Prix La Moskowa (L) : Sheraz, sans forcer son talent

Courses / 25.06.2021

Prix La Moskowa (L) : Sheraz, sans forcer son talent

Prix La Moskowa (L)

Sheraz, sans forcer son talent

Deuxième en dernier lieu du Prix de Barbeville (Gr3), le 2 mai, le très régulier Sheraz (Sea the Stars) s’est offert un premier succès de prestige bien mérité dans ce Prix La Moskowa (L), réalisant une véritable démonstration. L’élève et représentant de Son Altesse L’Aga Khan restait sur cinq podiums d’affilée au niveau black type sur 2.400m, 2.500m et 3.100m. Après avoir attendu au quatrième rang dans le sillage de l’allemand Adrian (Reliable Man), Sheraz est passé à l’attaque en dehors à 400m du but. Passant ses adversaires en revue dans un canter, il a rallié le poteau en étant à peine accompagné aux bras par son partenaire, Christophe Soumillon. Après avoir attendu en antépénultième position, Karlstad (Stormy River) a bien conclu en dehors pour s’emparer de la deuxième place à quatre longueurs et demie. Encore dernier à l’entrée de la ligne droite, Lord Achilles (Rio de la Plata) a remarquablement terminé pour venir subtiliser la troisième place à L’Absolue (Shamardal), une longueur derrière Karlstad.

Un cheval attachant. Alain de Royer Dupré, entraîneur de Sheraz, a déclaré : « J’ai baissé mes jumelles de bonne heure (rires) ! Sheraz est un cheval attachant, sympathique : même lorsqu’il est battu, il court bien. Nous avions une Listed à prendre et nous l’avons prise. Nous allons donc pouvoir remonter de catégorie. Il a besoin de courses qui avancent comme ça : aujourd’hui, ça a roulé. Lors de ses deux dernières sorties à ParisLongchamp, il avait été un peu piégé par de fausses courses. Il préfère venir sur des chevaux qui cèdent. Je pense qu’il peut accrocher un Gr3. On ne sait jamais, il est tellement régulier… Là, il avait l’air heureux de le faire. Des chevaux qui restent longtemps à l’entraînement comme lui, on s’y attache. Il n’est pas du niveau de Vazirabad (Manduro) ou de Valia (Sea the Stars), mais c’est agréable d’avoir un stayer comme lui. »

Karlstad, de mieux en mieux. Formé à l’école des gros handicaps, Karlstad avait fait son entrée au niveau black type le 2 novembre 2020, terminant quatrième du Prix Scaramouche (L). Auteur d’une rentrée gagnante le 10 avril à Nantes, sur 2.400m, il avait ensuite terminé quatrième du Prix de Barbeville (Gr3). En dernier lieu, le 2 juin, Karlstad avait conclu deuxième à Saint-Cloud du Prix Flying Dutchman (Classe 2). Pia Brandt, qui entraîne le cheval avec son mari Joakim, nous a déclaré : « Karlstad court super bien et décroche son black type à l’âge de 6ans. Il est venu par étape ! Il est battu par un super cheval. Karlstad est un vrai stayer. La course a été rythmée et c’est parfait pour lui. »

Un fils de Shemiyla. Sheraz est un fils de Sea the Stars (Cape Cross), étalon à Gilltown Stud, et de Shemiyla (Dalakhani), gagnante de trois courses sur 2.000m et 2.100m, dont les Prix Allez France (Gr3) et Charles Laffitte (L), mais aussi deuxième du Prix de Flore (Gr3). Les cinq produits de la jument vus en compétition se sont tous imposés, parmi lesquels Shendeliya (Pivotal), gagnante d’un Quinté sur les 2.000m de ParisLongchamp. Vendue 100.000 € à l’amiable à Margaret O’ Toole, lors de la vente d’élevage Arqana 2017, Shemiyla a été exportée en Irlande. La deuxième mère, Shemala (Dalakhani), a gagné le Prix Madame Jean Couturié (L, 2.000m). Elle est l’aïeule de Shakeel (Dalakhani), vainqueur du Grand Prix de Paris (Gr1). La troisième mère, Shemaka (Nishapour), a remporté le Prix de Diane (Gr1). On lui doit quatre black types, dont Shemima (Dalakhani), lauréate des Prix Allez France et de Lutèce (Grs3) et deuxième des Prix de Chaudenay et de Pomone (Grs2). C’est la famille de Shamkiyr (Sea the Stars), deuxième du Prix du Jockey Club (Gr1) de The Grey Gatsby (Mastercraftsman).

Green Desert

Cape Cross

Park Appeal

Sea the Stars

Miswaki

Urban Sea

Allegretta

SHERAZ (H4)

Darshaan

Dalakhani

Daltawa

Shemiyla

Danehill

Shemala

Shemaka

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 2’11’’00

De 1.000m à 600m : 26’’20

De 600m à 400m : 12’’27

De 400m à 200m : 11’’73

De 200m à l’arrivée : 11’’93

Temps total : 3’13’’11