Prix Rémy Mouquet (Haies) : Royale Margaux en toute décontraction

Courses / 10.06.2021

Prix Rémy Mouquet (Haies) : Royale Margaux en toute décontraction

Prix Rémy Mouquet (Haies)

Royale Margaux en toute décontraction

La haie d’essai donne souvent de bonnes indications dans les courses de 3ans, notamment lorsque des débutants affrontent des chevaux ayant déjà couru. C’était le cas dans le Prix Rémy Mouquet, réservé aux pouliches. Plusieurs inédites n’ont pas sauté de manière très académique, à l’inverse de la favorite Royale Margaux (Doctor Dino), qui venait de se balader à Dax pour ses premiers pas sous l’entraînement de David Cottin.

La représentante de l’écurie Sagara a fait parler sa petite expérience et sa qualité. Elle a pris un départ volant et s’est détachée de quelques longueurs. Elle n’a pas fait une seule faute. À l’amorce du tournant final, ses rivales sont revenues dans son sillage, mais Royale Margaux avait beaucoup de ressources. Dans la ligne droite, elle est repartie pour l’emporter de seize longueurs sans jamais être sollicitée. Son jockey, Kévin Nabet, nous a dit : « Royale Margaux le fait très bien. Elle a bien respiré dans le parcours et elle a repris un départ à la fin pour gagner plaisamment. » Royale Margaux est ainsi restée invaincue en deux sorties pour David Cottin. Elle est le premier cheval que l’entraîneur cantilien a dans ses boxes pour l’écurie Sagara. Au vu de ses deux victoires, Royale Margaux devrait pouvoir s’affirmer à Paris, même s’il faudra sans doute pour cela qu’elle soit moins pressée.

Belle pouliche, avec de l’action, la bien née Sultania (Camelot) a mené la chasse derrière Royale Margaux et même si elle s’est raccourcie à la fin, elle a bien débuté. Elle a conclu deuxième devant deux autres inédites : Alce (Saddex) laquelle a tracé une belle ligne droite pour priver la petite sœur de Goshen (Authorized) et d’Elimay (Montmartre), Somoli (Camelot), de la troisième place. Cette dernière a fait beaucoup d’efforts sur ses obstacles, penchant souvent à gauche. Il faudra la revoir.

La sœur de Royal Astarania. Élevée par l’écurie Sagara, Royale Margaux est née pour sauter. C’est une fille de Doctor Dino (Muhtathir), étalon au haras du Mesnil, et de Royale Cazoumaille (Villez), deuxième du Prix Juigné (Gr3), quatrième du Grand Prix d’Automne (Gr1). Elle est la sœur de Royal Astarania (Astarabad), gagnant du Prix Murat (Gr2), et de Royale Pagaille (Blue Brésil), deuxième du Prix Triquerville (L) et vainqueur du Peter Marsh Handicap Chase (Gr2). Le dernier produit répertorié de Royale Cazoumaille est un yearling, Royal Saga (Chœur du Nord).

La deuxième mère, Atreide (Son of Silver), a gagné le Prix Sagan et elle avait montré suffisamment de précocité pour s’imposer dès ses débuts sur les haies en avril de ses 3ans à Enghien. Atreide a produit également Inoxe Royale (Villez), gagnante du Prix Hopper (Listed à l’époque). Il s’agit d’une souche de Gilbert Gallot comme l’affixe "Royal" le démontre.

Elmaamul

Muhtathir

Majmu

Doctor Dino

Priolo

Logica

Salagangai

ROYALE MARGAUX (F3)

Lyphard’s Wish

Villez

Valhalla

Royale Cazoumaille

Son of Silver

Atreide

Vermalat