LE GRAND DIMANCHE DE BARON SAMEDI

Courses / 03.07.2021

LE GRAND DIMANCHE DE BARON SAMEDI

LE GRAND DIMANCHE DE BARON SAMEDI

C’est une histoire à peine croyable. Fin novembre 2017, sous le ciel gris de Newmarket, l’Anglais Lawrence Eke se retrouve un peu par hasard au bord du ring de Tattersalls. Il remarque un foal taillé comme une girafe. Et cet entrepreneur "de la tech" ne peut s’empêcher de lancer une enchère… et à sa plus grande surprise, il repart avec pour 3.500 Gns ! Après s’être bien fait remonter les bretelles par son épouse – "Mais c’est pas vrai, tu as encore acheté un cheval" – Lawrence Eke s’associe avec son ami Chris Hurley pour faire courir Baron Samedi. La musique de ses cinq premières sorties est catastrophique : 14, 11, 10, 5 et 8… Les associés veulent jeter l’éponge. Mais Joseph O’Brien, sage comme un vieil entraîneur, leur suggère de lui donner une dernière chance en le castrant. Le résultat ? Baron Samedi reste sur sept victoires, dont le Prix du Conseil de Paris (Gr3) et la Belmont Gold (Gr2). Dimanche, il va courir son premier Gr1, le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). Juste avant de sauter dans l’Eurostar, Lawrence Eke a pris le temps de nous raconter ce rêve éveillé.