Moins bien que prévu chez les stores

Institution / Ventes / 30.06.2021

Moins bien que prévu chez les stores

VENTE D’ÉTÉ ARQANA, JOUR 1. Le Racing Post a publié une grande étude mercredi après-midi sur le marché des stores de 3ans : l’année 2021 a été faste outre-Manche. Avec un taux de vendus de 84 % et 36 millions de livres de chiffre d’affaires, le marché s’est montré encore plus fort qu’avant l’arrivée de la Covid. Une progression qui touche toutes les strates du marché des stores (pas que le haut de gamme).

Fort de ces données encourageantes, et vu le nombre d’Irlandais qui avaient fait le déplacement, on pouvait s’attendre à trouver un marché très fort à Deauville. Après avoir bien vendu leurs 3ans, on pouvait espérer qu’ils investissent fortement dans les 2ans… Dans les faits, le marché a été moins fort qu’espéré. Cette année, 96 stores de 2ans ont changé de mains (72 % des présentés) à un prix moyen de 27.077 €. Il est impossible de comparer ces chiffres avec ceux de 2020 (la vente d’été ne proposait pas de stores). Mais en 2019, pour cette catégorie, le taux de vendu était de 78,45 % et le prix moyen de 29.484 €.

Le top price revient à un fils de Zarak ** (Dubawi). Paul Basquin l’a acheté 110.000 €. Issu d’une belle famille du Berlais, il était présenté par le haras des Pierres Follets.

L’autre section importante de ce mercredi, c’était les 2ans à vocation plat. Au final, 70 % ont été vendus à un prix moyen de 14.888 €. En comparaison, le taux de vendu était de 81,82 % en 2019, avec un prix moyen de 18.093 €. Le top price est à mettre au crédit d’un poulain américain par Creative Cause (Giant’s Causeway), présenté par Willie Browne. Nicolas de Watrigant a signé le bon à 110.000 € pour ce poulain qui va courir pour une association comprenant Middleham Park Racing, Tim Palin, un client de Simone Brogi et Pierre Pilarski.

LES FAITS MARQUANTS - STORES DE 2ANS

Un fils de Zarak** fait le top des stores

#214         H2  Zarak** & Boréale du Berlais, par Presenting    110.000 €

                 Acheteur : Saubouas Bloodstock

                 Vendeur : Haras des Pierres Follets

                 Éleveur : Gilles Le Baron

Gilles Le Baron connaît une belle réussite en tant qu’éleveur sans sol, avec par exemple Katribu ** (Montmartre), impressionnant lauréat du Prix Gérald de Rochefort (L) mardi. Comme un certain nombre d’éleveurs d’obstacle, il a fait confiance à Zarak ** (Dubawi), le neveu du triple lauréat de Gr1 sur les haies Zarkandar (Azamour). Les premiers produits de l’étalon des Aga Khan Studs sont âgés de 2ans.

Paul Basquin était assis au côté de Mick Murphy lorsqu’il a mis l’enchère gagnante à 110.000 € pour ce lot 214, élevé au haras du Hoguenet, comme Katribu. Ensemble, ils ont récemment acheté lors de la grande vente de stores de Tattersalls Ireland. L’homme du Saubouas a déclaré : « J’étais concentré sur deux lots. Le 207 et le 214. Le Saint des Saints (Cadoudal) a fait beaucoup moins que prévu, mais c’était mon favori dans la vente, avec une famille pleine de classe de plat. Le Zarak a fait plus d’argent que je ne le croyais. Son père n’a pas encore eu de partant sur les obstacles, mais je pense qu’il peut bien faire compte tenu de son pedigree. La famille maternelle de ce lot 214 est excellente. Les deux vont revenir au Saubouas pour le débourrage et le préentraînement. Nous choisirons l’entraîneur plus tard. »

Ce lot 214 est le premier produit de Boréale du Berlais (Presenting), deuxième des Prix Sagan et d'Iéna (Ls). En décembre 2016, elle avait été vendue 210.000 € sur le ring d’Arqana.

La deuxième mère, Bonita du Berlais (King's Theatre), a gagné le Prix de Chambly (L). On lui doit trois black types, dont Byzance du Berlais (Martaline), lauréate du Prix Robert Weill (L), et Baronne du Berlais (Martaline), troisième du Prix Wild Monarch (L). C’est la grande famille de Chinca (Orvilliers) et plus précisément la branche qui a donné Bonito du Berlais (Trempolino), gagnante de 11 courses dont le Prix Cambacérès (Gr1).

Sur le ring d’Arqana, Paul Basquin a acheté plusieurs chevaux capables de monter sur le podium d’un Gr1 en obstacle, à l’image de Let’s Dance (Poliglote), lauréate de deux Grs2 outre-Manche, Greaneteen (Great Pretender), Kobrouk (Saint des Saints), Kalkir (Montmartre), Burrows Saint (Saint des Saints)…

Bertrand Le Métayer à la recherche du nouveau Crystal Beach

#192         H2  No Risk at All & Viviane Royale, par Poliglote    100.000 €

                 Acheteur : BLM Bloodstock

                 Vendeur : Haras des Loges

                 Éleveur : Marie-Laure Besnouin

Ce beau poulain avait tout pour lui et Bertrand Le Métayer a dû aller jusqu’à 100.000 € pour l’obtenir. L’homme de BLM Bloodstock nous a ensuite confié : « C’est une grande famille, un super marcheur, issu d’un très bon élevage. J’ai vendu 40 % du cheval. À présent, il faut que je travaille pour vendre le reste ! Il sera entraîné par Arnaud Chaillé-Chaillé. Il a atteint notre limite et j’avais peur que nous ne parvenions pas à l’avoir. » C’est sur le ring de la vente d’été que Bertrand Le Métayer a trouvé Crystal Beach (Network), lauréat du Prix Murat (Gr2), ou encore Le Patriote (Poliglote), lauréat de huit courses dont un Gr3 en Angleterre. Ce lot 192 est un fils de No Risk at All (My Risk), père de trois lauréats de Gr1 et sire ultra populaire des deux côtés de la Manche.

La mère, Viviane Royale (Poliglote), est lauréate du Prix Bournosienne (Gr3) et deuxième du Prix d'Indy (Gr3). Elle a donné Galant du Chênet (Martaline), placé de Groupe en Italie et lauréat du Prix Elseneur à Auteuil. La deuxième mère de Galant du Chenet n'est autre que la championne Ma Royale (Garde Royale), gagnante du Prix Ingré (Gr3), deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris et du Prix Alain du Breil (Grs1). Au haras, Ma Royale a produit Ulyssia Royale ** (Poliglote), vainqueur du Prix James Hennessy (L) et mère de Grand Messe (Network), troisième du Prix Bournosienne (Gr2), Discret et Royal (Poliglote), troisième du Prix Philippe Ménager (L), et Espoir Royal (Martaline), troisième du Prix The Fellow-Marquise de Moratalla (Gr3). Sous la troisième mère, on retrouve Tanaïs du Chenet ** (Poliglote), gagnante des Prix Cambacérès (Gr1) et Orcada (Gr3), Saint du Chenet (Poliglote), vainqueur du Prix Ferdinand Dufaure et du Grand Prix d'Automne (Grs1)…

Simon Munir et Isaac Souede s’offrent le frère de Roi de Trêve

#234         H2  Authorized & Dame de Trêve, par Cadoudal      100.000 €

                 Acheteur : Highflyer Bloodstock

                 Vendeur : Jean-Marie Callier

                 Éleveurs : Mathieu Passalacqua & Meryl Militon

Venue des sports équestres, Meryl Militon dirige le haras de Sauvagny dans l’Allier. Avec deux à trois naissances par an, elle a sorti son premier gagnant en nom propre cette année : Helsinki Nolimit (No Risk at All). Et ce lot 234 lui permet d’atteindre la barre hautement symbolique de 100.000 € aux ventes. Présenté par Jean-Marie Callier, il fait partie des derniers produits français d’Authorized (Montjeu), aujourd’hui stationné en Turquie, après avoir donné trois gagnants de Gr1 sur les obstacles. Dame de Trêve (Cadoudal), la mère, est morte cette année. Lorsqu’elle produisait pour Patrick Joubert et Paul Couderc, elle avait donné deux bons sauteurs : Roi de Trêve (Martaline), vainqueur d’un Prix Congress (Gr2) sous les couleurs de Simon Munir, et Net Lady (Network), troisième du Prix Gaston de Bataille (L). La deuxième mère a donné un gagnant du Grand National gallois (labellisé Gr3).

Après avoir placé ses enchères à côté de David Powell, Anthony Bromley nous a dit : « J’ai acheté son frère, Roi de Trêve, il y a longtemps pour Simon Munir, pour une somme équivalent à 15.000 € ou 18.000 €. Celui-ci est un peu plus cher ! Mais j’adore son père, Authorized. Je l’ai acquis pour Simon Munir et Isaac Souede. Nous avons essayé d’acheter plusieurs produits de l’étalon à différentes ventes. C’est un poulain athlétique, avec beaucoup de qualité, mais pas énorme. Aujourd’hui, j’ai été battu à plusieurs reprises. Il est difficile d’acheter ceux que vous voulez vraiment. Le catalogue est très bon, avec des pedigrees de qualité. Mais certains n’avaient pas le physique à la hauteur de leurs origines. Ce lot 234 va revenir en Angleterre pour le débourrage. Il sera entraîné en Irlande du Nord par Stuart Crawford. »

Une grande origine Devin pour David Cottin

#118         H2  Doctor Dino & Lou Ange, par Ange Gabriel       80.000 €

                 Acheteur(s) : David Cottin

                 Vendeur(s) : The Channel Consignment pour le haras du Mesnil

                 Éleveur(s) : Madame Henri Devin

L’élevage de la famille Devin connaît une embellie exceptionnelle sur les obstacles, en partie grâce à la rencontre d’un grand étalon maison, Doctor Dino (Muhtathir), avec des souches de premier plan. Après avoir signé le bon à 80.000 €, David Cottin a déclaré : « C’est un beau poulain qui se déplace bien et est issu d'une belle famille. » Ce lot 118 est le fils d’une bonne sauteuse, Lou Ange (Ange Gabriel), qui a fait l'arrivée huit fois en dix sorties en plat, haies et steeple. Lou Ange compte une cinquième place dans le Prix François de Poncins (L) à Auteuil. Elle a donné Epic Tale (Doctor Dino), deuxième des Prix Durtain et Gérald de Rochefort (L). Le 23 juin, son 3ans par Doctor Dino s’est vendu 130.000 € chez Tattersalls Ireland. La deuxième mère, Turbotière (Turgeon), est triple gagnante de Listed sur 2.400m et compte également une deuxième place dans le Prix d'Hédouville (Gr3). Elle a donné cinq black types sur les haies d'Auteuil : L'Aubonnière (Doctor Dino), deuxième du haras d'Étreham - Prix Sagan (Gr3), Dottore (Doctor Dino), lauréat du Prix Violon II (L), Kapétienne (Kapgarde), troisième du Prix François de Poncins (L), Turbotin (Passing Sale), lauréat du Prix Finot (L), et Allez Sainte Croix (Saint des Saints), troisième du Prix Pelat (L). Turbotière est aussi la deuxième mère d'À Plus Tard (Kapgarde), vainqueur de Quinté sur les haies d'Auteuil avant d'être exporté en Angleterre, où il a remporté deux Grs1 avant de se classer deuxième de la Gold Cup (Gr1).

Alain Jathière, aussi sur les obstacles

#176         H2  Doctor Dino & Tarco, par Turgeon          78.000 €

                 Acheteur : Mandore International Agency

                 Vendeur : The Channel Consignment pour le haras du Mesnil

                 Éleveur : Madame Henri Devin

Alain Jathière connaît (aussi) une belle réussite en obstacle. Son élève Kyrov (Dark Angel) vient de remporter un troisième succès sur les balais – en quatre sorties –, mardi à Auteuil, dans le Prix Frascati. L’an dernier, I’m Walkin (Martaline) lui a offert la victoire dans le Prix Noiro (L). Pour 78.000 €, ce lot 176 va rejoindre l’effectif de François Nicolle et porter la casaque d’Alain Jathière. Nicolas de Watrigant nous a confié : « Le dernier cheval que j'ai acheté à cette vente, c'est Groom Boy (Tiger Groom), placé de Listed ! Ce 2ans est un très beau poulain, avec du rayon, et nous l'avons avant tout choisi au modèle avec François Nicolle. Il se déplace bien et présente un bon tempérament. C'est une bonne souche Devin, un grand élevage avec une belle réussite. Le côté Turgeon ressort un peu chez lui. Nous l'avons acheté pour Alain Jathière. » Mercredi matin, l’élevage Devin occupe la troisième place du classement français. Avec les descendantes de Turgeon (Caro), Doctor Dino a donné deux de ses cinq gagnants de Gr1 (Docteur de Ballon et La Bague au Roi).

Tarco (Turgeon), la mère de ce lot 176, a gagné le Prix du Grand Maitre, pour ses débuts. Ce jour-là, sur les haies de Compiègne, elle devançait la future gagnante de Groupe Titi de Montmartre (Montmartre). La deuxième mère, Radio Londres (Kaldounévées), a gagné une course E à 3ans, en plat. Son meilleur produit, Radiologue (Doctor Dino), a gagné un handicap en valeur 58 sur les haies de Compiègne.

Une femelle de Kapgarde pour Matt Coleman

#161         F2   Kapgarde & Savage River, par Sageburg 75.000 €

                 Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock

                 Vendeur : Haras du Mâ

                 Éleveur : Fabrice Simon

Cette élève de Fabrice Simon a atteint 75.000 €, une très belle somme pour une femelle. Le croisement de Kapgarde (Garde Royale) sur une fille de Sageburg (Johannesburg), c’est celui de Feu Follet, multiple lauréat de Groupe, dont le Prix Alain du Breil (Gr1). Savage River (Sageburg), la mère, a couru huit fois sans succès. Elle a donné Shawinigan (Kapgarde), troisième du Prix Rush. La deuxième mère, Loin de Moi (Loup Solitaire), a gagné le Prix Hopper (L) à Enghien. On lui doit Robin Royal (Robin des Champs), deuxième du Grand Steeple Alain du Breil (L) au Lion-d'Angers, et Hammersly Lake (Kapgarde), deuxième du November Novices' Chase (Gr2). Un croisement avec Kapgarde qui fait sens donc, et ce d’autant plus qu’on retrouve plus loin dans la souche le gagnant de Gr1 Feu Follet…

LES 2ANS À VOCATION PLAT

La réussite de Nicolas de Watrigant avec les pedigrees américains à Arqana

#8             M2 Creative Cause & Fight with Pride, par Proud Citizen  100.000 €

                 Acheteurs : Mandore Agency, S. Brogi & T. Bernereau

                 Vendeur : Mocklershill

                 Éleveurs : Brereton C. Jones & Bret Jones

Acheté 12.000 $ à Keeneland, ce poulain a permis à son entourage de réaliser un magnifique pinhooking, étant vendu 100.000 €. Le bon a été signé par Nicolas de Watrigant avec, à son côté, Simone Brogi, Pierre Pilarski et Thomas Bernereau. L’homme de Mandore International Agency a déclaré : « C’est un beau poulain, le cheval de la vente selon nous. C’est un peu le hasard qu’il soit à cette vacation car il était programmé pour le mois de mai. Willie Browne nous a dit qu’il s’était galopé dedans et qu’il avait fallu reporter son passage en vente. C’est donc une chance que d’avoir pu l’acheter aujourd’hui. Nous avons rassemblé un groupe de personnes pour l’acquérir : Middleham Park Racing, Tim Palin, un client de Simone Brogi et Pierre Pilarski. Il portera la casaque Pilarski et sera entraîné par Simone. Ces couleurs et cet entraînement nous ont déjà porté chance avec Gregolimo (Galiway), battu du minimum dans le Prix Hocquart (Gr2). »

Le père, Creative Cause (Giant’s Causeway), officie à 7.500 $ dans le Kentucky, à Airdrie Stud. Compte tenu de son pedigree, il n’est pas surprenant de constater qu’il a déjà donné six black types sur le gazon, dont la quadruple lauréate de Groupe Significant Form.

La proche famille de ce lot 8 a surtout brillé sur le dirt. Mais la troisième mère a donné une bonne jument de gazon, Summer Soirée (War Front), lauréate des Del Mar Oaks (Gr1).

À la breeze up Arqana, Nicolas de Watrigant a déjà connu une belle réussite avec les pedigrees américains. C’est en effet sur ce ring qu’il a acquis Mshawish (Medaglia d’Oro), lauréat du Donn Handicap et du Gulfstream Park Turf Handicap (Grs1), ou encore Mr Monomoy (Palace Malice), présenté, comme ce lot 8, par Mocklershill, qui a gagné les Risen Star Stakes (Gr2).

À la recherche du successeur de No Limit Credit

# 81I        M2 Night of Thunder & Clowning, par Distorted Humor    70.000 €

                 Acheteur : FBA

                 Vendeur : Knockanglass Stable

                 Éleveur : Burns Farm Stud

Acheté 75.000 Gns en octobre dernier à Newmarket, ce mâle a ensuite été racheté 46.400 € à la breeze up du mois de mai à Deauville. Et mercredi, il a atteint 70.000 €. L’enchère gagnante est revenue à Jean-Pierre Deroubaix, assis au côté de son client, Jurgen Sartori. Ce propriétaire allemand apprécie la production de Night of Thunder (Dubawi), le père de sa bonne No Limit Credit, gagnante du Schwarzgold-Rennen (Gr3), mais aussi sur le podium des 1.000 Guinées allemandes et du Prix Corrida (Grs2). Le jeune sire de Darley connaît une super réussite, passant de 15.000 £ la saillie en 2019 à 75.000 € en 2021. Il compte 19 % de black types par partant et déjà deux gagnants de Gr1, Kukeracha (Queensland Derby, Gr1) et Thundering Nights (Pretty Polly Stakes, Gr1). Jean-Pierre Deroubaix nous a confié : « Son père est exceptionnel. Monsieur Sartori est amoureux de cet étalon. La famille de ce lot est très bonne. Ce poulain est passé deux fois en vente. Il a eu une coupure à un tendon mais le vétérinaire atteste qu’il n’y a absolument plus rien. Cependant, cela a forcément modéré son prix. Il va certainement aller à l’entraînement en Allemagne. C’est un client avec lequel j’avais travaillé il y a 25ans. Il a ensuite fait une longue pause avant de revenir aux courses une fois à la retraite. » Ce lot 81I est le premier produit d’une mère qui n’a pas couru. Flashing (A P Indy), la deuxième mère, a gagné les Gazelle Stakes (Gr1, 1.800m, dirt) avant de produire Floodlight (Medaglia d'Oro), gagnant du Grand Prix du Lion d'Angers (L) et deuxième du Prix de Guiche (Gr3).

Jean-Claude Seroul du côté vendeur

# 13          F2   Raven's Pass & Gloriana, par Footstepsinthesand          50.000 €

                 Acheteur : NBB Racing

                 Vendeur : Écurie La Frênée

                 Éleveur : Jean-Claude Seroul

C’est une rareté : un jeune élève de Jean-Claude Seroul sur un ring de vente. Cette fille du bon Raven's Pass (Elusive Quality) était présentée par l’écurie La Frênée. Le bon à 50.000 € a été signé par Nicolas Bertran de Balanda. Vendue en Allemagne pour 2.000 € au mois de février, la mère n’a pas couru. Ce lot 13 est son troisième produit. La deuxième mère a donné Baby Foot (Footstepsinthesand), gagnant du Prix de la Californie (L), et Plaza Mayor (Kyllachy), troisième du Prix de la Vallée d'Auge (L).