Les ratings de la semaine : à 127, Adayar fait jeu égal avec St Mark’s Basilica

Courses / 27.07.2021

Les ratings de la semaine : à 127, Adayar fait jeu égal avec St Mark’s Basilica

Il est le deuxième meilleur Derby winner des dix dernières années. Adayar (Frankel) a bondi de six livres sur le rating affiché à Epsom, et avec le 127 qu’il a mérité dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1), il fait jeu égal avec le St Mark’s Basilica (Siyouni) des Eclipse Stakes (Gr1). Mishriff (Make Believe), deuxième à Ascot et troisième à Sandown, n’a pas fourni la même valeur dans les deux courses. Dans les Eclipse, pour sa rentrée après la campagne arabe et dans une course tactique, le pensionnaire de John et Thady Gosden avait fait 118, alors que samedi il a fourni la meilleure performance de sa carrière en 124. La déception de la course est Love (Galileo) troisième sans excuse en 118, une livre de moins que lors de sa rentrée à Royal Ascot, et le handicapeur irlandais a baissé son rating de 122 à 120.

Il est à trois livres de Golden Horn. Depuis 2012, le seul Derby winner qui a fait mieux qu’Adayar dans la suite de sa campagne de 3ans est Golden Horn (Cape Cross), qui était en 125 à Epsom et était monté en 130 dans les Eclipse. Australia (Galileo), quant à lui, avait gagné les Juddmonte International (Gr1) en 126 après un Derby en 123 alors que Camelot (Montjeu) n’a pas amélioré son 124 du classique. Le rating moyen des dix derniers lauréats du Derby affiché à Epsom est de 121,5 et en fin de saison, les mêmes poulains ont poussé cet indicateur à 122,8. Quatre ont progressé, quatre ont été confirmés et deux ont baissé. Epsom peut faire du mal aux 3ans mais aussi les pousser au sommet…

Les ratings des dix derniers lauréats du Derby

Année Cheval Derby Après
2021 Adayar 121 127
2020 Serpentine 120 120
2019 Anthony van Dyck 118 118
2018 Masar 121 121
2017 Wings of Eagles 120 119
2016 Harzand 123 121
2015 Golden Horn 125 130
2014 Australia 123 126
2013 Ruler of the World 120 122
2012 Camelot 124 124

Dix-neuf livres en trois mois. Avec son 127, Adayar aurait gagné quatre des dix éditions précédentes des King George. Il aurait dû s’incliner face à l’allemand Novellist (Monsun), lauréat en 2013 avec 128, et en raison de la décharge face à Enable (Nathaniel) en 2017, quand elle avait fait 126, ainsi qu’en 2019 quand elle s’était imposée à 127. En 2011, il aurait fait jeu égal avec Nathaniel (Galileo), et en 2018 avec Poet’s Word (Poet’s Voice), tout comme en 2014 avec la pouliche Taghrooda (Sea the Stars) qui avait gagné en 124. Un autre facteur qui joue en faveur d’Adayar, c’est sa progression. Il est passé en trois mois de 108 à 127, c’est-à-dire dix-neuf livres de hausse.

Galileo à 130 et Alamshar à 131. Avant de laisser Adayar tranquille dans sa récupération après Ascot, on a confronté sa performance dans les King George avec les cinq autres poulains et pouliches de 3ans qui ont gagné au cours de ce siècle. On a déjà noté qu’il aurait perdu face à Enable et aurait terminé… dead-heat avec Nathaniel et Taghrooda. Il y a vingt ans, son grand-père Galileo (Sadler’s Wells) avait battu Fantastic Light (Rahy), avec à la clé un exceptionnel 130. Et pourtant le meilleur rating est celui affiché par Alamshar (Key of Luck) en 2003. L’élève de Son Altesse l’Aga Khan avait battu par trois grandes longueurs Sulamani (Niniski) et fut jugé en 131. Il a été un étalon catastrophique et tout le monde l’a oublié, mais sur 2.400m, il était un tout bon comme l’a aussi prouvé son succès devant le champion Dalakhani (Darshaan) dans un Irish Derby historique.

Grand Glory et les juniors. Le reste de la semaine n’offrait pas beaucoup de Groupes. Le Grand Prix de Vichy (Gr3) a vu Grand Glory (Olympic Glory), encore en belle forme à 5ans, monter en 109. C’est son meilleur rating après le 110 décroché lors de sa troisième place dans le Prix de Diane (Gr1).

La semi-nocturne de jeudi à Leopardstown proposait deux Grs3 pour les 2ans sur 1.400m. Dans les Tyros Stakes pour les poulains, Point Lonsdale (Australia) a progressé en 108 et il est devenu le favori de juillet pour les classiques 2021 alors que parmi les femelles des Silver Flash, Agartha (Caravaggio) a ouvert son palmarès en 102. New Science (Lope de Vega), élève de Jennifer et Fréderic Bianco, a remporté de belle manière les Pat Eddery Stakes (L) et a affiché 106. Un tout petit 98 a permis à Zain Claudette (No Nay Never) de gagner les Princess Margaret Stakes (Gr3). Une autre pouliche de 2ans a fait meilleure impression : Inspiral (Frankel) s’est baladée en 104 dans les Star Stakes (L) sur 1.400m à Sandown et vise les Groupes.