Prix Philippe et Emmanuel Tassin (Classe 2) : Mykiss, en pensant à 2022

Courses / 03.06.2021

Prix Philippe et Emmanuel Tassin (Classe 2) : Mykiss, en pensant à 2022

Lyon-Parilly, jeudi

Restant sur deux sorties infructueuse au niveau Listed, Mykiss (Makfi) redescendait de catégorie au départ de ce Prix Philippe et Emmanuel Tassin (Classe 2). Détendu, le représentant de l’écurie LH – c’est-à-dire Laurent Haegel – n’a pas manqué l’occasion de renouer avec le succès. Signant pour l’occasion la quatrième victoire de sa carrière.

Le parcours idéal. Dans une course animée par le rentrant Kellahen (Wiesenpfad), le futur lauréat s’est contenté de suivre dans son sillage, avant de venir en progression, à partir de l’entrée de la ligne droite. Actionné par Franck Blondel, il s’est ensuite bien allongé pour repousser jusqu’au bout le retour de Mr de Pourceaugnac (Camelot). Ce dernier n’a fait que repousser le gagnant et termine donc deuxième, à trois quarts de longueur. Un instant pris de vitesse à 400m du but, San Salvador (Lord of England) s’est bien relancé pour venir chercher la troisième place, à une longueur.

Se préparer pour le Défi du Galop à 5ans. L’entraîneur de Mykiss, Frédéric Rossi nous a confié : « C’est un cheval qui revient en forme. Il avait été malade cet hiver jusqu’en début d’année. Nous avons mis quelque temps à le retrouver, mais nous voyons le bout du tunnel avec lui. Aujourd’hui, il n’était pas encore revenu à son bon niveau de l’an passé, mais il s’en rapproche progressivement. Pour la suite, j’attendais de le voir courir. Pour un poulain de 4ans en début d’année, c’est assez difficile car ils tombent contre des vieux chevaux, plus endurcis. L’idée est d’aller avec lui sur le Défi du Galop à 5ans. Cette année, il aura une saison tranquille. ». Le jockey gagnant, Franck Blondel, a déclaré sur Equidia : « Nous avons eu une très bonne course derrière le leader. Aujourd’hui, il était bien détendu et lorsque je lui ai demandé d’accélérer, il l’a très bien fait. Auparavant, il courait des Listeds, mais le cheval n’était pas encore à son meilleur niveau. Il a refait une bonne valeur. Mykiss a remis un bon coup de rein lorsque le deuxième est venu nous attaquer, c’est ce qui m’a beaucoup plu ».

Le neveu d’Irish Wells. Élevé par Berend van Dalfsen, Mykiss a été acheté 20.000 € par Mag Agency à Fairway Consignment, lors de la vente de yearlings Arqana, en octobre 2018. C’est un fils de Makfi (Dubawi) qui officie désormais au Japon, et de Kissin Sign (Turtle Bowl), restée inédite. Kissin Sign a une 2ans nommée Kissing Booth (Dariyan), à l’entraînement chez Mikel Delzangles.

La deuxième mère, Sign of the Vine (Kendor), a produit cinq gagnants dont l’étalon Irish Wells (Poliglote), double gagnant du Grand Prix de Deauville (Gr2) et troisième du Prix Ganay (Gr1), et Sign of the Wolf (Loup Solitaire), lauréat du Prix André Baboin (Gr3). La troisième mère, Irish Source (Irish River), a remporté un Prix de Lieurey (L, à l’époque) et est à l’origine de nombreux black types : Princesse d’Orange (Anabaa), deuxième du Prix Isola Bella (L), Prince Mag (Zamindar), deuxième du Prix Prince d’Orange (Gr3), Mocklershill (Siyouni), qui remporta un Prix Yacowlef (L), ou encore Balaythous (Bahhare), lauréat d’un Prix Bedel (L).

 

 

 

Dubai Millenium

 

 

Dubawi

 

 

 

 

Zomaradah

 

Makfi

 

 

 

 

 

Green Desert

 

 

Dhelaal

 

 

 

 

Irish Valley

MYKISS (H4)

 

 

 

 

 

 

Dihym Diamond

 

 

Turtle Bowl

 

 

 

 

Clara Bow

 

Kissing Sign

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Sign of the Vine

 

 

 

 

Irish Source