Prix du Parc Royal (Maiden) : Mirage Rêve décolle

Courses / 30.06.2021

Prix du Parc Royal (Maiden) : Mirage Rêve décolle

Marseille-Borély, mercredi

Ils n’étaient plus que onze à s’élancer dans ce Prix du Parc Royal (Maiden) après le forfait de dernière minute du débutant Black White (Dabirsim), qui a refusé de rentrer dans sa stalle. Disputant sa onzième sortie, Mirage Rêve (Pedro The Great) n’était pas encore parvenu à passer le poteau en tête. Monté en confiance, le représentant de Laurent Dassault et de l’écurie de Serge Stempniak s’est offert un premier succès longtemps attendu.

Courageux jusqu’au bout. S’élançant avec un numéro tout à l’extérieur, Namaste (Myboycharlie) s’est rapproché tout en dehors et a animé la course, à une allure régulière. Monté à trois quarts de longueur du leader, le futur lauréat s’est ensuite calé dans le sillage de ce dernier dans la ligne d’en face. Progressivement décalé à l’entrée de la ligne droite par son jockey, Ioritz Mendizabal, Mirage Rêve s’est ensuite montré courageux afin de repousser jusqu’au bout le retour de l’outsider Seiry (Maxios). Mirage (Shalaa) finit bien et se classe troisième, à deux longueurs.

Un coup de rein décisif. Ioritz Mendizabal a déclaré sur Equidia : « Avec ce numéro de corde, avant le coup, cela ne semblait pas évident. Finalement, tout s’est bien passé comme nous avons pu nous ranger juste derrière le leader. Une fois qu’il a bien respiré, il a été courageux jusqu’au bout pour repousser le deuxième, lequel m’avait pris l’avantage à 50m du poteau. Mais dans un dernier coup de rein, il s’est bien allongé pour revenir chercher l’autre pouliche. ».

Un neveu de Polytechnicien. Élevé par la S.A.S. Regnier, Mirave Rêve a été présenté par le haras de la Haie Neuve à la vente de yearlings d’août Arqana. Le bon était signé par Oceanic Bloodstock pour 55.000 €. C’est un fils du regretté Pedro the Great (Henrythenavigator) et de Centralienne (Dixie Union) qui compte une sortie. Au haras, elle a donné Feralia (Pedro The Great), lauréate du Critérium du Becquet (L) et deuxième du Prix La Rochette (Gr3). Centralienne a une 2ans nommé Jarak Béré (Zarak), à l’entraînement chez Christopher Head, et un yearling nommé Kendal Béré (Pedro the Great). Elle a été saillie en 2021 par Seahenge (Scat Daddy).

La deuxième mère, Golden Party (Seeking the Gold), s’est placée sur des distances allant de 1.200m à 1.600m sans jamais parvenir à gagner. C’est la mère de Polytechnicien (Royal Academy), gagnant du Prix Exbury (Gr3), du Prix Luthier, deuxième du Prix Lyphard (Ls) et enfin troisième d’un Prix Messidor (Gr3). Il est depuis étalon.

C’est la famille de Dare and Go (Alydar), gagnant des Strub Stakes, des Pacific Classic Stakes (Grs1, 2.000m, dirt), et deuxième de l’Hollywood Turf Cup (Gr1), de l’Hollywood Derby et des Secretariat Stakes (Grs1). Il est ensuite devenu étalon.

 

 

 

Kingmambo

 

 

Henrythenavigator

 

 

 

 

Sequoyah

 

Pedro the Great

 

 

 

 

 

Rainbow Quest

 

 

Glatisant

 

 

 

 

Dancing Rocks

MIRAGE RÊVE (H3)

 

 

 

 

 

 

Dixieland Band

 

 

Dixie Union

 

 

 

 

She’s Tops

 

Centralienne

 

 

 

 

 

Seeking the Gold

 

 

Golden Party

 

 

 

 

Partygoer