Prix Aguado (Gr3) (Haies)  Paradiso, dans une autre dimension

Courses / 12.06.2021

Prix Aguado (Gr3) (Haies) Paradiso, dans une autre dimension

Auteuil, samedi

Quel plaisir ! Paradiso (Kapgarde) nous a vraiment régalés dans le Prix Aguado (Gr3), dans lequel il est resté invaincu en trois sorties, s’offrant par la même occasion un premier Groupe. Visuellement parlant, le poulain de Génétique Obstacle est certainement le meilleur 3ans tous sexes confondus. Il n’a jamais eu à vraiment s’employer lors de ses trois succès. Au contraire, il est de plus en plus impressionnant. Dans le Aguado, son jockey, Kevin Nabet, n’a jamais eu besoin de bouger, et Paradiso s’est envolé de lui-même. Encore entier, ce poulain épais et puissant franchit une à une les marches qui doivent le mener à une future carrière d’étalon. Il a en effet de nombreux atouts pour atteindre cet objectif. Sa classe évidemment, son talent sur l’obstacle et bien sûr son pedigree.

Un match race en face, un solo dans la ligne droite. Voyant que ses concurrents étaient partis pour une promenade au pas, Kevin Nabet a pris la décision, au lâcher des élastiques, de prendre les commandes à bonne allure. Sérieux dans ses sauts, Paradiso a mené à un rythme régulier. En face, l’épreuve est devenue un match race avec Impressive (Kapgarde), qui a été le seul à pouvoir suivre Paradiso. Le représentant de la famille Papot est même venu à la hauteur de Paradiso pour sauter la dernière haie. Mais, lorsque Kevin Nabet a ouvert les mains, Paradiso s’est détaché irrésistiblement, lâchant Impressive. Le jockey a eu le temps de se relever tout en veillant à ce que le pensionnaire de Guillaume Macaire et Hector de Lageneste ne revienne pas. Comme nous, Kevin Nabet a été époustouflé, une nouvelle fois, par Paradiso. Il l’a monté en pleine confiance, sans le pousser. Il a déclaré : « Heureusement que j’avais mes lunettes, sinon, j’aurais pleuré tellement il va vite ! C’est vraiment un avion de chasse. C’est la classe à l’état pur. Je pensais que le cheval de Guillaume Macaire allait aller devant mais finalement il nous a filés. Du coup, nous sommes allés devant. Et il a prouvé qu’il n’avait besoin de personne. Paradiso a été à l’écoute. C’est un crack. J’avais prévenu David Cottin et Romain Boisnard qu’aujourd'hui je n’allais pas le pousser. Déjà, j’ai confiance en mon cheval et je ne voyais personne pour me battre. »

Tout pour faire un très bon étalon. Génétique Obstacle existe depuis dix ans et, avec Paradiso, elle a touché un cheval qui sort de l’ordinaire. Représentant de l’écurie, Paul Basquin a déclaré : « En dix ans d’existence de Génétique Obstacle, on peut dire que Paradiso est le meilleur cheval que nous ayons eu, et ce avec une grosse marge par rapport aux autres. Les chevaux comme lui sont très rares. Nous avons beaucoup de chance d’en avoir un comme lui. Personne n’a voulu aller devant aujourd’hui. Impressive nous a eus en point de mire, mais Paradiso est un très bon cheval et il le fait à la manière des forts. Aujourd’hui, c’était un test car on rendait du poids à des adversaires de qualité. Quand ils sont très bons, on peut les monter derrière ou devant. Il a encore pas mal de vitesse dans la ligne droite si on lui demandait de s’employer. C’est certainement un poulain qui n’est pas spécialement précoce comme nous l’avions dit avec David Cottin. Il est juste très bon. Nous espérons qu’il va évoluer encore pour l’automne. Il a une vraie classe de plat, un coup de saut exceptionnel et ne fait pas d’efforts sur les obstacles. Il est né pour l’obstacle. Du fait qu’on l’a laissé entier, et vu sa façon de sauter et sa classe de plat, il a tout pour faire un très bon étalon. » Couronné meilleur 3ans du printemps, Paradiso aura maintenant pour objectif le Prix Cambacérès (Gr1).

Impressive va encore progresser. Dans le Prix Stanley (L), Impressive nous avait laissés sur notre faim. Mais il a montré son vrai visage dans ce Gr3. Il a marqué Paradiso tout au long du parcours, en dépit d’une faute à la haie du Pavillon. C’est le seul qui l’a approché de si près et il a terminé bon deuxième. Il devrait encore bien évoluer d’ici à l’automne. À son sujet, Xavier Papot nous a dit : « Cette fois-ci, Impressive nous a rassurés. La dernière fois, il avait fait une contre-performance en terminant troisième. C’est un cheval qui a de l’action. Par moments, il fait preuve encore d’un peu d’immaturité, comme on l’a vu aujourd’'hui sur un obstacle. C’est un cheval qui va progresser. Je pense que c’est un cheval de très haut niveau, mais le gagnant est encore meilleur. Aujourd’hui, nous avons vu la vraie valeur d’Impressive. Il n’est pas du niveau de Paradiso, mais il n’est pas loin derrière. »

Attentiste en dernière position, Latino des Isles (Martaline) a tracé une belle ligne droite pour conclure net troisième devant Rhum Bleu (Montmartre), qui a fait bonne contenance pour ses débuts dans les Groupes.LOGO WEATHERBYS

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/PARADISO.pdf

Le frère de Messagère. Élevé par le haras de la Croix Sonnet et Albert Hosselet, Paradiso a été achetée yearling à la vente d’automne Arqana 2019 par Saubouas Bloodstock pour la somme de 150.000 €. C’est un fils de Kapgarde (Garde Royale), étalon au haras de la Hêtraie, et de No News (Gentlewave), gagnante de trois courses plates et cinquième du Prix Fille de l’Air (Gr3). No News a déjà donné Messagère (Saint des Saints), lauréate du haras d’Étreham Prix Sagan (Gr3) et du Prix du Nivernais en débutant. Messagère a été saillie par Almanzor (Wootton Bassett) cette année.

No News a ensuite produit Divination (Martaline), gagnante du Prix d’Essai des Pouliches 2020, puis Paradiso et Farah (Cloth of Stars), une yearling.

Deuxième mère de Paradiso, Nickelle (Sagamix) a remporté le Prix de la Pépinière (L) et fini troisième du Prix Allez France (Gr3). Elle a surtout gagné le Prix Wild Monarch (L) et conclu troisième des Prix Sagan (Gr3).

Nickelle a donné Nîmes (Saint des Saints), vainqueur du Prix d’Essai des Poulains. Troisième mère de Paradiso, N’Avoue Jamais (Marignan) a enlevé le Prix Alain du Breil (Gr1) avant de produire Nid d’Amour (Ultimately Lucky), gagnante du Prix Luth Enchantée (L), et N’Oublie Jamais (Loup Solitaire), lauréate de la Grande Course de Haies de Cagnes (L) et du Wild Monarch. C’est la souche de la matrone Newness, vainqueur du Prix Edmond Barrachin (Gr3) et troisième du Prix Maurice Gillois (Gr1). Dans sa descendance, on trouve un nombre impressionnant de chevaux black types ainsi que plusieurs étalons ayant donné des chevaux de Groupe à Auteuil, comme Nickname (Lost World), Nom de D’La (Lost World), No Risk at All (My Risk)…

 

 

 

Mill Reef

 

 

Garde Royale

 

 

 

 

Royal Way

 

Kapgarde

 

 

 

 

 

Cadoudal

 

 

Kaprika

 

 

 

 

Lady Corteira

PARADISO (M3)

 

 

 

 

 

 

Monsun

 

 

Gentlewave

 

 

 

 

Saumareine

 

No News

 

 

 

 

 

Sagamix

 

 

Nickelle

 

 

 

 

N’Avoue Jamais