Retour en France des juments exportées avant le 31 décembre 2020

Élevage / 07.06.2021

Retour en France des juments exportées avant le 31 décembre 2020

COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION DES ÉLEVEURS DU GALOP

En fin d’année dernière, face aux incertitudes liées au Brexit, certains éleveurs avaient anticipé le départ de leurs juments devant être saillies en Angleterre ou en Irlande et celles-ci avaient quitté le sol français avant le 31 décembre 2020.

Nous rappelons que l’article 86 du Code des courses au galop prévoit comme condition préalable que, pour qu’un poulain soit considéré comme né et élevé en France, la poulinière ne peut séjourner hors de France plus de 180 jours au cours de l’année de naissance du produit concerné, sauf circonstances exceptionnelles admises par les Commissaires de France Galop.

Dans le cas des juments ayant quitté la France avant le 31 décembre 2020 et qui ne pourraient pas, pour des raisons exceptionnelles, rentrer en France dans les délais prévus, il est impératif d’en informer France Galop avant l’échéance des 180 jours, idéalement au plus tard à 160 jours, afin que le dossier puisse être transmis aux Commissaires.

Les permanents de la Fédération des éleveurs du Galop sont à votre disposition pour répondre à vos questions sur ce sujet.

Loïc Malivet, président