Prix Equidia - Prix de Lisieux (Inédits) : Shaikha, la première grosse impression du meeting deauvillais

Courses / 05.08.2021

Prix Equidia - Prix de Lisieux (Inédits) : Shaikha, la première grosse impression du meeting deauvillais

Prix Equidia - Prix de Lisieux (Inédits)

Shaikha, la première grosse impression du meeting deauvillais

La classe ! Oui, elle avait 2,5 kg d’avantages sur ses adversaires, mais Shaikha (Ribchester) n’en avait sans doute pas besoin pour s’imposer dans le Prix de Lisieux (Inédites). La représentante d’Al Shaqab Racing a survolé l’opposition, et on parie qu’elle va briller au niveau Groupe. Nous lui décernons une JDG Rising Star.

La double accélération des bons. Se montrant la plus rapide au départ, Djariya (De Tréville) s’est installée aux commandes de l’épreuve et a imprégné un rythme sélectif au peloton. Venue à sa hanche avant de se caler dans le sillage de cette dernière, la future lauréate a patienté sagement et s’est rapidement détachée dans les 400 derniers mètres de course. Malgré l’attaque côté corde de l’autre pensionnaire d’André Fabre, Assyrian Queen (Invincible Spirit), Shaikha a su placer une seconde accélération décisive. Assyrian Queen est deuxième, à trois longueurs. Auteure d’une très bonne fin de course en retrait, Malavath (Mehmas) est troisième, trois longueurs plus loin. Les écarts confirment la supériorité de Shaikha sur le reste du lot. Les chronos disent la même chose : Shaikha est allée presque deux secondes plus vite que les mâles.

Sérieuse et avec de la vitesse. Représentant en France d’Al Shaqab Racing, Rupert Pritchard Gordon a confié : « M. Fabre m’avait dit qu’il espérait débuter dans cette course. C’est une pouliche qui montrait pas mal de vitesse à l’entraînement et qui était très sérieuse. Au printemps, elle avait été un petit peu malade. Elle est ensuite revenue rapidement en forme. Nous allons voir comment elle récupère et cela devrait donner des idées à son entraîneur. Une chose est sûre, c’est très agréable de la voir débuter de cette façon, sachant qu’elle est vite partie et a ensuite été capable de placer une seconde accélération. Malgré les 2,5 kg de décharge, le style est très plaisant. »

Co-éleveur de la pouliche lauréate, Pierre Talvard nous a déclaré : « Elle a fait une énorme impression ! Je ne l’ai pas reconnue quand elle est arrivée au rond de présentation. Elle a bien évolué physiquement. C’est une pouliche de classe, c’est sûr. À l’élevage, elle était très gentille et très jolie mais un petit peu petite. Elle a bien grandi ! »

C’est Nicolas de Watrigant qui a acheté la pouliche lors de la vente de sélection Arqana. Le courtier nous a dit : « Monsieur Fabre nous avait déjà dit que la pouliche avait beaucoup de qualité. Étant donné qu’elle avait toussé, elle avait été quelque peu retardée dans ses travaux. Sans ce problème, elle aurait pu débuter plus tôt. Elle s’impose avec beaucoup de facilité. Ce devrait être une bonne pouliche. »

Une pouliche sérieuse. Deuxième avec Assyrian Queen, son jockey, Mickaël Barzalona nous a confié : « Assyrian Queen est une pouliche très sérieuse et elle s’est montrée très professionnelle pour ses débuts. Elle court vraiment très bien. »

Une sœur de Darkness. Élevée par le haras du Cadran et par l’écurie Mélanie, Shaikha a été présentée à la vente de sélection Arqana par le haras du Cadran. Le bon avait été signé par Mandore International Agency pour le compte d’Al Shaqab Racing pour 240.000 €. C’est une fille de Ribchester (Iffraaj), étalon de Darley dont il s’agit des premiers 2ans, et de Kerila (Makfi), lauréate lors de ses débuts à 2ans, sur les 1.200m de Fontainebleau. Elle avait ensuite gagné une course "D" lors de son année de 3ans, sur les 1.300m de la P.S.F. cagnoise. Au haras, on lui doit Darkness (Siyouni), lauréat d’un Critérium de Lyon (L) et troisième cette année d’un Prix La Force (Gr3). Présenté à la vente d’Été 2021 par Jean-Claude Rouget, Darkness a été acheté 70.000 € par Jason Kelly Bloodstock. Shaikha est le deuxième partant de sa mère et son deuxième gagnant. Kerila a été saillie par Persian King cette année.

La deuxième mère, Kerasha (Daylami), a gagné en débutant à 2ans sur le parcours des 1.200m du Val d’Or. C’est la génitrice de Keratiya (Iron Mask), lauréate d’un Prix du Bois. On lui doit également Kerasona (Oasis Dream), gagnante d’un Prix Hampton (L).

Zafonic

Iffraaj

Pastorale

Ribchester

Marju

Mujarah

Tanaghum

SHAIKHA (F2)

Dubawi

Makfi

Dhelaal

Kerila

Daylami

Kerasha

Keraka

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 13’’30

De 1.000m à 600m : 22’’17

De 600m à 400m : 10’’94

De 400m à 200m : 10’’80

De 200m à l’arrivée : 11’’36

Temps total : 1’08’’57