Belle Promesse, le grand jour d’Isabelle Gallorini

Courses / 23.06.2021

Belle Promesse, le grand jour d’Isabelle Gallorini

Auteuil, mercredi

Prix Christian de Tredern (Gr3, haies)

Belle Promesse, ou le grand jour d’Isabelle Gallorini

Gagnante du Prix d’Arles (L) le 22 mai, sous 70 kilos, Belle Promesse (Fuissé) était logiquement la grande favorite du Prix Christian de Tredern (Gr3). La représentante de l’Écurie d’obstacle XXL et de Jean-Marc Baudrelle a tenu parole en triomphant de toute une classe dans ce Gr3, sa troisième victoire d’affilée. Elle a ainsi offert un premier Groupe à l’Écurie d’obstacle XXL, lancée par Pascal Adda en 2018… Mais également à son entraîneur, Isabelle Gallorini, installée depuis 2004 !

Dans un canter. Partie en tête comme à son habitude, Belle Promesse s’est montrée très détendue sous la selle de Pierre Dubourg, suivie de près par Raffles Sainte (Saint des Saints). Cette dernière est venue prendre l’avantage à l’amorce de la ligne d’en face, se montrant fautive sur les deux obstacles précédant le tournant final. Réaccélérant malgré tout, Raffles Sainte semblait alors capable de dominer la grande favorite, laquelle a progressé à son intérieur à l’entrée de l’ultime ligne droite. Mais Pierre Dubourg, en selle sur Belle Promesse, a pris l’avantage à l’abord de la dernière haie en accompagnant sa partenaire uniquement aux bras, tandis que Gaëtan Masure avait déjà sorti la cravache avec Raffles Sainte. Sur le plat, Belle Promesse s’est détachée dans un canter pour l’emporter de cinq longueurs. Douze longueurs derrière Raffles Sainte, Want of a Nail (Kapgarde) a complété le podium sous la selle de Nathalie Desoutter, loin devant Gardez la Monnaie (Fame and Glory).

Une jument extraordinaire. Isabelle Gallorini était déjà montée sur le podium des Groupes à plusieurs reprises avant ce jour, mais jamais sur la plus haute marche. Notamment avec Saint Call (Saint des Saints), deuxième du Prix Hypothèse (Gr3), El Gringo (Kamsin), deuxième du Grand Prix de Pau (Gr3), ou encore Bénie des Dieux (Great Pretender), troisième du Prix André Michel (Gr3). Elle a déclaré : « Je suis contente d’avoir enfin gagné mon premier Groupe ! J’ai vendu de bons chevaux aussi, mais c’est le jeu. Au moins ils gagnent des Groupes ailleurs, ça veut dire que je ne m’étais pas trompée sur eux ! Belle Promesse évolue à chaque course. Elle est extraordinaire… Quelque part, elle n’est pas dans son sport sur 3.600m. Les pluies l’ont aidée, mais le terrain n’était pas défoncé non plus. On peut lui rajouter 1.000m, 1.500m : elle durcira, durcira... Là, elle ne souffle même pas. Et elle sera encore meilleure en steeple, j’en suis convaincue. C’est le premier Groupe de l’écurie, ainsi que de certains membres qui sont socioprofessionnels. C’est génial aussi pour Jean-Marc Baudrelle et sa fille Alice… Si Belle Promesse n’était pas née, on n’en serait pas là ! Elle est très, très bonne, c’est une vraie jument de Groupe. Elle était très compliquée à la base, mais elle a pris de la maturité. Elle connaît son travail, et elle sait même faire la pose maintenant pour les photos (rires) ! Elle s’entend très bien avec son jockey. Elle va partir ce soir en vacances pendant cinq semaines chez Jean-Marc Baudrelle, dans la Sarthe. Il y a un beau programme qui l’attend à l’automne avec le Prix Sytaj (Gr3), le Prix André Michel (Gr3)… »

Une option d’achat levée il y a quelques jours ! Il y a encore quelques jours, l’Écurie d’obstacle XXL était locataire de Belle Promesse à hauteur de 50 %. Mais elle a levé l’option d’achat depuis, comme nous l’a expliqué la gérante de l’écurie aux 200 propriétaires, Sandie Doussot Billot : « Nous avons tenu une assemblée générale samedi dernier. Nous n’avions pas prévenu nos associés que nous allions l’acheter, car nous voulions leur faire la surprise. Quand nous leur avons annoncé la nouvelle lors de l’assemblée générale, ils étaient tous ravis ! Ce n’était pas le plan initial, mais ils se sont tous pris d’affection pour la jument. C’est un cheval hors du commun pour une écurie de Groupe. L’écurie est censée durer encore une année au moins, jusqu’en juin 2022, mais elle peut très bien continuer. Nous ferons voter nos associés dans un an, et nous verrons bien. Certains voudront peut-être continuer l’aventure à l’élevage ! »

Une belle histoire de famille. Ce n’est pas en revanche la première victoire de Groupe de Jean-Marc Baudrelle, qui possède la multiple casquette d’éleveur, propriétaire et entraîneur. Le professionnel avait déjà remporté les Prix Léon Rambaud (Gr2) et Morgex (Gr3) avec Silver Break (Son of Silver) – dont il était à la fois l’éleveur, le propriétaire et l’entraîneur –, ainsi que le Prix du Président de la République (Gr3) à deux reprises avec Rambranlt (Reasonable Choice) et Kelthomas (Keltos), dont il était le propriétaire et l’entraîneur, et le Prix des Drags (Gr2) en tant qu’éleveur avec Hercule Noir (Rochesson). Son élevage a également brillé à bon niveau en Irlande et en Angleterre par le biais de Draconien (Linda’s Lad), vainqueur de l’Herald Champion Novice Hurdle (Gr1) à Punchestown, et de Spirit Son (Poliglote), lauréat du John Smith’s Mersey Novices’ Hurdle (Gr2) à Aintree. Jean-Marc Baudrelle a raconté : « Ma fille est l’éleveur de la mère de Belle Promesse, Promets Moi (Satri). Cette jument avait un gros boulet, ce qui ne l’a pas empêchée de remporter trois réclamers consécutifs sur les haies. Je l’avais défendue lors de sa dernière victoire à Auteuil, mais Marcel Rozier avait mis un euro de plus que moi pour l’acheter… Six mois plus tard, la jument a recouru à réclamer en plat pour 10.000 € et je l’ai rachetée à ce prix-là. Tout le monde m’a traité de con à l’époque, mais je voulais absolument la récupérer. Son premier produit est une gagnante de Groupe, donc je suis assez content ! »

Raffles Sainte et Gardez la Monnaie à leur place. Raffles Sainte, qui avait dominé Belle Promesse en fin d’année dans le Prix André Michel (Gr3), n’a pas réussi à la devancer cette année en trois tentatives. Cette chic jument fait néanmoins toutes ses courses, tout comme Gardez la Monnaie, qui montait nettement de catégorie après une victoire dans un handicap à Auteuil. François Nicolle, entraîneur de Raffles Sainte et de Gardez la Monnaie, nous a dit : « Raffles Sainte a très bien couru. J’ai cru qu’elle allait gagner, mais Belle Promesse a remis un très bon coup de reins après la dernière haie. Les écarts sont quasiment les mêmes que la dernière fois. Gardez la Monnaie n’a pas été aidée par le terrain lourd. Mes deux pensionnaires ont fait leur valeur et finissent à leur place. »

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/BELLEPROMESSE-.pdf

La nièce d’une placée de Listed en steeple. Élevée dans la Sarthe par Jean-Marc Baudrelle, Belle Promesse est une fille de Fuissé (Green Tune) – dont elle est la première gagnante de Groupe en obstacle – et de Promets Moi, gagnante de trois réclamers consécutifs en fin d’année de ses 4ans sur les haies d’Auteuil, d’Enghien et de Fontainebleau. L’année dernière, Jean-Marc Baudrelle nous avait expliqué : « J’adorais Fuissé, à qui j’avais amené quatre juments cette année-là. Je ne me casse pas la tête avec les croisements : je regarde l’étalon et je me demande s’il me plaît, si j’ai envie de monter dessus… Fuissé me plaisait beaucoup car c’est un cheval qui a une souche d’obstacle et qui a gagné un Gr1 sur 1.600m à Longchamp, excusez du peu ! En plus, il n’était pas cher. Des profils comme le sien, on n’en trouve plus. » Belle Promesse est le premier produit de sa mère, qui a une 2ans, Body Building (Elm Park), et un yearling, Mon Champion (Bathyrhon). Promets Moi a pouliné cette année d’une foal par Great Pretender, malheureusement décédée des suites d’une péritonite. Elle est de nouveau pleine de Great Pretender (King’s Theatre). La deuxième mère, Filanie (Art Bleu), a conclu troisième à 3ans d’un réclamer sur les haies d’Auteuil, pour sa deuxième et dernière sortie. Outre Promets Moi, elle a donné deux autres gagnantes : Like a Player (Lucky Dream), gagnante de deux courses à 3ans sur les gros obstacles d’Enghien et de Cagnes-sur-Mer et troisième du Prix Christian de l’Hermite (L), et Beauty Mix (Visionary), lauréate de sept courses modestes en plat de 3ans à 9ans, sur des distances comprises entre 1.600m et 2.900m. 

 

 

 

Green Dancer

 

 

Green Tune

 

 

 

 

Soundings

 

Fuissé

 

 

 

 

 

Sillery

 

 

Funny Féerie

 

 

 

 

Funny Pearl

BELLE PROMESSE (F5)

 

 

 

 

 

 

Mujadil

 

 

Satri

 

 

 

 

Laramie

 

Promets Moi

 

 

 

 

 

Art Bleu

 

 

Filanie

 

 

 

 

Coral Pearl