Belmont Derby Invitational (Gr1) : Bolshoi Ballet tient son Derby ; Tokyo d’argent

International / 11.07.2021

Belmont Derby Invitational (Gr1) : Bolshoi Ballet tient son Derby ; Tokyo d’argent

Belmont Park (US), samedi

C’était écrit dans les étoiles : quelques heures après le départ de son père, Bolshoi Ballet (Galileo) a remporté le Belmont Derby (Gr1). Ce n’était pas le Derby dont on rêvait chez Coolmore pour le poulain, qui était parti grand favori à Epsom mais était rentré battu et blessé, mais ça reste un Derby avec une bonne allocation (535.000 $, 450.000 € au gagnant). Bolshoi Ballet et son pilote, Ryan Moore (qui avait oublié les élastiques aux manches de sa casaque !), ont dû retrousser leurs manches pour venir à bout d’une course tactique et compliquée. L’irlandais et le français Tokyo Gold (Kendargent) se sont retrouvés parmi les derniers d’un peloton qui a avancé à un train d’escargot derrière Hard Love (Kitten’s Joy). C’est dans le dernier tournant que Bolshoi Ballet a attaqué en quatrième épaisseur alors que Johnny Velazquez a attendu la ligne droite pour déboîter Tokyo Gold. L’irlandais a pris l’avantage à 100m du poteau et il a fait le job avec une grande longueur sur Tokyo Gold, qui a refait beaucoup de terrain et a battu Cellist (Big Blue Kitten) pour la deuxième place.

Un poulain pour la Breeders’ Cup. Ryan Moore a expliqué : « Il a gagné sans forcer une course compliquée, sans train. C’est un poulain de classe, un vrai athlète. Il avait course gagnée déjà à 200m du poteau et il s’est un peu repris. Je pense qu’il peut encore progresser. En puissance, c’est un poulain pour la Breeders’ Cup Turf. » T.J. Comerford, assistant de Aidan O’Brien, a ajouté : « C’est bien ce qu’il a fait, le terrain était trop souple pour lui et il a gagné sur sa classe. »

Tokyo Gold direction le Qatar Derby. Tokyo Gold, élevé au haras d’Haspel – comme le tout bon 2ans Native Trail (Oasis Dream) – n’est pas passé loin de son deuxième Derby après le Derby Italiano. Son entraîneur, Satoshi Kobayashi, nous a confié : « Il a très bien couru et il est battu par meilleur. Je n’ai pas de regret, la deuxième place est un excellent résultat, et le poulain a franchi un autre palier. Il a bien voyagé, comme il avait fait lors de son déplacement à Rome, et il a bien fini. Avec une meilleure place à la corde et dans une course plus rythmée, il aurait terminé plus proche mais je suis très content de lui. Maintenant il a droit à des vacances. J’ai deux courses pour lui : le Premio Roma (Gr2) et ensuite le Qatar Derby (Gr1 local). »

Une belle souche française. Bolshoi Ballet, produit de Lynch-Bages et Rhinestone Bloodstock, est le 92e lauréat de Gr1 de Galileo et le troisième issu d’une poulinière par Anabaa (Danzig). La mère de Bolshoi Ballet, la "FR" Alta Anna n’a pas couru et a eu six produits par Galileo : cinq ont gagné dont Southern France, qui a remporté l’Irish St Leger Trial (Gr3) et s’est placé dans le St Leger et l’Irish St Leger (Grs1) avant de partir pour l’Australie, où il a remporté le Zipping Sandown Classic (Gr2). Alta Anna est une demi-sœur d’Abbatiale (Kaldoun), lauréate du Prix Pénélope et deuxième battue d’une courte tête dans le Prix de Diane (Gr1) de Zainta (Kayhasi). Abbatiale a donné entre autres Bewitched (Dansili), gagnante de quatre Grs3.

Alta Anna a une yearling par No Nay Never (Scat Daddy).