Prix Freedonia (Maiden) : Galima confirme après de bons débuts

Courses / 10.07.2021

Prix Freedonia (Maiden) : Galima confirme après de bons débuts

Compiègne, samedi

Deuxième de Forever Be (Dubawi), placée de Listed depuis, dans le Prix Timandra (Inédites), Galima (Galileo) possédait de bonnes lignes. Sur un terrain bien plus pénible que les 3,6 annoncés au pénétromètre, l’élève et représentante de la famille Wertheimer n’a rien lâché pour parvenir à ouvrir son palmarès.

Tenace jusqu’au bout. Peu après le départ, Intégrale (Dream Ahead) et Hoorayanupsherises (Elusive City) ont animé le peloton à un rythme régulier sans plus. Partie sagement, la future lauréate – pensionnaire de Carlos Laffon-Parias – a profité d’un trou dans le peloton pour se rapprocher de la ligne des chevaux de tête, au milieu de la ligne d’en face. Alors qu’à l’entrée de la ligne droite elle est restée un instant le long du rail intérieur, son jockey, Maxime Guyon, a pris la décision de faire évoluer Galima en pleine piste. Dominée à mi-ligne droite par Galactica (Dabirsim) à son intérieur et par Legend (French Fifteen) à son extérieur, Galima s’est finalement bien relancée pour venir s’imposer de trois quarts de longueur. Galactica prend la deuxième place aux dépens de Legend, qui termine troisième, à une encolure.

Possibilité de la rallonger. Maxime Guyon a déclaré au micro d’Equidia : « La piste s’est avérée plus pénible que prévu. Il était plus judicieux d’évoluer en pleine piste, car l’extérieur de la piste est vraiment haché. Galima le fait courageusement. C’est une pouliche qui avait bien débuté et qui possède uniquement de l’action. Elle est dure à l’effort. Lors du démarrage final, elle s’est montrée quelque peu dominée, mais elle est ensuite revenue sur elles tout à la fin, en progressant jusqu’au passage du poteau. Cette sortie devrait lui être profitable et elle pourrait être rallongée sans aucun souci. »

Une sœur de Bartaba. Élevée par ses propriétaires, Galima est une fille Galileo (Sadler’s Wells) et de Baahama (Anabaa), lauréate du Prix Charles Laffitte (L) et deuxième du Prix d’Aumale (Gr3). Cette dernière a déjà donné Akihiro (Deep Impact), gagnant du Prix des Chênes (Gr3) et du Prix de Turenne (L), mais aussi deuxième du Prix du Conseil de Paris (Gr2), du Prix de Noailles (Gr3) et troisième du Prix Greffulhe (Gr2), ou encore Bartaba (Deeep Impact), une lauréate des Prix Belle de Nuit (Gr3) et Gold River (L). Baahama a un 2ans nommé Regalis (Dubawi), à l’entraînement chez Carlos Laffon-Parias, et un foal par Dubawi.

La deuxième mère, Silver Rain (Rainbow Quest), est gagnante du Prix Joubert (L). Au haras, elle a donné Opposite (Dansili), lauréat du Dallmayr-Preis (Gr1) et troisième du Prix de Boulogne (L).

C’est la famille de l’excellente Gold River (Riverman), gagnante du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). 

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Galileo

 

 

 

 

 

Miswaki

 

 

Urban Sea

 

 

 

 

Allegretta

GALIMA (F3)

 

 

 

 

 

 

Danzing

 

 

Anabaa

 

 

 

 

Balbonella

 

Baahama

 

 

 

 

 

Rainbow Quest

 

 

Silver Rain

 

 

 

 

Rivière d’Argent