Le haras d’Étreham se développe grâce à l’acquisition du haras du Bois

Élevage / 08.07.2021

Le haras d’Étreham se développe grâce à l’acquisition du haras du Bois

Le haras d’Étreham se développe grâce à l’acquisition du haras du Bois

Fort d’une activité en plein développement, le haras d’Étreham s’est récemment doté d’une nouvelle structure exclusivement dédiée au débourrage, pré-entraînement et au repos des chevaux. Il s’agit du haras du Bois idéalement situé à 30 minutes de Deauville en direction de Caen.

Avec trois barns abritant près de quarante boxes, trois ronds de longe, un marcheur, une piste fibrée de 1.200m, une ligne droite de 1.000m en sable, ainsi que 40 hectares de paddocks et prairies entourés par de nombreux chemins forestiers, le haras du Bois représente un formidable outil tant pour l’éducation des jeunes chevaux que le repos et la remise en forme de ceux en cours de carrière.

Spécialisés dans le débourrage - pré-entraînement et associés sur la préparation de jeunes chevaux depuis 2018, Laura Vanska et Nicolas Leroch seront responsables du haras du Bois.

Diplômée du Godolphin Flying Start en 2015 et récemment titulaire de la licence d’entraîneur public, Laura Vanska a fait ses classes auprès de la famille Ehrnrooth, puis chez John Hammond, Francis-Henri Graffard ainsi que Nicolas Clément dont elle a été assistante pendant trois ans.

Nicolas Leroch a quant à lui démarré sa carrière professionnelle dans le concours de saut d’obstacles avant de s’orienter vers les courses hippiques et d’intégrer l’équipe de Fabrice Chappet en tant que premier garçon pendant deux ans. C’est auprès de Mme Fabre que Nicolas Leroch a poursuivi sa carrière pendant ces huit dernières années avant de rejoindre ce nouveau projet au haras du Bois.

Nicolas de Chambure a précisé : « Nous avons aujourd’hui à l’entraînement beaucoup plus de chevaux que par le passé. Ceci s’explique par la sélectivité du marché des yearlings, mais aussi par des choix stratégiques lorsque nous défendons nos étalons ou à travers l’achat de femelles. Cet accroissement, couplé à l’évolution des méthodes d’entraînement, nous a poussés depuis quelques années à chercher une structure afin d’accueillir nos chevaux et ceux de nos clients pendant toutes ces phases de leur développement. Nous sommes donc très satisfaits d’avoir pu faire l’acquisition du haras du Bois qui correspond exactement à nos attentes. Une fois la ligne droite terminée, ce sera un outil de travail très complet. Laura et Nicolas ont tous les deux une très bonne expérience des jeunes chevaux, tant à l’entraînement, qu’en phase de débourrage, et nous sommes ravis qu’ils rejoignent l’équipe d’Étreham au sein de ce nouveau projet. »