Norfolk Stakes (Gr2) : Perfect Power ou l’importance d’être dans le bon wagon

International / 17.06.2021

Norfolk Stakes (Gr2) : Perfect Power ou l’importance d’être dans le bon wagon

Norfolk Stakes (Gr2)

Perfect Power ou l’importance d’être dans le bon wagon

C’est ce qu’on appelle une arrivée serrée. Quatre poulains se tiennent en moins d’une longueur dans les Norfolk Stakes (Gr2), 2021. Deux en provenance du peloton qui a évolué le long du rail des tribunes. Et deux qui ont galopé de l’autre côté de la piste. Perfect Power (Ardad) a attendu dans le wagon des tribunes. Et il a eu raison. Car le poulain devance d’une tête Go Bears Go (Kodi Bear), qui avait imposé le train au peloton far side. La troisième place est revenue à Project Dante (Showcasing), alors que Cadamosto (No Nay Never), parti favori, n’a pas réussi à attraper Go Bears Go. Avec des places à la corde différentes, on aurait peut-être eu un autre ordre d’arrivée. Mais les courses en ligne droite sont ainsi faites.

Trois courses en trois semaines. Perfect Power en était à sa troisième sortie en vingt-quatre jours et il avait ouvert son palmarès mercredi dernier à Hamilton. Son entraîneur Richard Fahey a expliqué à la presse anglaise : « Perfect Power avait raté le départ lors de ses débuts. C’est pour cette raison que j’ai décidé de le courir une autre fois avant Royal Ascot. Il est difficile de gagner à ce niveau avec une seule sortie et je pense que la deuxième course l’a beaucoup aidé. » Paul Hanagan, qui l’année dernière avait connu une traversée du désert après une terrible chute à Newcastle, a ajouté : « Il y a eu beaucoup de train. Et j’ai dû patienter. Mais il a terminé très vite. » Il porte les couleurs du cheikh Rashid Dalmook Al Maktoum.

Un premier Groupe pour Ardad. Perfect Power est passé en vente deux fois. Il n’avait pas atteint son prix de réserve (16.000 Gns) chez Tattersalls October book 2. Le bon travail de l’équipe de Tally-Ho Stud (ses éleveurs) a fait monter sa valeur à 110.000 £ (128.000 €). C’est le prix de son adjudication à la breeze up de Doncaster. Le bon a été signé par Blandford Bloodstock. Son père Ardad (Kodiac) avait gagné les Windsor Castle (L) à Royal Ascot avant de remporter les Flying Childers Stakes (Gr2) et de s’attaquer à ses aînés dans le Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1). Il n’a pas confirmé à 3ans et est parti au haras, chez Overbury Stud, offert au tarif de 6.500 £ (7.500 €). Ardad a une première génération de quatre-vingt-onze juniors, dont douze ont gagné et il figure en tête du classement européen des First Crop Sires. Les yearlings d’Ardad ont affiché un prix moyen de 16.885 € pour cinquante-deux vendus l’année dernière et son tarif, comme d’habitude en quatrième saison, a été baissé à 4.000 £ (4.650 €).

Une grande souche Lagardère. La mère Sagely (Frozen Power) a gagné deux courses et a atteint un rating de 95 à 4ans sans décrocher son black type. Elle tenait 2.000m. Perfect Power est son premier produit. La deuxième mère Saga Célèbre (Peintre Célèbre), élevée par Jean-Luc Lagardère, a gagné en Irlande pour la casaque Aga Khan et a donné quatre gagnants, dont la placée black type Sagaciously (Lawman). La troisième mère Saga d’Ouilly (Linamix) a produit deux lauréats de Listed et est une propre sœur du gagnant d’Arc Sagamix et une demi-sœur de Sagacity (Highest Honor) qui a remporté le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). Autre demi-sœur, Shastye (Danehill) est la mère de Japan (Galileo) et de Mogul (Galileo).

Sagely a une yearling par Kodiac (Danehill) et un foal par Galileo Gold (Paco Boy).