Prix de la Fondation Claude Pompidou (Prix Laurent Descours) (Maiden) : le galop public de Trixia de Vega

Courses / 27.06.2021

Prix de la Fondation Claude Pompidou (Prix Laurent Descours) (Maiden) : le galop public de Trixia de Vega

Lyon-Parilly, dimanche

Deuxième pour sa rentrée au mois de mai, en terrain collant, du Prix Damoiseau (Maiden) à Vichy, Trixia de Vega (Lope de Vega) s’était montrée quelque peu brillante. Munie d’un bonnet afin de calmer sa fougue et visiblement bien aidée par cet artifice, l’élève et représentante de Jean-Claude Seroul a ouvert son palmarès dans un véritable canter dans ce Prix de la Fondation Claude Pompidou (Maiden).

La course est partie sur un train de sénateur. Trouvant le rythme de course trop peu élevé, Christophe Soumillon a rapproché Mister Grenadine (Anodin) en troisième épaisseur, au bout de la ligne d’en face. Se faufilant dans les chevaux à 400m du but, la future lauréate est venue faire la différence sur une simple accélération. Ayant déjà course gagnée à 150m du but, son jockey Antonio Orani n’a pas insisté et s’est contenté de l’accompagner gentiment jusqu’au poteau. Mister Grenadine ne démérite pas et termine deuxième, à quatre longueurs. Balmoral (Penny’s Picnic) est troisième, une longueur et demie plus loin.

Un avenir prometteur. Après sa victoire, Antonio Orani a réagi au micro d’Equidia : « C’est la première fois qu’elle était munie d’un bonnet en course. Trixia de Vega se montre très souvent allante, mais le bonnet l’a bien calmée. Nous avons eu une très bonne course tout en étant cachés, puis j’ai temporisé à l’entrée de la ligne droite, avant de bien accélérer pour finir. C’est une pouliche qui était estimée à 2ans. Elle avait effectué une très bonne rentrée, à Vichy. Nous allons désormais monter les échelons tranquillement, mais cela s’annonce très bien pour la suite. ».

Une mère double lauréate de Gr3. Élevée par Jean-Claude Seroul, Trixia de Vega est une fille de l’étalon de Ballylinch Stud Lope de Vega (Shamardal), et de Trixia (Siyouni), qui compte cinq victoires en huit sorties. Parmi elles, le Critérium de Lyon (L), le Prix des Réservoirs et enfin le Prix de Lieurey (Grs3). Trixia de Vega est son premier partant et logiquement son premier gagnant. Elle a un yearling qui n’est autre que le propre frère de Trixia de Vega nommé Trixio.

Sa deuxième mère, Tianshan (Lahint), est gagnante du Prix Coronation et a fini troisième du Prix des Vignerons du Gros Plant du Pays Nantais (Ls). Ce n’est autre que la mère de la bonne Tahlie (Rio de La Plata), lauréate cette année, du Prix des Lilas (L) et du Prix de Sandringham (Gr2). On lui doit également Teston (Rio de La Plata), qui a terminé deuxième du Grand Prix Anjou Bretagne - Haras du Saz (L), Thaïs (Rio de La Plata), qui a gagné le Prix des Lilas (L) et s’est ensuite classée deuxième du Prix Imprudence et troisième du Prix Miesque (Grs3). Expatriée aux États-Unis, cette dernière a conclu au troisième rang des Flower Bowl Stakes (Gr1, 2.000m), à Belmont.

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Shamardal

 

 

 

 

Helsinki

 

Lope de Vega

 

 

 

 

 

Vettori

 

 

Lady Vettori

 

 

 

 

Lady Golconda

TRIXIA DE VGEA (F3)

 

 

 

 

 

 

Pivotal

 

 

Siyouni

 

 

 

 

Sichilla

 

Trixia

 

 

 

 

 

Lahint

 

 

Tianshan

 

 

 

 

Tangshan