Arqana - les faits marquants : La sœur de Wonderment pour Juddmonte

Institution / Ventes / 16.08.2021

Arqana - les faits marquants : La sœur de Wonderment pour Juddmonte

La sœur de Wonderment pour Juddmonte

#117         F     Dubawi & Wiwilia, par Konigstiger          900.000 €

                 Acheteur(s) : Juddmonte

                 Vendeur(s) : Haras de l’Hôtellerie

                 Éleveur(s) : Manfred Wurtenberger & Reinhard Stockli

Cette pouliche est vraisemblablement la première femelle de lignée allemande à rejoindre Juddmonte. Lorsque nous avons posé à la question à Simon Mockridge – présent depuis la création de l’élevage de feu le prince Abdullah –, il nous a confié qu’il n’avait pas souvenir d’une souche germanique dans ce grand élevage. Après avoir signé le bon à 900.000 €, il a déclaré : « C’est une jolie pouliche avec une belle action et des gagnants de Gr1 sous les trois premières mères. C’est très important. La famille prendra sa décision concernant son avenir. » L’histoire d’un cheval tient parfois à peu de choses. En octobre 2017 à Deauville, Tina Rau et Nicolas Clément sont allés jusqu’à 60.000 € pour Wonderment (Camelot), ce qui paraissait sur le papier une somme élevée pour la fille de Wiwilia (Konigstiger), championne à 2ans en Suisse… mais seulement 14e pour son unique sortie allemande. Pourtant l’intuition du couple s’est révélée payante car, après de sages débuts à Evreux, Wonderment a été battue de peu dans le Prix de Condé (Gr3) avant de remporter le Critérium de Saint-Cloud (Gr1) face aux mâles et de se classer deuxième des Jockey Club Oaks Invitational Stakes à Belmont. Ces victoires ont ouvert les portes des meilleurs étalons à Wiwilia – mère de ce lot 117 –, une fille du peu apprécié Konigstiger (Tiger Hill), lequel a peu produit mais néanmoins donné les mères de trois gagnants de Groupe.

La deuxième mère, Wurfspiel (Lomitas), a donné Wake Forest (Sir Percy), lauréat des Man O’War Stakes (Gr1). La troisième mère, Wurfbahn (Frontal), est l’aïeule de nombreux bons chevaux comme Waldpark (Dubawi), gagnant du Derby allemand (Gr1), Masked Marvel (Montjeu), gagnant du St Leger (Gr1) et étalon au haras de la Tuilerie, ou encore Waldgeist (Galileo), lauréat de quatre Grs1 dont le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1)… C’est la célèbre souche W du Gestüt Ravensberg.

Fiona Carmichael sur tous les fronts

#146         M   Wootton Bassett & Bhageerathi, par Motivator  500.000 €

                 Acheteur(s) : Amanda Skiffington

                 Vendeur(s) : Coulonces pour le haras de Saint-Laurent

                 Éleveur(s) : Écurie Peregrine

#121         F     Almanzor & Zain Al Boldan, par Poliglote           450.000 €

                 Acheteur(s) : Amanda Skiffington

                 Vendeur(s) : Haras des Capucines

                 Éleveur(s) : Haras de Saint-Faust & Gérard Larrieu

Sur le ring de Deauville, Amanda Skiffington a trouvé des pépites comme Toronado (Sussex Stakes, Goodwood & Queen Anne Stakes, Grs1) et Intellogent (Prix Jean Prat, Gr1). Sur les deux premiers jours de la vente, elle a acheté trois yearlings pour le compte de Fiona Carmichael, le total représentant plus de 1,7 million d’euros. Elle a notamment signé le bon à 500.000 € pour un élève d’Élisabeth Fabre, le lot 146. L’animatrice de l’écurie Peregrine avait confié ses trois yearlings à Anna Sundstrom… et deux ont été vendus pour un total 775.000 € ! Le lot 146 est issu de Wootton Bassett (alors proposé à 40.000 €). Ce lot 146 est le premier produit de Bhageerathi (Motivator), deuxième des Prix des Tourelles et Luth Enchantée (Ls). Motivator (Montjeu) est déjà le père de mères de cinq gagnants de Groupe. L’étalon du Quesnay est sans doute largement sous-estimé, lui qui compte 14.2 % de black types par partant (à titre de comparaison, Camelot, autre fils de Montjeu, est à 14,7 %). La deuxième mère, Babyla (Linamix), est montée sur le podium des Prix Denisy et des Tourelles (Ls).

Deux updates en l’espace de quelques heures. C’est une histoire qui devrait faire date. Gérard Larrieu a acheté pour lui et ses frères Zain Al Boldan (Poliglote) pour 48.000 € en décembre 2015, alors qu’elle était pleine de Sea the Moon (Sea the Stars). Cette lauréate lors de son unique sortie à 2ans sur le mile avait remporté les Oaks Trial Stakes (L, 2.300m). Tout a changé deux ans plus tard quand son fils Poetic Dream (Poet’s Voice) a remporté deux courses en Allemagne à 3ans, dont les 2.000 Guinées allemandes (Gr2, 1.600m). Son deuxième produit, Chevalier Cathare (Sea the Moon), a remporté deux Classes 2 et il s’est classé troisième de la Copa des Oro (L), dimanche à 20 h 10 sur la piste de San Sebastian… Le quatrième, Who Knows (Siyouni), est la brillante lauréate du Circus Maximus Prix François Boutin (Gr3) à 14 h à Deauville ! Quelques heures plus tard, sa sœur par Almanzor (Wootton Bassett) a été vendue 450.000 € à Fiona Carmichael. Quelle journée pour la production de Zain Al Boldan ! Après avoir enchéri au côté de Fabrice Chappet, Amanda Skiffington nous a confié : « Elle est magnifique. C’est la plus belle pouliche de la vente. Almanzor était un superbe cheval de course et, si on ne vise pas les courses de chevaux précoces, c’est un étalon intéressant. » La deuxième mère, Carla (Cardoun), a gagné à 3ans les Prix Cérès (L, 1.400m) et des Lilas (L, 1.600m). Outre Zain Al Boldan, elle a produit Svedov (Exit to Nowhere), lauréat du Prix Edmond Blanc (Gr3, 1.600m) et troisième du Prix du Muguet (Gr2).

La sœur de Besharah pour Yuesheng Zhang

#166         F     Galileo & Dixieland Kiss, par Dixie Union           400.000 €

                 Acheteur(s) : BBA Ireland & Yulong Investments

                 Vendeur(s) : Coulonces

                 Éleveur(s) : Coolmore

Le Chinois Yuesheng Zhang continue à investir massivement au galop, principalement en Australie, mais aussi dans une certaine mesure en Europe. Dans l’hémisphère Sud, il stationne six étalons dont Written Tycoon (Iglesia), proposé à 165.000 AU$.

Pour 400.000 €, l’homme d’affaires s’est offert une pouliche de grande naissance et Michael Donohoe de BBA Ireland nous a dit : « Je l’ai achetée pour Yulong Investments. Elle va aller en Irlande et nous allons prendre notre temps. La pouliche sera vraisemblablement entraînée par Jessica Harrington. Il n’y aura plus de Galileo (Sadler’s Wells) sur le marché et elle a été acquise dans l’objectif d’en faire une poulinière. » Élevée par Coolmore, cette pouliche est une fille de Dixieland Kiss (Dixie Union), une jument inédite qui a donné la bonne 2ans Besharah (Kodiac), lauréate des Lowther Stakes (Gr2) et des Princess Margaret Stakes (Gr3), ainsi que le 3ans Modern Science (Galileo), qui reste sur deux places au niveau Listed outre-Atlantique. La deuxième mère, Kiss the Devil (Kris S), a remporté à 5ans l’Earlytimes Mint Julep Handicap (Gr3, 1.800m, turf) à Churchill Downs. On lui doit deux black types dont Kiss Moon (Malibu Moon), gagnante du Mint Julep Handicap (Gr3, 1.800m, turf). C’est la proche famille de Wild Majesty (Kodiac), qui vient de remporter le Prix du Cercle (L).

Un papier de tenue pour Bertrand Le Métayer

#144         M   Sea the Stars & Bébé d’Amour, par Montmartre            370.000 €

                 Acheteur(s) : BLM Bloodstock

                 Vendeur(s) : haras de Montaigu

                 Éleveur(s) : Sunderland Holdings, Jean-Yves, Marie et Damien Artu

Bertrand Le Métayer n’a pas peur d’acheter des papiers de tenue comme dans le cas de ce mâle par Sea the Stars (Cape Cross). Avec des juments de la lignée mâle de Sadler’s Wells (Northern Dancer), l’étalon de Mme Tsui (son coéleveur) a donné Stradivarius (Ascot Gold Cup, Gr1, trois fois, Goodwood Cup, Gr1, quatre fois), Zelzal (Prix Jean Prat, Gr1), Miss Yoda (Preis de Diana, Gr1)…

Ce lot 144 est le premier produit de Bébé d’Amour (Montmartre), gagnante du Prix Belle de Nuit (L) mais également placée des Prix Corrida (Gr2) et de Royaumont (Gr3). Prudence Royale (Loup Solitaire), la deuxième mère, a gagné le Prix Ronde de Nuit (L) et s’est classée deuxième du Prix des Réservoirs (Gr3). Elle est aussi la mère d’Amour à Papa (Montmartre), deuxième des Prix de Diane (Gr1) et Cléopâtre (Gr3) pour la famille Artu. La troisième mère, Royal Bridge (Garde Royale), a aussi donné Slickly Royal (Slickly), troisième du Prix du Chemin de Fer du Nord (Gr3), multiple placé de Listed.

Bon Ho s’offre le premier produit de Dame du Roi

#161         M   Sea the Stars & Dame du Roi, par Dark Angel    350.000 €

                 Acheteur(s) : Avenue Bloodstock

                 Vendeur(s) : Haras des Capucines

                 Éleveur(s) : Éric Puerari et écurie Adès-Hazan

Mark McStay a acheté ce Sea the Stars (Cape Cross) pour le compte de Bon Ho, propriétaire actif en Australie et à Hongkong. Sa casaque a par exemple brillé grâce à Classique Legend (Not a Single Doubt), double lauréat de Groupe et de l’Everest, le sprint le plus doté au monde avec 14,5 millions de dollars australiens. Mark Mcstay nous a dit : « C’est un très beau poulain, bien présenté, qui va rester en Europe. Son propriétaire – Bon Ho – l’avait mis dans la liste qu’il a sélectionnée en amont. Il sera entraîné en Europe. » Élevé (comme sa mère) par Dominique Adès-Hazan et Éric Puérari, ce yearling est le premier produit de Dame du Roi (Dark Angel). Rachetée 100.000 € en août 2015, elle fut une bonne 2ans, lauréate des Prix Miesque (Gr3) et Amandine (L). La deuxième mère, Uruguay (Authorized), compte une victoire à Deauville, à 3ans, et n’a eu que deux partants à ce jour. La troisième mère, Uruk (Efisio), a remporté un Gr3 en Italie. Elle a donné Urban King (Desert King), placé de Gr2 et de Gr3 aux États-Unis, et Victoria College (Rock of Gibraltar), deuxième des Prix de la Cochère et Charles Laffitte (Ls). C’est la vieille souche entretenue pendant des décennies par Raymond Adès.

Kinane recrute pour Hongkong

#91           M   Frankel & Sabratah, par Oasis Dream     320.000 €

                 Acheteur(s) : Michael Kinane

                 Vendeur(s) : Écurie des Monceaux

                 Éleveur(s) : G.B. Partnership

#92           M   Showcasing & Sailor Moon, par Tiger Hill           300.000 €

                 Acheteur(s) : Michael Kinane

                 Vendeur(s) : Écurie des Monceaux

                 Éleveur(s) : Écurie des Monceaux, Lordship Stud, Beauregard Bloodstock & Meridian International

Ancienne étoile des pelotons, Mick Kinane est devenu en 2019 l’un des courtiers chargés des yearlings pour le Hong Kong Jockey Club dans l’hémisphère Nord. Dimanche à Deauville, il a signé coup sur coup deux bons pour des chevaux présentés par l’écurie des Monceaux. L’Irlandais nous a confié : « Les deux vont repasser en vente à Hongkong. Le 91 est un beau cheval, important. Je suis heureux que nous l’ayons obtenu. Il est typé comme les Frankel qui ont de la vitesse. Le 92 est aussi un beau modèle. J’ai eu le coup de cœur. Je serais surpris qu’il ne soit pas un bon cheval de course. »

Le frère de Syrtis. Le lot 91 est un fils Sabratah (Oasis Dream), qui était une bonne jument de vitesse. Elle a notamment gagné les Prix de Bonneval et Cor de Chasse (Ls) et décroché la troisième place du Prix de Seine-et-Oise (Gr3). Elle a déjà produit Muttrah Fort (Dubawi), gagnant de quatre courses, dont le Grand Handicap des Sprinters à Deauville, puis Syrtis (Frankel), gagnante du Prix de Fontenoy pour ses débuts, puis deuxième des Prix de Condé, Noailles et de Guiche (Grs3). Le même croisement a donné Valyrian Steel (Frankel), gagnant de quatre courses, dont deux gros handicaps sur 2.400m.

La deuxième mère, Marika (Marju), est montée sur le podium des Cecil Frail Stakes, des Chartwell Stakes et des Flying Fillies’ Stakes (Ls). Elle a aussi donné Raw Impulse (Makfi), gagnant de Stakes en Australie. A Hongkong, Frankel (Galileo) n’a pour l’instant donné qu’un seul gagnant de Groupe, Senator (January Cup, Gr3, troisième du Champions Mile, Gr1)…

Le frère de Straight Right. Le lot 92 est un fils de Sailor Moon (Tiger Hill), gagnante à 2ans (à Niort). La jument a déjà donné trois gagnants, dont Stone Roses (Rip van Winkle), gagnante du Prix Solitude (L), et Straight Right (Siyouni), lauréat du Prix de la Californie (L), mais également sur le podium du Prix Texanita (Gr3). Au haras, Stone Roses a déjà donné Abstinence (Lope de Vega), troisième des Aphrodite Fillies’ Stakes (L) derrière Free Wind (Galileo), lauréate du Prix Minerve (Gr3) dimanche à Deauville. L’écurie des Monceaux et ses associés ont acquis Sailor Moon après son cinquième produit pour 280.000 € sur le ring d’Arqana. La deuxième mère, Seralia (Royal Academy), est lauréate du Prix Yacowlef (L). C’est la génitrice des black types Serisia (Exit to Nowhere), gagnante du Prix de Psyché (Gr3), et Mayyadah (Invincible Spirit), lauréate du Prix Amandine (L). A son tour, Serisia a donné Contributer (High Chaparral), double lauréat de Gr1 en Australie. C’est une souche Goulandris.

La course contre la montre du cheikh Fahad et de David Redvers

#153         M   Roaring Lion & Cheriearch, par Arch      300.000 €

                 Acheteur(s) : David Redvers

                 Vendeur(s) : Haras des Capucines

                 Éleveur(s) : Oceanic Bloodstock, Ariane Gravereaux & Oti Management

Roaring Lion (Kitten’s Joy) n’étant plus de ce monde, le cheikh Fahad Al Thani et David Redvers courent les ventes pour tenter de sécuriser un maximum des produits du champion de Qatar Racing. Après avoir signé le bon à 300.000 € pour l’un de ses fils, présenté par les Capucines, le courtier nous a dit : « Il a un physique remarquable et ressemble beaucoup à son père au même âge. Même s’il est un peu plus fort. Il a un remarquable comportement. C’est un poulain très prometteur. J’espère qu’il sera l’héritier de son défunt père ! Nous allons le débourrer en Angleterre. Le cheikh Fahad décidera de l’entraîneur. Nous avons déjà 30 produits de Roaring Lion qui vont partir à l’entraînement ! » Ce lot 153 est le frère de Welwal ** (Shalaa), brillant lauréat du Prix de Crèvecœur.

La mère, Cheriearch (Arch), une Dubois, s’était classée huitième d’une bonne édition du Prix de Lisieux. Elle avait remporté le Prix La Sorellina (L). Précédemment, Cheriearch s’était classée deuxième du Prix Finlande (L) de Fairly Fair (Sinndar). Elle a aussi donné Chapka (Exchange Rate), lequel a débuté en gagnant à Deauville au mois de novembre de ses 2ans, Giovanni Dal Ponte (Holy Roman Emperor), troisième du Prix de Crèvecœur d’Olmedo (Declaration of War) sans parvenir à confirmer par la suite, Epistrophy (Charm Spirit), bon gagnant de son Maiden à 2ans avant de se classer troisième du Prix de la Grotte (Gr3). La deuxième mère, Cherish Destiny (Grand Slam) est gagnante de trois courses dont les Dearly Precious Stakes (L, 1.200m) à 3ans aux États-Unis. Outre Cheriearch, elle a produit Cherisy (Le Havre), gagnante du Premio Bereguardo (L, 1.600m) à 4ans.