LE MEETING DE DEAUVILLE : Un Mardi gras, dix ans après Goldikova

Courses / 31.07.2021

LE MEETING DE DEAUVILLE : Un Mardi gras, dix ans après Goldikova

LE MEETING DE DEAUVILLE

Un Mardi gras, dix ans après Goldikova

Le meeting de Deauville démarre avec une réunion très riche mardi. Et même avec des records ! Quatorze femelles s’aligneront au départ du Prix Rothschild (Gr1). C’est du jamais vu depuis la promotion de la course au niveau Gr1 en 2004. Et c’est une belle manière de célébrer le dixième anniversaire de la dernière des quatre victoires de l’inoubliable Goldikova (Anabaa), une championne qui nous a quittés cette année. Pour cet hommage, il fallait une course spéciale, de grande qualité. Et ce sera effectivement le cas. Mother Earth (Zoffany), la gagnante des 1.000 Guinées (Gr1), nous rendra visite avec Ryan Moore. C’est une première cette année pour le pilote numéro 1 de Coolmore. Certes, ce n’est pas la première gagnante du classique de Newmarket à courir le Prix Rothschild. Mais Miss France (Dansili) et Natagora (Divine Light) étaient entraînées en France. Et Natagora s’était classée troisième de l’édition 2008, l’année de la première des quatre victoires de "Goldi"…

Trois gagnantes de Guinées et l’ombre des Yoshida. Le Prix Rothschild nous offrira un match entre la gagnante de Newmarket et celle de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Cœursamba (The Wow Signal) se produira pour la première fois sous la casaque de Katsumi Yoshida. Son frère aîné, Teruya Yoshida, sera représenté par Thalie (Rio de la Plata) et c’est une course qui lui réussit très bien. Il a gagné le Rothschild à cinq reprises avec les françaises Shaanxi (Zilzal) et Lady of Chad (Last Tycoon), l’italienne Marbye (Marju) et l’anglaise Elusive Kate (Elusive Quality), auteure d’un doublé après l’ère Goldikova. C’est un Rothschild très international et la moitié des partantes viennent de l’étranger. On trouve trois gagnantes des Guinées. Exactement comme dans les Coronation Stakes (Gr1). En effet, l’allemande Novemba (Gleneagles) fera le déplacement.

Un Cabourg record. Un mardi avec quatre Groupes au programme, c’est aussi une première. Et c’est une réussite. Le Mardi gras va s’ouvrir avec le Darley Prix de Cabourg (Gr3). Il a réuni dix partants, dont deux étrangers. C’est encore un record car il faut remonter à l’édition 1980 – gagnée par Prince Mab (Targowice) – pour trouver un lot plus fourni. La bonne nouvelle vient aussi de la participation française. Le Prix de Cabourg réussit bien aux juniors tricolores. Et c’est une rampe de lancement pour un candidat sérieux au Darley Prix Morny (Gr1). Il en faudrait un bon pour s’opposer aux anglais qui ont l’intention de venir. André Fabre présentera Trident (Wootton Bassett), impressionnant lauréat lors de ses débuts. Le maître cantilien a gagné ce Gr3 à huit reprises et il lui manque un succès pour égaler le record de François Boutin. L’anglais Sam Maximus (Showcasing), troisième tout proche des July Stakes (Gr2) nous permettra de bien situer le niveau des 2ans de France.

Quatre étrangères contre Zellie. Les pouliches de 2ans s’aligneront dans le Prix Six Perfections Sky Sports Racing (Gr3). La course nous rappelle le bon souvenir d’une autre championne : Six Perfections (Celtic Swing). Elle avait fait vibrer Deauville lors de son succès dans le Prix Jacques le Marois (Gr1) devant Domedriver (Indian Ridge). Soit un jumelé Niarchos – Bary.

L’édition 2021 est un match France vs "Reste du Monde". L’invaincue Zellie (Wootton Bassett) portera le brassard du capitaine de l’équipe tricolore. On suivra avec attention les anglaises Daneh (Dubawi), Oscula (Galileo Gold) et Hellomydarlin (Galileo Gold). Et l’espagnole Black Voice (Poet’s Voice).

Et trois dans le Psyché. Ils seront huit aussi dans le deuxième Groupe parrainé par Sky Sports Racing, le Prix de Psyché (Gr3). C’est une consolante pour les françaises après les classiques, mais aussi un tremplin pour l’automne comme l’ont prouvé Villa Marina (Le Havre) et Left Hand (Dubawi), pour ne citer que deux des cinq dernières lauréates. Elles ont respectivement remporté le Prix de l’Opéra (Gr1) et le Prix Vermeille (Gr1) à la reprise. Trois candidates viennent de l’étranger. Il s’agit de la deuxième de Oaks (Gr1) Mystery Angel (Kodi Bear), de l’irlandaise The Blue Brilliant (Fastnet Rock) et de la turque Light of Darkness (Red Rocks) qui peut écrire une page historique dans ce Mardi gras très réussi.