Prix de l’Hippodrome de Compiègne (Inédits)  Vadeni en toute décontraction

Courses / 26.07.2021

Prix de l’Hippodrome de Compiègne (Inédits) Vadeni en toute décontraction

La Teste-de-Buch, lundi

Favori du Prix de l’Hippodrome de Compiègne pour ses premiers pas, Vadeni ** (Churchill) a justifié sa position au betting en s’imposant très facilement. Après avoir galopé parmi les derniers, le représentant de Son Altesse l’Aga Khan est entré en dernière position dans la ligne droite. Son jockey, Jean-Bernard Eyquem, l’a déboîté peu après et Vadeni a commencé à progresser au poteau des quatre cents derniers mètres. Uniquement monté aux bras, il a fondu sur l’animateur, Loubeisien (Kheleyf), dans les deux cents derniers mètres, le dépassant facilement avant de prendre du champ à la fin. Il a passé le poteau les oreilles pointées et s’est imposé avec de la marge.

Son entraîneur, Jean-Claude Rouget, a déclaré au micro d’Equidia : « C’est le charme des courses d’inédits ! On espère toujours voir quelque chose. Il travaillait bien avec Inzan qui court bien ici en étant troisième. Mais il est au-dessus. En course, c’est encore mieux qu’à l’entraînement. Il l’a fait en toute décontraction. D’après Christophe [Ferland, ndlr], Loubeisien galope. Nous avons une bonne cartouche pour la suite. » De son côté, Jean-Bernard Eyquem a ajouté : « C’est un poulain que nous avons toujours aimé. Il fallait qu’il gagne de cette manière pour monter de catégorie. Il est bien dans sa tête, il est beau. Je me suis retrouvé dernier car nous n’avions pas un bon numéro de corde et je voulais lui donner une bonne leçon. Il a fait quelque chose de peu commun ici, mais je ne m’enflamme pas car on ne sait pas ce que l’on bat. » Vadeni a gagné en poulain de qualité, sans forcer. Ce beau poulain bien né décroche logiquement sa JDG Rising Star.

Loubeisien a eu un très bon comportement, faisant nettement la différence pour l’obtention de la deuxième place. Il a devancé l’autre pensionnaire de Jean-Claude Rouget, Inzan (Zarak).

Un petit-fils de Vadawina. Élevé par Son Altesse l’Aga Khan, Vadeni est un fils de Churchill (Galileo), un étalon de Coolmore qui a ses premiers 2ans en 2021. D’ailleurs, en France, il compte trois partants : Vadeni bien sûr, Dacinginthestreet, lauréate à Chantilly en débutant, et I Gotta a Feeling, cinquième à ParisLongchamp.

La mère de Vadeni, Vaderana (Monsun), a gagné son maiden sur 2.300m en novembre de ses 3ans au Mans. Elle compte désormais cinq vainqueurs, dont Vadsena (Makfi), gagnante d’une Classe 1 et quatre fois sur le podium d’une Listed, et Vadiyann (Footstepsinthesand), lauréat de classe 1 et troisième de Listed sur 2.500m en Australie.

La deuxième mère de Vadeni, Vadawina (Unfuwain), laquelle s’est présentée invaincue dans le Diane de Divine Proportions (Kingmambo), après avoir enlevé les Prix Saint-Alary (Gr1) et Cléopâtre (Gr3). Malheureusement, elle s’est blessée dans le classique cantilien. Vadawina a donné Vadamar (Dalakhani), lauréat du Prix du Conseil de Paris (Gr2) et troisième du Gran Premio di Milano (Gr1 à l’époque), Vedouma (Dalakhani), troisième du Prix de la Grotte (Gr3), deuxième du Prix Vanteaux (Gr3) et gagnante du Prix Isonomy (L), Vedevani (Dubawi), deuxième du Prix des Chênes (Gr3), et The Pentagon (Galileo), lauréat de Gr3 à 2ans sur 1.400m à Leopardstown et troisième du Racing Post Trophy (Gr1). Vadawina est la sœur de Vadapolina (Trempolino), gagnante des Prix Cléopâtre et de Psyché (Grs3), Vazira (Sea the Stars), lauréate des Prix Vanteaux et Saint-Alary. Vedani provient d’une souche Lagardère, celle de Valixir (Trempolino), Célèbre Vadala (Peintre Célèbre) et, en remontant plus loin, de Val Royal (Royal Academy) et Vahorimix (Linamix)…

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Churchill

 

 

 

 

 

Storm Cat

 

 

Meow

 

 

 

 

Airwave

VADENI (M2)

 

 

 

 

 

 

Königsstuhl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

Vaderana

 

 

 

 

 

Unfuwain

 

 

Vadawina

 

 

 

 

Vadaza