Prix Théodore Ravier (Maiden) : La troisième est la bonne pour Rock Joyeux

Courses / 11.06.2021

Prix Théodore Ravier (Maiden) : La troisième est la bonne pour Rock Joyeux

Prix Théodore Ravier (Maiden)

La troisième est la bonne pour Rock Joyeux

Poulain en progrès depuis ses débuts, Rock Joyeux (Rock of Gibraltar) n’a pas raté l’occasion d’ouvrir son palmarès dans le Prix Théodore Ravier. Sur cette piste qu’il connaît très bien, ce représentant de Jean-Claude Séroul venait de se classer deuxième de Mutabahi (French Fifteen), intouchable ce jour-là.

Malgré un numéro de corde à l’extérieur, le pensionnaire de Jean-Pierre Gauvin a pris un excellent départ. Il a donc réussi à se placer derrière le groupe de tête, avant de venir à la hauteur de l’animatrice French Rose (Siyouni). Guillaume Millet, le jockey de Rock Joyeux, a actionné ce dernier à l’entrée de la ligne droite. À son intérieur, French Rose lui a bien répondu. Mais au prix d’un bon effort final, Rock Joyeux a fait sûrement la différence, en devançant cette dernière d’une longueur et demie, tout en portant 1,5 kg de plus que sa dauphine. Derrière, à une demi-longueur, Stonetail (Frankel) a déployé de belles foulées pour refaire du terrain sur les deux premiers et conclure troisième.

Un prospect black type. Après la course, Jean-Pierre Gauvin, l’entraîneur du lauréat, nous a confié : « Je pense qu’il va encore progresser sur cette sortie. C’est un poulain qui est assez tardif. À 2ans, il a eu des soucis, on a été obligé de lui retirer un testicule. Nous avons donc pris du retard. C’est aussi un grand poulain. Il avait aussi besoin de temps. Maintenant, il a pris du métier et là, il gagne son Maiden. C’est une bonne chose de faite. Maintenant, nous allons essayer de monter les échelons et pourquoi pas viser du black type. »

Sa mère est placée du Prix La Sorellina et de la Coupe de Marseille. Élevé par son propriétaire, Rock Joyeux est un fils de Rock of Gibraltar (Danehill), qui fait la monte chez Coolmore, et de Joiedargent (Kendargent), une jument lauréate de trois courses à 3ans et troisième du Prix La Sorellina et de la Coupe de Marseille (Ls). Rock Joyeux est son premier produit et son premier gagnant. La poulinière a aussi un 2ans nommé Esprit Joyeux (Charm Spirit), à l’entraînement chez Jérôme Reynier et un yearling nommé Bay d’Argent (New Bay). La deuxième mère, Gaily Zest (St Jovite) n’a pas couru. Outre Joiedargent, elle a donné Lettre de Château (Literato), lauréate du Prix Turenne (L). La troisième mère Celestial Bliss (Relaunch) est à l’origine de Bobby’s Kitten (Kittens Joy), gagnant de la Breeder’ Cup Turf Sprint (Gr1, 1.300m) et étalon à Lanwades.

Danzig

Danehill

Razyana

Rock of Gibraltar

Be my Guest

Balladonia

Push a Button

ROCK JOYEUX (M3)

Kendor

Kendargent

Pax Bella

Joiedargent

St Jovite

Gaily Zest

Celestial Bliss