Demain à Deauville : Nouveau débarquement pour le Jean Prat

Courses / 10.07.2021

Demain à Deauville : Nouveau débarquement pour le Jean Prat

15 H 50 • DEAUVILLE • HARAS D’ÉTREHAM PRIX JEAN PRAT

Gr1 - 3ans - 1.400m

Nouveau débarquement pour le Jean Prat

Le Prix Jean Prat (Gr1), sponsorisé par le haras d’Étreham depuis cette année, a changé de distance à plusieurs reprises. D’abord couru sur 2.000m, puis raccourci à 1.850m, 1.800m, 1.600m et enfin 1.400m, il a très souvent souri à des chevaux de classe, quelle que soit la distance. Mais, en étant raccourci à 1.400m en 2019, il a répondu à un manque dans le programme européen. Il n’y avait en effet pas de Gr1 dans la continuité des Jersey Stakes (Gr3) pour les 3ans sur cette distance. Les deux premières éditions sur cette distance ont été enlevées par deux anglais de grande classe : Too Darn Hot (Dubawi) et Pinatubo (Shamardal). En 2021, les étrangers sont bien armés pour l’emporter à nouveau avec sept des treize partants de ce Gr1 qui aurait fait un bien beau Quinté. Mais, si Pinatubo et Too Darn Hot faisaient l’unanimité avant la course, il n’y a pas d’épouvantail cette fois, il y a au contraire un large panel de chevaux ayant des valeurs comprises entre 51 et 50,5.

Godolphin triplement représenté. Lauréat de la dernière édition avec Pinatubo, Godolphin aura trois partants, deux sous l’entraînement d’André Fabre et un sous celui de Charlie Appleby, mentor de Pinatubo. Le maître cantilien sellera le rentrant Midtown (Dubawi) et Erasmo (Oasis Dream). Midtown s’est rendu à Saint-Cloud pour faire un galop concluant. Très estimé, ce poulain était envisagé dans les classiques, mais un contretemps a contrarié sa route vers ces compétitions. Le terrain bien souple ne sera pas un problème, mais, même pour un pensionnaire d’André Fabre, il peut avoir besoin de ça. Le voir finir sur le podium ne serait pas une surprise, loin de là. Mais pour gagner, ça peut être plus dur.

Erasmo a montré des moyens à 2ans et il a du métier. En pleine ascension, il a remporté les Prix de Pontarmé (L) et Paul de Moussac Longines (Gr3). Il a gagné en terrain lourd et les pluies prévues ne devraient pas le gêner. Dernier représentant Godolphin, Naval Crown (Dubawi) est entraîné par Charlie Appleby. Placé de Groupe à 2ans en France, il a passé un hiver studieux à Dubaï. Quatrième des 2.000 Guinées (Gr1) et deuxième des Jersey Stakes, il semble meilleur qu’à 2ans. Ce n’est pas un penalty, mais il a clairement les moyens de gagner ce Gr1. Lui aussi a fait ses preuves sur les pistes bien souples, à Royal Ascot.

Du côté des O’Brien, père et fils. Les O’Brien vont se déplacer en famille à Deauville. Papa Aidan a engagé Battleground (War Front) et Wembley (Galileo), le bien nommé en cette période d’Euro de football. Le fiston Joseph a lui inscrit Thunder Moon (Zoffany), meilleure valeur du lot. Battleground va devoir gérer son numéro 13 dans les stalles. Deuxième de la Breeders’ Cup Juvenile Turf (Gr1), il a sombré dans les Guinées, finissant derrière Naval Crown. Il s’est racheté en finissant troisième des St James’s Palace Stakes (Gr1). Un doute subsiste sur son aptitude à une piste lourde d’autant qu’il est par War Front. Wembley n’a pas le même CV. Il reste sur des sorties décevantes alors que Ryan Moore l’avait choisi dans les Guinées à Newmarket et au Curragh. Jugé sur sa deuxième place dans les Dewhurst Stakes (Gr1), il aurait sa chance mais, sur ce que l’on a vu cette année… Thunder Moon a lui aussi déçu dans les Guinées anglaises et les St James’s. Dans les Dewhurst, il avait conclu derrière Wembley, ce qui n’est pas très encourageant. Lui aussi devra se rappeler ce qu’il a fait à 3ans pour briller.

Pour compléter l’équipe étrangère, il y a Mehmento (Mehmas), inexistant dans la Poule, lauréat des Surrey Stakes (Gr3) à Epsom puis en échec dans les Jersey Stakes, Laws of Indices (Power), cinquième de la Commonwealth Cup (Gr1) et qui a fait ses preuves en terrain lourd, et l’allemand Best Lightning (Sidestep), deuxième des German 2.000 Guineas (Gr2) et qui possède des lignes sur Midtown et Erasmo.

Le reste de l’équipe de France. Au papier, c’est André Fabre qui présentera les meilleures chances tricolores. Mais d’autres Français peuvent espérer décrocher un bon résultat. C’est le cas de Fast Raaj (Iffraaj), décevant dans les Jersey Stakes dans des conditions pas simples, mais qui a l’avantage d’avoir gagné le Prix Djebel (Gr3) sur le parcours dominical. Le beau Colosseo (Street Boss) a fait une course remarquable, concluant deuxième de St Mark’s Basilica (Siyouni). Les pistes bien souples ne le contrarient pas et il peut réussir quelque chose de grand. Reina Madre (Kingman) a enlevé le Prix Imprudence (Gr3) avant de décevoir dans la Poule. Il faut la revoir. Valloria (Dubawi) a montré de la vitesse dans le Prix Volterra (L), mais elle passera un vrai test.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2020 : Pinatubo (C. Appleby). 2019 : Too Darn Hot (J. Gosden). 2018 : Intellogent (F. Chappet). 2017 : Thunder Snow (S. Bin Suroor). 2016 : Zelzal (J.-C. Rouget).

17 H 35 • DEAUVILLE • PRIX DE RIS-ORANGIS

Gr3 - 3ans et plus - 1.200m LD

Prêtreville change de sport

Récent deuxième du Prix du Muguet (Gr2) et sixième du Prix Bertrand du Breuil Longines (Gr3), Prêtreville (Acclamation) n’a jamais abordé une distance inférieure à 1.400m. Le pensionnaire de Pascal Bary passera un test dans ce Prix de Ris-Orangis (Gr3), sur 1.200m. Lauréat l’an passé en terrain lourd du Prix de Seine-et-Oise (Gr3), Brad the Brief (Dutch Art) revient en France avec de légitimes ambitions. Le pensionnaire de Tom Dascombe reste sur une cinquième place dans les John of Gaunt Stakes (Gr3), à Haydock. Gagnante du Prix de Saint-Georges (Gr3) et ensuite huitième du Prix du Gros-Chêne (Gr2), Ideal Beauty (Invincible Spirit) tentera d’effacer rapidement cette contre-performance. Elle retrouvera Pradaro (Penny’s Picnic), Sestilio Jet (French Fifteen) et Cœur de Pierre (Zanzibari), qui finissaient respectivement au premier, sixième et septième rangs. En pleine possession de ses moyens, Stormbringer (Dutch Art) reste sur une série de trois victoires, dont la dernière dans le Prix Hampton (L), sur la ligne droite cantilienne. Lauréat à Rome, du Premio Tudini (Gr3), Collinsbay (Cable Bay) dépend désormais de l’entraînement de Gianluca Bietolini et sera muni d’œillères pour l’occasion. Enfin, Ocean (Exopshere) vient de remporter un gros handicap, sur le parcours du toboggan de ParisLongchamp. Il tentera de jouer les trouble-fêtes.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2020 : Royal Crusade (C. Appleby). 2019 : King Malpic (T. Lemer). 2018 : Inns of Court (A. Fabre). 2017 : Rosa Imperial (A. Fabre). 2016 : Damila (H.-A. Pantall).

17 H • DEAUVILLE • PRIX KISTENA

Listed - 3ans - 1.200m

Coachello, si les pluies évitent Deauville…

Romain le Dren Doleuze a toujours dit que Coachello (Dunkerque) est un poulain qui a besoin d’un terrain bon à rapide pour démontrer l’étendue de son potentiel. Vainqueur du Prix du Pont-Neuf (L) et deux fois placé de Listed, il vient d’échouer de peu sur 1.200m. Si les pluies ne sont pas trop abondantes sur Deauville, il devrait finir dans les trois premiers. Et si la piste sèche, il peut l’emporter. Pour cela, il faudra battre Teresa Mendoza (Territories), qui avait été jugée digne de courir les Moyglare Stud Stakes (Gr1) et qui reste sur deux excellentes performances en Irlande. Princesse de Saba (Dariyan) a fini tout près de Coachello et elle a déjà gagné sur une piste collante. Axdavali (Goken) a beaucoup de métier et, en retrouvant des tâches plus faciles, il a remonté dans la hiérarchie. Ses dernières sorties sont convaincantes et, si l’état de la piste ne le gêne pas, il peut frapper fort. Kalahara (Frankel) a fait de belles choses à 2ans. Elle va retrouver ses contemporains, ce qui peut l’aider à refaire parler d’elle. Millau (Wootton Bassett) a enlevé deux de ses trois sorties. Il progresse, mais va passer un test, tout comme O Trasno (Goken), Satisfied (Elusive City), qui essaiera de profiter de son expérience, et Petit Calvados (Equiano).

18 H 10 • DEAUVILLE • PRIX DE LA CALONNE - FONDS EUROPÉEN DE L’ÉLEVAGE

Listed - 4ans et plus - Femelles - 1.600m

Une belle opportunité pour Tropbeau

Gagnante du Shadwell Prix du Calvados (Gr2) 2019, quatrième de la Poule et de la Forêt (Grs1), Tropbeau (Showcasing) a une belle carte de visite. Suffisante pour viser la victoire dans le Prix de la Calonne - Fonds Européen de l’Élevage (L). Sa dernière sortie a été convaincante et elle doit être capable de renouer avec le succès. Sa compagne de couleurs et d’entraînement Queen of Love (Kingman) s’est déjà placée dans cette catégorie. Peut-être un peu juste pour les Groupes, elle peut bien se défendre. Deuxième de la Poule 2020, Speak of the Devil (Wootton Bassett) a une jolie carte de visite sous l’entraînement Chappet. Dimanche, elle fera ses débuts sous la responsabilité de Frédéric Rossi. Layla (Lope de Vega) vient de remporter coup sur coup deux gros handicaps, ce qui n’est pas à la portée de la première venue. Elle peut surprendre. Aljumayliyah (Olympic Glory) a gagné un gros handicap dans un bon style. Irska (Hunter’s Light) et Amica Nostra (Epaulette) se tiennent de près.

13 H 58 • DEAUVILLE • PRIX YACOWLEF

L - 2ans - 1.000m LD

Une première en France pour Royal Ashirah

Invaincue en deux sorties et récente lauréate à Rome du Premio Alessandro Perrone (L), Royal Ashirah (Hot Streak) s’apprête à découvrir la France avec des ambitions. La nouvelle pensionnaire de Gianluca Bietolini sera confiée à Carlo Fiocchi. Face à elle, Great Chief (Pedro the Great) a fait sensation lors de ses débuts à La Teste. Cette élève et représentante de la Scuderia Micolo Snc laissait à plus deux longueurs et demie Kesariya (Exceed and Excel). Deuxième en débutant du Prix de Choisel (Inédits) à Châteaubriant, Regalien (Goken) n’a ensuite pu confirmer ; il s’est classé septième du Prix du Bois Longines - Fonds Européen de l’Élevage (Gr3). L’opposition sera moins relevée dans ce Prix Yacowlef (L). Enfin, lauréate de son maiden en Angleterre, Choux (Exceed and Excel) n’a ensuite pu confirmer puisqu’elle a fini douzième des Queen Mary Stakes (Gr2) puis des Memorial Empress Fillies’ Stakes (L), à Newmarket. Ses premiers pas en France seront à suivre.

13 H 58 • DEAUVILLE • PRIX ROLAND DE CHAMBURE

L - 2ans - 1.400m

Zellie en quête d’une première victoire black type

Brillante lauréate lors de ses deux sorties en compétition, Zellie (Wootton Bassett) fait figure d’épouvantail au départ de ce Prix Roland de Chambure (L). La pensionnaire d’André Fabre s’annonce redoutable pour la victoire. Autre pouliche invaincue en deux sorties, Miss Cleopatra (Toronado) appartient désormais en majorité à Gérard Augustin-Normand. Nirliit (Iffraaj) a gagné avec autorité le Prix Hunyade (Inédits), avant de confirmer dans le Prix Épinard (Classe 2), à Saint-Cloud. Le pensionnaire de Fabrice Vermeulen semble perfectible et sera rallongé de 200m pour l’occasion. En pleine réussite cette année avec les juniors, Carlos et Yann Lerner aligneront Miramar (Profitable). Ce dernier vient de remporter facilement son maiden clodoaldien, dans lequel il devançait Hot Queen (Recorder), qui a par la suite remporté son maiden. Supplémentée et confiée à Olivier Peslier, Fabiosa (Havana Gold) n’a plus été revue depuis les Memorial Empress Fillies’ Stakes (L) à Newmarket, où elle échouait à la sixième place. C’est une pensionnaire de David Evans.

16 H 25 • DEAUVILLE • PRIX AMANDINE

L - 3ans - Pouliches - 1.400m LD

Kennella peut le faire

Elles sont neuf au départ du Prix Amandine (L) et plusieurs candidatures retiennent l’attention. Cinquième (malheureuse) du Prix Imprudence (Gr3), Kennella (Kendargent) redescend de catégorie après avoir conclu troisième de l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) puis proche deuxième du Prix de Sandringham (Gr2). La pensionnaire de Nicolas Caullery va retrouver la Fabre See the Rose (Kendargent), lauréate l’an dernier du Prix Six Perfections (Gr3), qu’elle vient de devancer. Talabaat (Shalaa), toujours invaincue en trois sorties, effectuera une première tentative à ce niveau. Cette protégée de François Rohaut vient de très facilement remporter le Prix Max Daguzan-Garros (Classe 1), à Toulouse, et peut frapper fort. William Haggas, Archie Watson et Jessica Harrington font le déplacement. Cloudy Dawn (Kodiac), une pensionnaire du premier cité, semble disposer de la meilleure chance des trois. Elle vient de conclure troisième d’une Listed en Angleterre après avoir enchaîné trois victoires consécutives. Son entourage a décidé de la supplémenter.