Les ratings de la semaine : Snowfall à deux livres d’Enable et Love

International / 08.06.2021

Les ratings de la semaine : Snowfall à deux livres d’Enable et Love

Dans une course virtuelle sur 2.400m, Snowfall (Deep Impact) battrait sans problème Adayar (Frankel) et St Mark’s Basilica (Siyouni). Le handicapeur anglais a attribué à la lauréate des Oaks (Gr1) un rating de 120 : cela signifie qu’avec les trois livres de décharge, elle en vaut deux de plus que le lauréat du Derby et trois de plus que celui du Jockey Club.

La pouliche de Coolmore ne doit rien à personne, au contraire. Les seize longueurs infligées à Mystery Angel (Kodi Bear), qui a confirmé son 100, ont compté pour vingt livres. Normalement cela aurait dû être 24 livres de plus, mais ce chiffre a été ramené à 20 en raison de l’état du terrain. La troisième, Divinely (Galileo), et la quatrième, Save a Forest (Kingman), ont fourni un rating à deux chiffres, respectivement 97 et 95, ce qui donne un très faible rating moyen (103). Le rating d’Enable (Nathaniel) et Love (Galileo), qui ont gagné par cinq et neuf longueurs, était de 122. La moyenne de leurs éditions s’était fixée à 110,25 et 109,75. En débriefant la course avec Aidan O’Brien, Lanfranco Dettori lui a conseillé de tenter le coup avec les mâles.

Les chevaux d’âge, dans la Coronation Cup (Gr1), nous ont offert une belle lutte. Pyledriver (Harbour Watch) a signé le meilleur rating de sa carrière à 121 pour repousser la longue attaque du favori, Al Aasy (Sea the Stars). Le lauréat a progressé de quatre livres, le battu d’une seule. Le handicapeur a également raccourci les marges dans ce Gr1.

Tahlie et Thunder Drum sur la montante. Le manque de train dans le Grand Prix de Chantilly (Gr2) ne permet pas vraiment de juger le niveau de la course. Cependant, les 600 derniers mètres (33’’69) réalisés en mode sprinter par In Swoop (Adlerflug) nous ont permis d’apprécier une autre facette de son talent. Les deux courses pour les femelles ont proposé deux nouvelles gagnantes de Groupe. Tahlie (Rio de la Plata), qui avait fait l’impasse sur la Poule d’Essai (Gr1), a gardé une tête sur Kennella (Kendargent) dans le Prix de Sandringham (Gr2). La pensionnaire de Pascal Bary a progressé de deux kilos et demi à 50,5. C’est la même valeur attribuée à sa dauphine, en progrès d’une livre sur le classique.

Jérôme Reynier avait hésité entre le déplacement à San Siro pour les Oaks d’Italia (Gr2) et le Prix de Royaumont (Gr3) pour Thunder Drum (Dubawi). Le rating de la représentante de Lady Bamford, qui avait quitté l’écurie de John Gosden avec un rating autour de 70, est monté en flèche. Elle a gagné en valeur 46 (102). Les ratings italiens sont toujours un secret de polichinelle, mais l’allemande Anoush (Isfahan), troisième à San Siro, a un GAG de 90, qui vaut 100 de rating. Eulaila (Arcano), lauréate du classique milanais, l’a devancée d’une longueur trois quarts, ce qui, officieusement, mériterait un 103.

Pradaro progresse de sept kilos et demi. La vraie performance de la réunion du Jockey Club est arrivée dans le Prix du Gros-Chêne (Gr2). Pradaro (Penny’s Picnic) est passé de 41 à 48,5 (107). Samedi, à Epsom, un autre vétéran a réalisé sa meilleure valeur. Il s’agit d’Oh this Is Us (Acclamation) qui, à l’occasion des Diomed Stakes (Gr3), sa 72e sortie, a affiché 112. Il y a trois ans, il tournait autour de cette valeur. Dans les Princess Elizabeth Stakes (Gr3), la pouliche de 4ans Parent’s Prayer (Kingman) a gagné avec un joli 108, en progression de sept livres. Elle n’est pas si loin d’un Gr1 pour les femelles.

Kaspar vise les Grs1. L’entourage de Kaspar (Pivotal) a présenté le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) comme possible objectif. Le poulain a enfin décroché un succès bien mérité au niveau Groupe grâce à sa victoire dans le Grosser Preis der RP Gruppe (Gr2). Il est sorti de la course avec un GAG de 97,5 (115). C’est un peu juste pour viser un Gr1 hors d’Allemagne, mais l’élève du Gestüt Röttgen a le droit de tenter de tenter le coup. Si Noble Music (Sea the Moon) a échoué au pied du podium, la pensionnaire de Jérôme Reynier a néanmoins progressé à 101 de rating. Elle était à 87 à son arrivée à Calas.