Les ratings de la semaine : l’allemande Novemba meilleure gagnante des Guinées

International / 01.06.2021

Les ratings de la semaine : l’allemande Novemba meilleure gagnante des Guinées

La meilleure gagnante classique sur le mile en 2021 nous vient d’Allemagne ! Il s’agit de Novemba (Gleneagles), lauréate des 1.000 Guinées germaniques, dimanche, associée à Sibylle Vogt. Sa démonstration à Düsseldorf lui a valu un GAG de 97,5 soit un 115 sur l’échelle internationale ou encore un 52 de valeur. Dans une course fictive, l’élève du Gestüt Brümmerhof aurait battu d’une longueur la lauréate de l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches, Cœursamba (The Wow Signal). On aurait retrouvé derrière, avec le même écart, les deux pensionnaires d’Aidan O’Brien Mother Earth (Zoffany) et Empress Josephine (Galileo), tandis que l’italienne Wakanaka (Power), qui est déjà aux États-Unis, aurait conclu six longueurs plus loin. Les handicapeurs ont appliqué la règle too good to be true (c’est trop beau pour être vrai) aux sept grandes longueurs infligées par Novemba à la française Sky Angel (Dark Angel), sortie de la course avec la même valeur (46), et à la troisième Belcarra (Estidhkaar). Heureusement que les ratings ne sont pas élaborés par une machine et des êtres humains sont là pour voir si les écarts sont dus ou non au déroulement de la course.

LES RATINGS DES GAGNANTES DES 1.000 GUINÉES ET DE SES ÉQUIVALENTS EN EUROPE

Course Gagnante Rat.
1.000 Guinées allemandes Novemba 115
Poule d'Essai des Pouliches Cœursamba 113
1.000 Guinées Mother Earth 111
1.000 Guinées irlandaises Empress Josephin 109
Premio Regina Elena Wakanaka 103

Une pouliche allante qui aime les tournants. Une machine aurait attribué à Novemba un rating canon de 118. Mais ce 115 semble parfait. Il permet à la pouliche d’avoir le même que Mi Emma (Silvano). Cette dernière avait remporté la Poule allemande en 2007 avant de se classer deuxième des Coronation Stakes (Gr1), loin de la lauréate, Indian Ink (Indian Ridge), mais devant la gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches, Darjina (Zamindar), et Finsceal Beo (Mr Greeley) qui avait réussi le doublé classique 1.000 Guinées anglaises et irlandaises. L’entourage de Novemba est en train de réfléchir au programme de la pouliche, qui n’est pas engagée dans les Coronation Stakes. Les deux Grs1 sur le mile de Deauville, le Prix Rothschild et le Prix Jacques Le Marois, se déroulent en ligne droite, et sur ce l’on a vu, elle est très allante. Les pouliches comme elle sont beaucoup plus à l’aise sur un parcours avec tournant et une courte ligne droite.

Skalleti, malgré tout à 115. Le Prix d’Ispahan (Gr1) nous a confirmé que Skalleti (Kendargent) était un cheval de classe. Il a gagné en 115, en terrain léger et sans un fer. Pour juger sa course, les handicapeurs de France Galop ont pris comme repère le quatrième, Wally (Siyouni), qui a refait le 112 du Prix Edmond Blanc (Gr2). Les deux anglais, Tilsit (First Defence) et My Oberon (Dubawi), ont progressé respectivement de trois et une livres, et sont sur la même ligne, en 114. Le meilleur Skalleti, en terrain lourd, est un cheval capable de dépasser la barre des 120. Mais la classe se mesure aussi avec la capacité à gagner lorsque le sort s’acharne.

Lismore en version irlandaise. La semaine anglaise n’offrait pas grand-chose. Jeudi à Sandown, dans les Henry II Stakes (Gr3), l’irlandaise Lismore (Zoffany) a franchi un (grand) palier. L’année dernière, elle avait gagné un handicap, affichant un rating de 81. Après une deuxième place dans le Silbernes Band der Ruhr (L, 4.000m), la course la plus longue d’Allemagne, elle a quitté la cour de Sir Mark Prescott pour celle d'Henry de Bromhead, en Irlande, où elle est arrivée en 91. D’après les handicapeurs anglais, elle a fait un rating de 111. Mais les Irlandais l’ont prise en 109. Samedi, à Haydock, le 4ans Kinross (Kingman), qui tardait à retrouver son meilleur niveau après avoir laissé entrevoir de belles promesses, a fourni un excellent 114 dans les John of Gaunt Stakes (Gr3, 1.400m). Cet hiver, à Meydan, il avait déçu à deux reprises et son rating avait baissé à 106. La castration décidée par son entraîneur, Ralph Beckett, lui a été bénéfique. C’est à nouveau un bon cheval.

Les étrangers du Jockey Club. Trois chevaux anglais et deux irlandais sont encore sur la liste du Qatar Prix du Jockey Club (Gr1). Les deux de Ballydoyle sont St Mark’s Basilica (Siyouni) et Van Gogh (American Pharoah). Le premier a conservé le 120 qui l’avait propulsé en tête du classement européen des 2ans en 2020, mais, lors de son succès dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), il a fourni 115. Van Gogh, qui a mal couru dans les 2.000 Guinées et s’est classé troisième de la version irlandaise (Grs1), a été baissé de deux livres, à 112. Le meilleur anglais sur l’échelle des ratings est Megallan (Kingman). Il a fait 110 lors de sa deuxième place dans les Dante Stakes (Gr1), alors qu’El Drama (Lope de Vega) a gagné les Dee Stakes (L) à Chester avec un rating de 109. Derab (Sea the Stars), un frère de la championne Enable (Nathaniel), arrivera à Chantilly avec son 105 fourni dans une novice difficile à situer. L’année dernière, Mishriff (Make Believe) avait fait le déplacement après avoir gagné par quatre longueurs les Newmarket Stakes (L) à 109, et il s’est imposé dans le classique à 117. La règle est la suivante : le jour J, les gagnants du Jockey Club affichent en moyenne un progrès de 8 à 9 livres.

LES RATINGS DES 10 DERNIERS GAGNANTS DU JOCKEY CLUB

Année Gagnant Avant Rating le jour J.
2020 Mishriff 109 117
2019 Sottsass 108 120
2018 Study of Man ** 110 115
2017 Brametot 121 118
2016 Almanzor 105 116
2015 New Bay 111 119
2014 The Grey Gatsby 108 119
2013 Intello** 113 120
2012 Saônois 110 117
2011 Reliable Man 109 121