Le mot de la fin : cravache

Le Mot de la Fin / 18.07.2021

Le mot de la fin : cravache

Les nouvelles règles sur l’usage de la cravache au New Jersey ont bouleversé les Haskell Stakes (Gr1), le grand événement estival de Monmouth Park. Le film de la course est très clair : Hot Rod Charlie (Oxbow) prononce son effort en quatrième épaisseur dans le dernier tournant et change progressivement de couloir, alors que Midnight Bourbon (Tiznow), battu, vient toucher les postérieurs de son rival et manque de tomber, éjectant son jockey, Paco Lopez. Mais pourquoi Flavien Prat n’a-t-il pas corrigé avec la cravache Hot Rod Charlie ? Il ne le pouvait pas. Les jockeys sont autorisés à prendre la cravache mais ils peuvent l’utiliser exclusivement en cas de danger. Deux coups à gauche auraient fort probablement gardé Hot Rod Charlie sur sa ligne. Les commissaires n’ont pas eu d’autre choix que de disqualifier Hot Rod Charlie au bénéfice de Mandaloun (Into Mischief) qu’il avait battu d’un nez. Le gagnant officiel, lui aussi, n’a pas tout donné car Florent Géroux a dû le monter aux bras. Les courses ne doivent pas se transformer en show de sadisme gratuit sur les chevaux, on est tous d’accord sur le bien-être des athlètes à quatre jambes, mais il y a aussi celui des hommes. Paco Lopez s’est relevé sans trop de mal mais il a eu beaucoup de chance. Il aurait pu se faire mal, beaucoup plus qu’un cheval après deux claques.