Prix Nureyev (L) : Gregolimo, dans un canter

Courses / 15.08.2021

Prix Nureyev (L) : Gregolimo, dans un canter

Deauville, dimanche

Tout propriétaire rêverait d’avoir un cheval comme Gregolimo (Galiway). Ce poulain est un modèle de régularité : en huit sorties, il s’est imposé trois fois et a pris quatre places. Il n’a parfois pas eu de chance en tombant notamment à trois reprises sur Cheshire Academy (Flintshire), dont il a conclu trois fois deuxième mais le représentant de Pierre Pilarski, Jérôme Vallier et Meryl de Watrigant n’a jamais flanché. Après sa deuxième place dans le Prix Hocquart (Gr2) et un break de deux mois, Gregolimo s’est imposé dans un canter dans le Prix Nureyev (L).

En patron. Gregolimo a galopé en troisième position, bien posé sous la main de Ioritz Mendizabal. Il a gardé le dos de l’animateur In Crowd (Dubawi) jusqu’à 400m du but, puis s’est décalé à son intérieur pour placer son accélération. Ioritz Mendizabal a laissé venir sa monture à la hauteur de l’animateur avant de réellement l’actionner. Une fois en tête, il a laissé ses rivaux sur place pour s’imposer d’une longueur et quart devant In Crowd. Ce dernier court remarquablement après sa facile victoire acquise dans une Classe 1 au début du meeting de Deauville. Cash Equity (Toronado) a terminé comme une bombe, n’échouant que d’une tête pour un meilleur classement.

Le Prince d’Orange a priori. Simone Brogi, l’entraîneur du lauréat, nous a livré ses impressions sur la performance de son pensionnaire mais a aussi donné des indications sur la suite de sa carrière : « C’est super ! Il montre vraiment que c’est un bon cheval, dans tous les terrains. Il lui faut des courses comme ça. Aujourd’hui, le leader est allé très loin, ce qui nous fait gagner facilement. La dernière fois, dans le Hocquart, le leader a craqué un peu tôt. Le plan est de courir le Prix du Prince d’Orange (Gr3). Mais nous allons voir avec ses propriétaires s’il ne faut pas plutôt aller directement sur le Prix Dollar (Gr2). La logique serait quand même de courir le Prince d’Orange. Il restera à Deauville en attendant. » Pierre Pilarski, l’un des copropriétaires de Gregolimo, a ajouté : « Je comprends mieux le trot et l’obstacle. Le plat est une discipline très fine, que cela soit au niveau de l’entraînement ou au niveau des courses. Mais ce sont toujours de très grands moments de joie. Ce qui me fait aussi plaisir, c’est qu’on ne gagne pas tout seul. Aujourd’hui, je n’ai quasiment plus de chevaux à 100 %. Quand c’est difficile, on partage les défaites mais aussi les victoires. C’est extraordinaire. Je remercie Nicolas de Watrigant de m’avoir donné cette opportunité et toutes l’équipe des propriétaires d’être là avec moi. Même si pour vous c’est terminé, pour nous tout commence : nous allons revoir la course et la revoir plein de fois. Vive les courses ! »

Encore à cheval, Ioritz Mendizabal a déclaré au micro d’Equidia : « Je suis vraiment ravi de cette victoire. C’est un travail d’équipe avec son entraîneur. Il a pris énormément soin de ce cheval et l’a amené au top. Je le félicite. Il a démarré la saison tôt, à Pau. C’est pour cela qu’il lui a accordé un break. Chapeau à lui, car sinon il n’aurait pas pu tenir malgré les engagements alléchants. »

La forme d’In Crowd. Le 5 août dans le Prix de Martinvast (Classe 1), In Crowd avait gagné en surclassant l’opposition. Le voir au départ d’une Listed n’était donc pas une surprise, bien qu’il coure de façon légèrement rapprochée. Son entraîneur, Freddy Head, a sans doute voulu profiter de la forme de son pensionnaire. Il nous a d’ailleurs confié : « In Crowd traverse actuellement une belle période de forme. C’est un poulain qui a toujours été présent. En dernier lieu, il a gagné très facilement. Une chose est sûre, c’est un poulain qui a besoin d’être raccourci. 2.000m représente très certainement le bout du monde pour lui. »

Cash Equity rassure. Cash Equity venait de finir dixième du Grand Prix de Paris (Gr1). Il rassure donc son entourage en prenant une bonne troisième place au niveau Listed. Ludovic Gadbin, son entraîneur, nous a dit : « Il avait déjà montré lors de sa troisième place de Listed à ParisLongchamp qu’il avait le niveau de ces courses-là. Nous avions tenté le coup dans le Grand Prix de Paris en le rallongeant mais cela n’avait pas été très concluant. Mais le niveau était très relevé. Il y avait aussi un doute sur la distance. Le cheval a l’air de mieux performer sur 2.000m et il l’a encore montré aujourd’hui. La course a été très rythmée, ce qui lui a convenu. Il devrait trouver son jour d’ici à la fin de l’année à ce niveau sur cette distance. Le terrain, qui va s’assouplir à l’automne, l’avantagera »

Un croisement détonnant. Élevé par Guy Pariente – actuellement tête de liste des éleveurs français –, Gregolimo est un fils de Galiway (Galileo), qui fait la monte au haras de Colleville. Avec les filles de Kendargent (Kendor), Galiway a eu 15 partants à ce jour, dont cinq black types ! Le poulain a été présenté à la vente de yearlings v.2 d’Arqana. Il a alors été acheté à l’amiable par Simone Brogi pour 23.000 €. C’est le premier produit de Kendannemarie (Kendargent), qui a remporté quatre courses à 2 et 3ans, de 1.200m à 1.500m, montant en 40 de valeur. La pouliche avait couru neuf fois à 2ans. Elle a également fini quatrième du Prix Six Perfection (L, à l’époque), à Deauville. Kendannemarie a une 2ans, Annaway (Galiway), entraînée par Cédric Boutin, et une yearling, Galimarie (Galiway). En 2020, elle a été présentée à Ultra (Manduro). La deuxième mère, Mark of Brazil (Mark of Esteem), a remporté deux courses à 2 et 3ans. Trois de ses cinq partants ont gagné. Au haras, elle a notamment produit Francky Minuty (Enrique), gagnant d’un handicap à Tarbes sur 1.500m en valeur 37, et Riquet (Silver Frost), deuxième de Classe 1 sur 2.200m.

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Galiway

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Danzigaway

 

 

 

 

Blushing Away

GREGOLIMO (M3)

 

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Kendargent

 

 

 

 

Pax Bella

 

Kendannemarie

 

 

 

 

 

Mark of Esteem

 

 

Mark of Brazil

 

 

 

 

Exeter

LES CHRONOS

LES TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’07’’42

1.000m à 600m : 25’’90

600m à 400m : 12’’26

400m à 200m : 11’’21

200m à l’arrivée : 11’’81

Temps total : 2’08’’60