Melbourne Cup, la crise des vocations des Européens

International / 03.08.2021

Melbourne Cup, la crise des vocations des Européens

Les superpuissances du galop européen ont décidé de faire l’impasse sur les trois grandes courses de l’automne à Melbourne. Les explications sont diverses. Aidan O’Brien n’a pas trop apprécié le protocole sanitaire mis en place pour les chevaux étrangers, alors que Vin Cox, le directeur de Godolphin Australia, évoque deux autres facteurs : la quarantaine de deux semaines imposée au personnel et les problèmes qui ont touché quelques candidats possibles. Quinze chevaux européens ont été engagés dans la Melbourne Cup (Gr1), la moitié par rapport à 2020 quand le déplacement était déjà compliqué. En 2018, on comptait 50 engagements européens sur 180 (27,7 %). Le nombre des engagés dans la Melbourne Cup (174) est égal à celui de 2020, la baisse des étrangers étant compensée par l’engouement des propriétaires locaux qui se montrent très actifs sur le marché européen. La presse australienne, notamment Steve Moran, a souligné les risques de la domination étrangère pour la popularité de la course, un vrai événement pour le pays.

Joseph O’Brien force quatre. Joseph O’Brien, qui a gagné deux des quatre dernières éditions de la Melbourne Cup, a engagé quatre chevaux, dont le tenant du titre, Twilight Payment (Teofilo), et Master of Reality (Frankel), représentants de l’Australien Lloyd Williams. Les deux autres sont Baron Samedi (Harbour Watch) et le 3ans Benaud (Australia). Prince of Arran (Shirocco) peut faire un quatrième déplacement pour Charlie Fellowes après une deuxième place et deux troisièmes places. Martyn Meade a réservé un ticket pour Lone Eagle (Galileo), le deuxième de l’Irish Derby (Gr1), qui appartient en association à Ballylinch Stud et Aquis Farm, le grand élevage australien de la famille Fung.

My Oberon pour le Cox Plate. Mardi il y avait aussi la clôture des engagements des deux autres grandes courses de Melbourne qui offrent cinq millions de dollars australiens (3,09 M€). Les européens dans la Caulfied Cup (Gr1), sur 2.400m, sont au nombre de 9 sur un total de 170. L’année dernière, ils étaient 34 sur 177. Les neuf sont aussi engagés dans la Melbourne Cup qui propose huit millions d’allocation (4,95 M€). Trois disposent aussi du ticket pour le Cox Plate (Gr1) : il s’agit de Lone Eagle, Master of Reality et Twilight Payment. My Oberon (Dubawi) possède un seul ticket, celui du Cox Plate. Le prochain acte pour la Melbourne Cup et la Caulfield Cup, les deux courses sous la formule handicap, est la publication des poids qui aura lieu le lundi 13 et le mardi 14 septembre.