Simon Munir et Isaac Souede retirent leurs chevaux de chez Gordon Elliott

International / 25.07.2021

Simon Munir et Isaac Souede retirent leurs chevaux de chez Gordon Elliott

Pour bien comprendre la séparation entre le tandem Munir-Souede et l’entraîneur Gordon Elliott, il faut remonter un peu le temps. Au printemps 2021, quelques semaines avant le Festival de Cheltenham, une photo sort sur les réseaux sociaux. On y voit Gordon Elliott assis sur un cheval mort. Il est suspendu six mois par Horse Racing Ireland, et Denise Foster entraîne ses pensionnaires durant cette mise à pied. Plusieurs propriétaires le quittent. Cette affaire a ressurgi lors du reportage de l’émission Panorama, passé sur la BBC lundi dernier, dont le sujet était le devenir des chevaux de course et notamment la fin de vie de certains. Cette photo a été à nouveau diffusée lors de cette émission. Pourquoi ? Parce qu’un ancien protégé de Gordon Elliott, Vyta du Roc (Lion Noir), était cité dans le reportage. Il faisait partie d’un convoi de chevaux, filmé par Panorama, allant à l’abattoir à côté de Swindon (Angleterre). Gordon Elliott a expliqué qu’il avait offert Vyta du Roc à l’un de ses cavaliers selon le souhait de ses propriétaires, mais qu’il n’envoyait pas ses chevaux dans un abattoir à plusieurs centaines de kilomètres de chez lui. Indirectement cette fois, il se retrouve donc dans une affaire dont il se serait bien passé.

Contacté par Panorama, Simon Munir et Isaac Souede ont expliqué qu’ils « étaient furieux et choqués. » Racing manager des deux propriétaires, Anthony Bromley a déclaré au Racing Post : « Les deux derniers chevaux de Simon Munir et d’Isaac Souede chez Denise Foster [Saint d’Oroux et Homme d’un Soir, ndlr] ont quitté les boxes de cette dernière. Vyta du Roc avait été offert à l’un des membres du staff de Gordon Elliott et nous étions satisfaits car il devait avoir une bonne maison pour sa retraite. Tout le monde est bien sûr choqué et dévasté par ce que le programme a mis en lumière. Après sa dernière course pour nous, nous avions demandé à Gordon Elliott de lui trouver une bonne maison où il puisse être monté lors de sa retraite. Nous l’avions donné à l’un des cavaliers de Gordon Elliott en décembre 2019. Nous étions heureux de procéder ainsi et satisfaits de savoir que Vyta allait vivre avec quelqu’un qui, comme nous, aime les chevaux. C’est pour cela que nous avions choisi d’offrir Vyta plutôt que de le vendre. Nous sommes très tristes. »