cinquième et dernière.

Le jumelé de l’Iéna inversé. Lauréate pour ses débuts sur les haies de Fontainebleau, le 3 avril, La Boétie avait confirmé un peu plus de trois semaines après en s’imposant à Compiègne. En dernier lieu, le 22 mai, elle avait conclu deuxième de Matilda du Berlais dans le Haras d’Étreham Prix d’Iéna (L), alors qu’elle découvrait l’hippodrome d’Auteuil. La pouliche appartient à une association formée par l’écurie Zingaro, Helivet, Jean-Pierre Dubois, David Cottin, l’écurie de Roebeck et Marine Pineda. Clément Marty, plus connu sous le nom de Bartabas, était présent à Auteuil samedi. Il nous a confié : « La Boétie est une pouliche très dure. La dernière fois, pour ses débuts à Auteuil, elle avait beaucoup consommé dans la ligne d’en face. De plus, elle avait fait le train. Aujourd’hui, elle était plus posée et a bien résisté à Matilda du Berlais. C’est de bon augure ! Nous avons une petite dizaine de chevaux en association avec Jean-Pierre Dubois, dont plusieurs très bons. Certains ont été vendus, d’autres sont encore là. Je n’interviens pas dans le choix des chevaux : je fais confiance à Jean-Pierre Dubois, qui est un génie dans tous les domaines, aussi bien au trot qu’au galop. C’est quelqu’un qui a beaucoup d’œil et qui, je pense, a un petit temps d’avance sur les autres. Un père d’obstacle et une mère d’obstacle ne font pas forcément un bon cheval d’obstacle : ça finit par faire des chevaux un peu trop lents et lourds. Jean-Pierre Dubois a bien compris cela en introduisant de la vitesse dans son élevage. »

Une belle surprise pour Kevin Nabet. Kevin Nabet, jockey de La Boétie, a déclaré au micro d’Equidia : « C’est une surprise de devancer Matilda du Berlais. J’aurais été content d’être deuxième. Je pense que le rythme imprimé par James Reveley a pas mal aidé ma pouliche. Je n’ai pas eu besoin d’intervenir sur sa bouche pour la reprendre. Elle a été efficace et elle gagne bien. Elle avait débuté à Fontainebleau en montrant une bonne pointe de vitesse. Puis, à Compiègne, c’était très bien aussi. La dernière fois, à Auteuil, elle avait fait de bons débuts sur cette piste. Elle confirme qu’elle a du gaz. La Boétie s’est aussi montrée très professionnelle, car elle n’a pas penché à gauche. Elle est restée droite le long du rail. »

Itours Brun, la première black type de Free Port Lux. Sur la montante depuis ses débuts, Itours Brun s’est très bien comportée pour sa première tentative face à l’élite des femelles de sa génération. La pouliche de Michèle Juhen-Cyprès et de Donatien Sourdeau de Beauregard restait sur une victoire par 18 longueurs à Auteuil dans le Prix du Nivernais (Haies), le 15 mai. Michèle Juhen-Cyprès nous a dit : « Nous sommes très heureux de sa troisième place. Elle s’est intercalée entre les pensionnaires de David Cottin, c’est très bien. Nous pensions la mettre au repos après sa victoire, mais Donatien Sourdeau de Beauregard nous a dit qu’elle était bien et qu’on pouvait courir le Sagan. C’est la première black type de Free Port Lux (Oasis Dream). Nous avions proposé plusieurs noms pour elle, qui n’avaient pas été retenus. Nous avons ensuite proposé Itours Brun, qui a été retenu d’emblée. Nous l’avons nommée ainsi car l’une de mes petites-filles ne mangeait que si on lui mettait Petit Ours Brun à la télévision. Et, quand elle est née, Itours Brun était foncée avec beaucoup de poil, presque comme un ours. »

PEDIGREE WEATHERBYS https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/LABOETIE.pdf

Une nièce de Le Plaix. Élevée par Jean-Pierre Dubois, La Boétie est une fille de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au haras d’Étreham. Sa mère, La Buenaventura (Monsun), est gagnante de son maiden sur 2.300m à Tarbes pour Jean-Claude Rouget. La Boétie est le premier vainqueur de sa mère, qui a eu ensuite Libueno (Martaline), un 2ans. Elle a donné deux autres partants, qui n’ont pas réussi à gagner. La deuxième mère, La Victoria (Anabaa), a gagné sur 1.400m à 2ans à Strasbourg. On lui doit Le Plaix (Kingsalsa), triple lauréat à 2ans en France et deuxième des Central Bank Transylvania Stakes (Gr3, 1.600m) à 3ans, sur la piste de Keeneland. La troisième mère, Lost Prairie (Lyphard), a remporté le Prix de Lieurey (L, à l’époque). C’est une souche Wildenstein, celle de Lianga (Dancer’s Image), gagnante des Prix Robert Papin (Gr1, à l’époque) et Jacques le Marois (Gr1).

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Saint des Saints

 

 

 

 

 

Pharly

 

 

Chamisène

 

 

 

 

Tuneria

LA BOÉTIE (F3)

 

 

 

 

 

 

Königsstuhl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

La Buenaventura

 

 

 

 

 

Anabaa

 

 

La Victoria

 

 

 

 

Lost Prairie