Grand Prix de Vichy (Gr3) : le grand soir de Grand Glory

Courses / 21.07.2021

Grand Prix de Vichy (Gr3) : le grand soir de Grand Glory

Vichy, mercredi

Grand Glory (Olympic Glory) n’a pas toujours été très heureuse et n’a sans doute pas le palmarès qui reflète sa qualité. Gianluca Bietolini a longtemps hésité avant de faire le déplacement à Vichy, et à quelques jours de ce Grand Prix (Gr3), il nous confiait qu’il visait plutôt une place, étant donné que les chevaux qui l’avaient dominée dans La Coupe (Gr3) étaient de nouveau présents. Mais Grand Glory a fait beaucoup mieux que ça ! Elle récompense ainsi ses propriétaires, Albert Frassetto, John d'Amato et Mike Pietrangelo, de l’avoir gardée et laissée à l’entraînement à 5ans.

Irésine déçoit. Diamond Vendome (Style Vendôme) s’est dévoué pour mener. L’immense favori Irésine (Manduro) n’a pu attendre comme il aime le faire, et on l’a rapidement vu en deuxième position. Dans le dernier tournant, le peloton a choisi de venir tout à l’extérieur. À 300m du but, cinq des six partants étaient quasiment sur la même ligne. Mais alors qu’on s’attendait à ce qu’Irésine se détache, le pensionnaire de Jean-Pierre Gauvin est resté sans réaction. À l’inverse, Grand Glory a enclenché, appuyée contre le rail des tribunes, et s’est imposée avec beaucoup d’autorité. Diamond Vendôme a conservé la deuxième place, deux longueurs devant Algiers (Shamardal). Irésine échoue au pied du podium.

Gianluca Bietolini a déclaré au micro d’Equidia : « C’est une jument incroyable, tellement professionnelle ! Elle a le moteur mais aussi la tête. Elle est capable de tout faire. Elle n’avait jamais couru ici et elle gagne le Grand Prix ! C’est super. » Cristian Demuro, qui garde son titre acquis avec Spirit of Nelson, a ajouté : « J’étais confiant. Elle avait super bien travaillé. Même si Irésine était favori, il portait du poids… En dernier lieu, il nous avait battus mais pas de loin. »

Lien Weatherbys https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2021/Grand-Glory.pdf

La souche d’Alzao. Élevée par le haras de Bourgeauville, Grand Glory a été achetée 18.000 € à l’amiable par Marco Bozzi lors des ventes de yearlings d’octobre Arqana. C’est une fille d’Olympic Glory (Choisir), étalon au haras de Bouquetot.

La mère, Madonna Lily (Daylami), s’est placée trois fois à 2ans et à 3ans, sur 1.600m et 2.000m. Disparue en 2018, elle a donné trois autres gagnants dont Bois d'Argent ** (Toronado), lauréat d’un maiden en débutant à 3ans, sur les 2.000m de Chantilly.

Maria de la Luz (Machiavellian), la deuxième mère, s’est classée deuxième à 3ans de la Coupe des Pouliches de Marseille (L, 2.000m). Sept de ses neufs produits ont gagné, le plus titré étant Minakshi (Footstepsinthesand), lauréate des Canadian Stakes (Gr2, 1.800m) à Woodbine. Maria de la Luz a donné un autre black type – sur les obstacles cette fois – avec Marble Garden (Royal Academy), gagnant des Prix Guillaume de Pracomtal et Marc Antony (Ls) à Auteuil et quatrième du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2). La troisième mère, Light of Hope (Lyphard), est une propre sœur de l’étalon Alzao.

 

 

 

Danehill Dancer

 

 

Choisir

 

 

 

 

Great Selection

 

Olympic Glory

 

 

 

 

 

Alzao

 

 

Acidenthera

 

 

 

 

Amaranthus

GRAND GLORY (F5)

 

 

 

 

 

 

Doyoun

 

 

Daylami

 

 

 

 

Daltawa

 

Madonna Lily

 

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Maria de la Luz

 

 

 

 

Light of Hope