Written Tycoon, une première couronne à 19ans

International / 02.08.2021

Written Tycoon, une première couronne à 19ans

La saison 2020/2021 en Australie est achevée. Chris Waller a terminé tête de liste des entraîneurs, son compatriote James McDonald a décroché la Cravache d’or de la ligue métropolitaine (celle des grandes réunions), mais il faut savoir que chaque État a son champion ou sa championne, avec par exemple Jamie Kah qui a battu le record dans l’État de Victoria (Melbourne) avec 105 victoires.

Le champion surprise de la saison est Written Tycoon (Iglesia), 19ans et onze générations en âge de courir, qui a terminé en tête du classement des étalons. Il ne s’agit pas de sa première couronne : il avait décroché celle des first crop sires en 2010/2011 et celle de champion des pères de 2ans en 2015/2016, quand Capitalist, en remportant les Golden Slipper (Gr1), avait donné un apport décisif.

Les vieux et l’effet Arc de Triomphe. Written Tycoon est le premier Champion sire stationné dans l’État de Victoria depuis Century (Better Boy) en 1978/1979, et surtout il est arrivé au sommet à 19ans, à l’âge où un étalon est jugé comme vieux… En France on a eu, sans remonter trop dans le passé, des étalons qui ont été têtes de liste pour la première fois encore plus tard. Lomitas (Niniski) est décédé à 22ans, douze mois avant sa première place dans le classement lié au succès dans l’Arc de Triomphe 2011 de Danedream. Poliglote (Sadler’s Wells) avait 20ans quand Solemia l’a poussé en tête en 2012. C’est l’effet Arc de Triomphe. Dans les quinze dernières années, une seule fois, en 2015, le père du gagnant de la course phare n’est pas devenu tête de liste des étalons en France.

L’Australie est très différente. En Australie, on dénombre par douzaines les courses millionnaires, et un seul gros lot ne suffit pas. Written Tycoon a terminé la saison avec 17,03 millions de dollars australiens (10,53 M€), avec un bon avantage sur le grand favori I Am Invincible (Invincible Spirit) qui a terminé à 15,73 millions (9,73 M€) alors que Not a Single Doubt (Redoute’s Choice), le père de Classique Legend qui a remporté la course la plus riche du pays, le fameux The Everest, est à 15,63 millions (9,66 M€), dont 7,13 décrochés par un seul cheval.

Written Tycoon a eu 379 partants, 193 gagnants et son meilleur produit est Ole Kirk qui a contribué à la hauteur de 1,98 million (1,22 M€). I Am Invincible peut se consoler avec le classement par gagnants et victoires.

Quand on vendait trois saillies au prix d’une seule. Written Tycoon, c’est l’étalon inattendu. Il a commencé sa carrière en 2007 au tarif de 8.250 AU$ (5.100 €). Suman Hedge, qui a géré les premiers pas de l’étalon, a raconté dans une interview à l’ANZ Bloodstock : « Lui trouver un haras n’a pas été facile. Ils nous disaient : il n’est pas assez bon et c’est un fils d’Iglesia (Last Tycoon). » Il faut savoir que Written Tycoon a gagné les Todman Stakes (Gr2) à 2ans et s’est classé onzième dans les Golden Slipper, que son père a été un étalon ordinaire et que le cœur de l’élevage australien est basé dans le New South Wales. Une fois installé chez Eliza Park Stud, dans le Victoria, il a eu un premier carnet de bal de 118 poulinières, mais son propriétaire, Sheriff Iskander, assisté par Suman Hedge, a dû faire preuve de créativité : il a envoyé beaucoup de ses poulinières à l’étalon, il a fait des rabais, il a offert des saillies gratuites aux éleveurs qui avaient envoyé des juments aux autres étalons du haras et il a aussi proposé la formule trois saillies pour le prix d’une.

Cette année il est chez Yulong. L’étalon est passé ensuite chez Woodside Park Stud et, après un passage dans le Queensland, pour la première fois après neuf saisons, son tarif est monté à plus de 20.000 AU$. C’était en 2016, après les Golden Slipper de Capitalist, conçu dans le Queensland. Cette année-là, il avait officié à 49.500 AU$ (30.600 €) avec 226 poulinières sur sa liste. En 2018 et 2019, son tarif est monté à 110.000 AU$ (68.000 €), et en 2020, il a changé de base. Il est arrivé l’année dernière pour une saison à Arrowfield Stud, dans le New South Wales, et il a eu 199 poulinières à 77.000 AU$ (47.600 €). Written Tycoon officiera cette année chez Yulong Stud, le haras du Chinois Yuesheng Zhang, situé dans l’état de Victoria, qui possédait des parts et a trouvé un accord. Son tarif est monté en flèche à 165.000 AU$ (102.000 €). Un prix à la mesure d’un Champion sire pas vraiment comme les autres.