Prix Six Perfections Sky Sports Racing (Gr3) : Oscula ou l’ascension du tandem Boughey & Bradley

Courses / 03.08.2021

Prix Six Perfections Sky Sports Racing (Gr3) : Oscula ou l’ascension du tandem Boughey & Bradley

Deauville, mardi

Outre-Manche, ce sont les hommes en forme cette année, bien qu’il soit si difficile de se faire une place à Newmarket, où la concurrence est exceptionnellement forte. Nick Bradley et George Boughey concoctent des programmes ambitieux, courant les classiques et à l’international avec succès. Oscula (Galileo Gold) s’est offert le Prix Six Perfections Sky Sports Racing (Gr3) avec l’aide d’une monte offensive de Ryan Moore. On la reverra pour le Prix du Calvados (Gr2). Ce Prix Six Perfections est sa sixième course de l’année et sa troisième victoire, elle qui s’est classée troisième des Albany Stakes (Gr3) après avoir débuté au mois de mai !

De bout en bout. Ryan Moore n’a pas voulu subir la course et a laissé avancer Oscula qui a pris la tête dès le départ. Sur un terrain souple (3,6), elle a ainsi déroulé dans son action avec, dans son sillage, sa compagne de casaque et d’entraînement Hellomydarlin (Galileo Gold). Oscula a abordé la ligne droite avec une longueur d’avance… Et elle a attaqué la première, faisant parler son expérience et sa dureté. À cet instant, Zellie** (Wootton Bassett), reprise dans le parcours, avait un retard considérable à refaire. Et Oscula est allée jusqu’au bout sous les sollicitations de Ryan Moore. Jamais inquiétée dans la phase finale, elle s’impose d’une longueur et demie. Zellie finit très fort mais trop tard. Daneh (Dubawi) est une méritoire troisième, signant les 100m les plus rapides de l’épreuve (10’’76 de 400 à 200m). Lovamour (Goken) termine bonne quatrième, devant Hellomydarlin qui n’a pas tenu.

Un entourage en forme. Oscula court pour le compte de Nick Bradley Racing 20, une écurie de groupe anglaise. Et Nick Bradley, créateur de ce syndicat, nous a confié mardi : « Oscula compte une trentaine de propriétaires. Certains ont pris une part à moins de 1.000 £ ! Il s'agit tout simplement d'une très bonne pouliche. C’est la deuxième bonne saison d’affilée pour l’écurie. En 2021, nous avons eu trois placés de Gr1, dont deux au niveau classique, dans les Oaks et les 1.000 Guinées. L’an dernier, à Deauville, nous avions remporté le Prix du Calvados avec Fev Rover (Gutaifan) ! Dénicher des chevaux précoces, c’est difficile et c’est une catégorie où il y a beaucoup de concurrence. Oscula avait un super modèle. Elle m’a été recommandée par le spécialiste des breeze up Robson Aguiar qui la vendait. Elle avait tout ce que j’aime : de la force, un bon mental, ni trop grande, ni trop petite. »

Le premier Groupe de l’entraîneur. Oscula offre un premier Groupe à George Boughey qui a sa licence depuis juillet 2019. Issu d’une famille d’agriculteurs, c’est l’une des étoiles montantes de Newmarket. Il nous a confié : « Je regrette de ne pas être là pour assister à cette superbe victoire ! À Newmarket, le terrain était trop rapide pour elle et elle a apprécié la piste assouplie de Deauville. Ryan Moore a été très impressionné. Nous reviendrons peut-être avec elle en fin de saison pour le Prix Marcel Boussac (Gr1). J’ai commencé avec quatre chevaux en 2019. C’est donc un grand moment. J’ai une super équipe qui travaille très dur et tous ses membres en sont récompensés. Compter 52 victoires en Angleterre, un podium classique et une victoire de Groupe à Deauville, c’est un rêve qui devient réalité. Et quand nous avons une bonne chance, nous n’avons pas peur de venir en France. Vous nous reverrez probablement plus tard cet été ! »

Elle va vers le Prix du Calvados. Concernant le programme de la pouliche, Nick Bradley a ajouté : « Avec Oscula, nous visons le Prix du Calvados (Gr2). Nous l’avons envoyée à Deauville car nous pensions qu’un rythme moins sélectif qu’en Angleterre lui serait profitable et c’est ce qu'il s’est passé. Elle semble très bien s’adapter aux courses françaises. Je m’entends très bien avec son entraîneur, George Boughey : nous sommes deux jeunes qui pensons aux chevaux jour et nuit. C’est une passion. » Concernant l’autre pouliche de la casaque, il poursuit : « Hellomydarlin n’a pas tenu, mais elle s’est bien comportée. Elle va revenir sur 1.200m. Je ne sais pas encore quelle sera sa sortie suivante… »

Des regrets pour Zellie. Paul Basquin, représentant du propriétaire de Zellie, nous a confié : « Nous pensions que la course serait rythmée avec la présence de plusieurs pouliches qui étaient rallongées. Mais il n'y a pas eu tant de rythme que cela. Son jockey a pris l'option de se placer dans le sillage du leader à un moment, avant de faire le choix de reprendre… ce qui nous coûte sûrement la victoire. Elle est sûrement la belle impression de la course. Rien n'est décidé pour la suite. »

Bon comportement de Daneh. Lauréate de ses premiers pas sur 1.400m à Kempton, Daneh était l’une des concurrents les moins expérimentées. Elle décroche donc une méritoire troisième place. Son jockey, James Doyle, nous a confié : « Je suis très content de sa performance. Elle n’est pas très bien sortie des boîtes et il lui a donc fallu être courageuse pour compenser. Avec un meilleur départ, elle aurait terminé plus près. Ce n’est que sa deuxième sortie et il y a donc une réelle satisfaction de la voir déjà sur le podium d’un Groupe. »

PEDIGREE WEATHERBYS :

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2021/Oscula.pdf

Les bons débuts de Galileo Gold. Élevée par Padraig Williams, Oscula a été acquise (seulement) 4.000 Gns dans le book 4 de Tattersalls, l’année dernière, par Michael Aguiar. Après sa troisième place dans les Albany Stakes (Gr3), elle était inscrite à la vente d’été de Tattersalls, mais n’est pas montée sur le ring. Oscula est une fille de Galileo Gold (Paco Boy), jeune étalon de Tally-Ho Stud, la référence européenne sur le créneau de la vitesse et précocité. Chez les sires de première production, c’est celui qui a le meilleur pourcentage de black type par partant. Oscula est son premier gagnant de Groupe et son quatrième black type.

Sa mère, Bisous Y Besos (Big Bad Bob), n’a couru qu’une seule fois à 2ans (sans succès). Oscula est son premier partant et son premier gagnant. Elle a un yearling par Kessaar (Kodiac) et a été saillie par Prince of Lir (Kodiac).

C’est le premier Groupe de Big Bad Bob (Bob Back) en tant que père de mère.

La deuxième mère, Adoring (One Cool Cat), a gagné en débutant à Newmarket, sur 1.200m, au mois de mai de ses 3ans. Cinq de ses sept produits en âge de courir ont gagné, dont Imperioso (Mastercraftsman), lauréat à 2ans en Italie, puis deuxième du Gran Criterium d'Autunno (Gr1) sur les haies de Merano, et Cœur d'Amour (Zoffany), deuxième des Staffordstown Stud Silken Glider Stakes (L, 2ans, 1.600m) à Navan. La troisième mère a donné Galeota (Mujadil), gagnante des Dubai Duty Free Mill Reef Stakes (Gr2, 1.200m) pour sa dernière sortie à 2ans.

 

 

 

Desert Style

 

 

Paco Boy

 

 

 

 

Tappen Zee

 

Galileo Gold

 

 

 

 

 

Galileo

 

 

Galicuix

 

 

 

 

Clizia

OSCULA (F2)

 

 

 

 

 

 

Bob Back

 

 

Big Bad Bob

 

 

 

 

Fantasy Girl

 

Bisous Y Besos

 

 

 

 

 

One Cool Cat

 

 

Adoring

 

 

 

 

Refined

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 27’’08

De 1.000m à 600m : 25’’03

De 600m à 400m : 12’’05

De 400m à 200m : 10’’98

De 200m à l’arrivée : 11’’37

Temps total : 1’26’’51