Darley Prix de Cabourg (Gr3) : Le jour de gloire de Florian Guyader

Courses / 03.08.2021

Darley Prix de Cabourg (Gr3) : Le jour de gloire de Florian Guyader

Deauville, mardi

Installé comme entraîneur depuis le début de l’année, Florian Guyader connaît une magnifique ascension. Cinq mois après avoir décroché sa première victoire, il remporte son premier Groupe dans le Darley Prix de Cabourg (Gr3) avec Have a Good Day (Adaay). Et c’est en pouliche très dure que cette représentante de Theresa Marnane s’est imposée face à un lot de jeunes espoirs relevé. Avec cette pouliche, tous les rêves du jeune professionnel sont permis… Et pourquoi pas une participation au Darley Prix Morny (Gr1) !

Une belle performance. Have a Good Day a fait un tout petit écart sur sa gauche à la sortie des stalles. Elle s’est quand même rapidement placée sur la ligne des chevaux de tête, à l’extérieur du favori, Sam Maximus (Showcasing), qui emmenait le peloton de l’extérieur. Quand le peloton s’est reformé, la future lauréate a pris le dos de Dairerin (Spill the Beans). En sortant de son sillage, elle a ensuite été actionnée par Christophe Soumillon. À 200m du but, rien n’était encore joué pour la victoire. Mais Have a Good Day s’est débarrassée de Sam Maximus, et a placé un très bon coup de rein pour l’emporter d’une demi-longueur. Derrière, Dizzy Bizu (Caravaggio) est une excellente deuxième. Elle est venue prendre une courte tête au peu expérimenté Trident (Wootton Bassett), troisième. C’est la première fois depuis 2016 que trois français se retrouvent aux trois premières places.

Peut-être le Morny. Pouliche précoce, Have a Good Day a débuté et gagné le 13 avril sur les 1.000m de la ligne droite de Chantilly. Elle a ensuite remporté une Classe 2 à Lyon-Parilly avant de prendre une deuxième place dans une Classe 2 à Angers. Son entraîneur a ensuite engagé la pouliche dans le Prix La Flèche (L). Elle y a connu sa première contre-performance. Suite à ce succès de Gr3, la suite logique serait de participer au Darley Prix Morny. Et c’est avec une vive émotion que Florian Guyader nous a parlé de sa pensionnaire : « J’en tremble ! C’est une super victoire ! Nous avons pris le temps de l’écouter. Have a Good Day s’est coincé la bouche dans le box. Quand je l’ai retrouvée le matin à l’écurie, elle avait la mâchoire complètement défaite. Elle a dû aller à la clinique. Cela nous a fait perdre un peu de temps, et après ça, elle n’avait plus trop envie, mais elle est finalement très bien revenue. Nous avons longtemps hésité avec les différents engagements qui s’offraient à nous. Mais comme elle était bien, nous avons décidé de courir le Prix de Cabourg sur les bons conseils de ses propriétaires. Je me suis dit qu’elle allait apprécier la distance et finalement, nous avons bien fait. Have a Good Day avait très bien débuté en début de saison. Pour le Morny, nous allons voir comment elle rentre de sa course et nous allons décider avec les propriétaires. »

La très belle saison des Marnane. Florian Guyader est à la tête d’un effectif de dix-sept chevaux à Maisons-Laffitte, pour le compte de Theresa Marnane. Et avec dix succès et 76 places depuis le début de l’année, cette casaque réalise une très belle saison. Joint par téléphone, Con Marnane a expliqué : « C'est splendide ! Et maintenant, elle est gagnante de Groupe ! Nous lui avons simplement donné les vacances dont elle avait besoin. L'an dernier, au classement des étalons de première génération, Adaay n'a été battu que par Mehmas : c'est une sacrée performance. Sans la présence de Mehmas, il aurait été champion des étalons de première production. Mes chevaux apprécient le retour à Maisons-Laffitte... et moi aussi ! Ils sont en forme et nous avons bien gagné à Dieppe lundi aussi. Nous réalisons une bonne saison avec Hastalavistababy [Prix Ronde de Nuit, L, ndlr], Papa Don't Preach [deuxième du Prix Yacowlef, L]... Florian Guyader et toute l'équipe française font du super boulot. C'est une équipe réduite mais de grande qualité. Tous ces chevaux ont été préparés en Irlande et l'équipe irlandaise fait elle aussi du super boulot. Cette victoire, c'est aussi leur victoire. »

Dizzy Bizu, petit modèle, grand cœur. La petite Dizzy Bizu avait fière allure au rond de présentation. Et en piste, la pensionnaire de Stéphane Wattel a montré qu’elle avait un gros moteur en venant prendre la deuxième place tout à la fin. Son entraîneur nous a dit : « Je suis super content ! J'ai un petit faible pour cette pouliche, mais comment ne pas avoir un petit faible pour elle, avec son petit modèle mais un si grand cœur ! En dernier lieu, je ne suis pas fier de l'avoir courue à quinze jours. Il ne faut pas faire cela avec une pouliche légère et avec de l'influx. Aujourd'hui, elle se présentait avec 22 kilos de plus que la dernière fois, bien qu'ayant effectué un travail sérieux sur la ligne droite : 22 kilos, c'est énorme. On peut être frustré d'être battu car on a attendu, mais de l'autre côté, nous souhaitions qu'elle soit cachée pour faire parler sa pointe. Je crois qu'aujourd'hui, elle montre que sa vitesse n'est pas que de la pure précocité. Maintenant, la question est : allons-nous faire un pari un peu fou [courir le Darley Prix Morny] ? Si elle récupère, oui. Cela arrive assez vite. Nous verrons ce qu'elle nous montrera. Côté distance, je ne pense pas qu'elle fera beaucoup plus que 1.200m. » 

Trident, battu par manque d’expérience. Au départ du Darley Prix de Cabourg, Trident était le poulain le moins expérimenté. Le 24 juin à ParisLongchamp, il avait laissé une très belle impression. Et dans ce Gr3, il a longtemps fait illusion pour la victoire. Après la course, Mickaël Barzalona, son jockey, nous a confié : « Aujourd'hui, Trident fait afficher une très belle valeur. Le poulain a très bien couru et est uniquement battu parce qu'il avait moins d'expérience que ses adversaires. » 

PEDIGREE WEATHERBYS

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/HAVEAGOODDAY.pdf

Une nièce d'Indigo Blue. Have a Good Day est une élève de l’Irlandais Michael Phelan (Pipe View Stud). Elle était inscrite au catalogue de Goffs en novembre dernier, mais a été retirée avant la vente et Con Marnane l’a achetée à l’amiable. C'est une fille du précoce Adaay (Kodiac). Cet étalon de Whitsbury Manor Stud obtient ainsi son quatrième black type et son premier lauréat de Groupe, lui qui est représenté par ses premiers 3ans en 2021. Il s’agit aussi du premier Groupe européen pour Black Minnaloushe (Storm Cat) en tant que père de mère.

La mère, Black Meyeden (Black Minnaloushe), compte deux sorties. Elle a six produits en âge de courir, dont Lady in Question (Elzaam), lauréate lors de ses débuts à 2ans, au mois de juin, et qui avait couru pas moins de sept fois lors de sa première saison de compétition.

La jument a aussi produit Eden Pace (Elzaam), quatre fois placé en Pologne, et Petit Lorenz (Diamond Green), trois fois placé à 2ans en Italie.

Black Meyeden a une yearling par Gustav Klimt (Galileo).

La deuxième mère, Eye Witness (Don't Forget Me), a donné Hasanat (Night Shift), deuxième des Concorde Stakes (Gr3, 1.400m), et Indigo Blue (Night Shift), troisième du Prix Djebel (L à cette époque). Eye Witness est aussi la grand-mère de Takrice (Cadeaux Généreux), troisième des Killavullan Stakes (Gr3), et de Red Baron Dancer (Fraam), lauréat de sept courses à Hongkong et troisième de The Premier Bowl (L, 1.200m).

La troisième mère est une propre sœur de Zaizafon (The Minstrel).

 

 

 

Danehill

 

 

Kodiac

 

 

 

 

Rafha

 

Adaay

 

 

 

 

 

Royal Applause

 

 

Lady Lucia

 

 

 

 

Inventive

HAVE A GOOD DAY (F2)

 

 

 

 

 

 

Storm Cat

 

 

Black Minnaloushe

 

 

 

 

Coral Dance

 

Black Meyeden 

 

 

 

 

 

Don’t Forget Me

 

 

Eye Witness

 

 

 

 

Mariakova

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 13’’82

1.000m à 600m : 23’’25

600m à 400m : 11’’43

400m à 200m : 10’93

200m à l’arrivée : 11’’38

Temps total : 1’10’’81