Le mot de la fin : forme

Le Mot de la Fin / 04.07.2021

Le mot de la fin : forme

L’année dernière, Guy Pariente nous avait confié qu’il tenait en haute estime un produit d’Isfahan (Lord of England). À l’époque, Sisfahan (Isfahan) n’avait que 2ans et venait de se classer deuxième pour ses débuts, à Lyon. Et le temps lui a donné raison, car huit mois plus tard, Sisfahan a remporté le Derby allemand (Gr1). Guy Pariente est ainsi devenu ce dimanche le premier éleveur français à sortir un gagnant de la grande course d’Hambourg (qui se court depuis 1869). C’est son deuxième lauréat classique, après Style Vendôme (Anabaa), gagnant de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). C’est aussi le deuxième gagnant de Gr1 pour Kendargent (Kendor) en tant que père de mère.

Vraiment, l’année 2021 est à marquer d’une pierre blanche pour l’homme du haras de Colleville. Comme en 2020, il fait la course en tête au classement des éleveurs français, avec comme fer de lance Skalleti (Kendargent), lauréat du Prix d’Ispahan (Gr1). Cerise sur le gâteau, Galiway (Galileo) a sailli 169 juments en 2021 et il est vraisemblablement l’étalon français qui a le plus travaillé lors de la saison de monte qui vient de se clore. Avec 17 % de black type par partant, il est deuxième au classement des étalons de troisième production. Quand la forme est là !