Prix des Gardenias (Maiden) : Omayra en dernière assaillante

Courses / 30.07.2021

Prix des Gardenias (Maiden) : Omayra en dernière assaillante

Prix des Gardenias (Maiden)

Omayra en dernière assaillante

Faisant partie des cinq éléments qui effectuaient leurs débuts dans ce Prix des Gardenias (Maiden), Omayra (Cat Junior) est tout de même parvenue à ouvrir son palmarès d’entrée de jeu. Estimée mais encore un peu immature, la représentante de Mickaël Valverde, d’Antoine de Watrigant, de Christian Didière et de Sébastien Gongora devrait afficher des progrès dans le futur.

Une fin de course remarquée. Rapidement sorti des stalles, Georges Afleet (George Vancouver) s’est installé aux commandes de la course, avant d’être doublé à son extérieur par Andisea (Markza), laquelle était munie d’œillères pour la première fois. Hésitante au départ, la future lauréate s’est retrouvée en dernière position. Elle a été accompagnée aux bras au bon moment pour recoller au peloton. Coupant le fromage dans le dernier tournant, Omayra s’est ensuite retrouvée en cinquième position, à l’entrée de la ligne droite. Devant, Fullditch (Cockney Rebel) semblait partie pour la gloire. Mais dans un dernier coup de reins, Omayra est parvenue à créer la décision d’un quart de longueur. Débutante également, Um Oshah (Brametot) trace une belle ligne droite tout à l’extérieur et termine troisième, à un peu moins de deux longueurs.

Un brin de qualité. Après la course, l’entraîneur lauréat, Antoine de Watrigant a déclaré sur Equidia : « Nous avons bien fait de la débuter avec les œillères australiennes. C’est une pouliche qui montrait de belles choses le matin, mais elle confondait un peu vitesse et précipitation. À sa sortie des stalles de départ, j’ai été quelque peu inquiet, mais elle est tout de même parvenue à revenir, ce qui n’est jamais simple à Mont-de-Marsan. Omayra s’est ensuite montrée courageuse en mettant deux coups de reins et c’est certainement une pouliche qui possède un brin de qualité. Elle ne cesse de progresser. Concernant la distance, 1.600m sera à mon avis le maximum. Nous devrions la revoir sur les 1.400m de Dax, au mois d’août. »

La famille de Norina. Élevée par Mme Nathalie Milhas, Omayra est une fille de l’ancien étalon du haras du Périgord, Cat Junior (Storm Cat), et de Meshaheera (Meshaheer), lauréate de deux handicaps sur la distance de 1.400m. Omayra est son premier partant et logiquement son premier gagnant.

La deuxième mère, Odienne Jem (Cadeaux Généreux) compte une victoire dans un handicap mansonnien sur la distance de 2.100m. Elle a donné Cypango (Green Tune), gagnant de quatre courses entre 1.950m et 2.300m. Utopia Jem (Okawango) a brillé dans un gros handicap Quinté sur l’hippodrome du Val d’Or, mais aussi dans une course "D" sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte.

La troisième mère Nuit Indienne (Rainbow Quest) a produit Norina (Linamix), deuxième d’un Prix Madame Jean Couturié (L).

Storm Bird

Storm Cat

Terlingua

Cat Junior

Sadler’s Wells

Luna Wells

Lunadix

OMAYRA (F2)

Nureyev

Meshaheer

Race the Wild Wind

Meshaheera

Cadeaux Généreux

Odienne Jem

Nuit Indienne