Newmarket July ce jeudi

International / 07.07.2021

Newmarket July ce jeudi

Newmarket (GB), jeudi

Tattersalls July Stakes (Gr2)

Pour y voir plus clair chez les 2ans après Royal Ascot

Trois des six derniers gagnants des Tattersalls July Stakes (Gr2) officient, où ont officié, à plus de 25.000 € la saillie. C’est la plus vieille course de haut niveau pour 2ans du calendrier anglais. Elle date de 1786 ! Et cette année, elle nous offre une confrontation entre les différentes lignes de Royal Ascot. Eldrickjones (Cotai Glory) s’est classé deuxième deNes Coventry Stakes (Gr2), après un parcours malheureux dans le mauvais wagon. Project Dante (Showcasing) est le troisième, à la photo, des Norfolk Stakes (Gr2). Le succès du deuxième – Go Bears Go (Kodi Bear) – dans les Railway Stakes (Gr2) a boosté la ligne du sprint sur 1.000m. Dig Two (Cotai Glory) a battu les dix-huit rivaux qui ont évolué le long de la lice des tribunes, mais il a dû se contenter de la deuxième place dans les Windsor Castle (L) car le lauréat, Chipotle (Havana Gold), était de l’autre côté de la piste. Ebro River (Galileo Gold) avait tracé un bon parcours dans les Coventry en se classant cinquième, alors que Tolstoy (Kingman) a un peu manqué pour finir dans la même course. Les courses de 2ans de Newmarket nous ont permis d’apprécier deux poulains prometteurs. L’Al Shaqab Lusail (Mehmas), qui avait ouvert son palmarès à York, s’est promené dans une novices sur 1.400m, alors qu’Asymmetric (Showcasing) est invaincu en deux sorties.

Newmarket (GB), jeudi

Princess of Wales’s Tattersalls Stakes (Gr2)

Al Aasy prépare les King George

William Haggas a décidé de donner une course à Al Aasy (Sea the Stars) avant d’aller sur les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1). Le représentant de Shadwell était venu comme un gagnant dans la Coronation Cup (Gr1). Mais il s’est un peu perdu au moment de la lutte face à Pyledriver (Harbour Watch). Le grand et beau poulain a décroché un rating de 120 qui le met à l’abri des mauvaises surprises dans les Princess of Wales’s Tattersalls Stakes (Gr2). Sir Ron Priestly (Australia) a couru sans briller lors de ses deux dernières sorties. Mais quand il peut aller devant sans pression, c’est un dur à cuire, même avec les trois livres de surcharge qu’il doit porter suite à son succès dans les Jockey Club Stakes (Gr2). Highest Ground (Frankel) n’a pas aimé le terrain lourd des Hardwicke Stakes (Gr2). Mais Sir Michael Stoute lui conserve toute son estime. Bangkok (Australia), régulier, et Star Safari (Sea the Stars), qui fait sa rentrée après un bon hiver à Meydan, sont des outsiders.

Newmarket (GB), jeudi

Bahrein Trophy (Gr3)

Les Gosden en rattrapage avec Stowell

Les Gosden ont gagné sept Groupes cette année en Angleterre. Six avec les chevaux d’âge et un seul avec une 3ans, grâce à la pouliche Loving Dream (Gleneagles) qui a remporté les Ribblesdale Stakes (Gr2) à Royal Ascot. L’entraîneur avait annoncé, bien avant le Derby, que ses 3ans étaient de niveau très faible. Le July Meeting est le coup d’envoi de la deuxième mi-temps de la saison. Et les 3ans de la maison sont là pour rattraper le temps perdu. Stowell (Zoffany) est le favori du Bahrein Trophy (Gr3), une étape vers le St Leger (Gr1). John Gosden est le seul entraîneur ayant remporté le classique avec un poulain passé par ce Groupe : Masked Marvel (Montjeu) en 2011. Stowell est un poulain tardif, il a ouvert son palmarès le 7 mai et lors de ses débuts dans les Groupes. Ol a tracé une belle ligne droite pour se classer troisième du Queen’s Vase (Gr2). Dans la Gold Cup des 3ans, l’élève de Nat Rotschild avait douze rivaux devant lui à la fin du tournant, ce jeudi ne devra en doubler que cinq…

Gear Up et les hongres. Le lauréat du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) Gear Up (Teofilo) a enchaîné les mauvaises courses cette année. Le Godolphin Yibir (Dubawi) était un des candidats au Derby, mais après avoir raté trois trials, il a été castré. Le Shadwell Mandoob (Farhh) est invaincu en deux sorties, mais ce n’est pas un candidat au St Leger car il est hongre. Tout comme Pleasant Man (Galileo) et Dancing King (Free Eagle) qui, après avoir remporté coup sur coup quatre handicaps cette année, n’a pas mal couru dans le Queen’s Vase