Alan Smurfit Memorial Beresford Stakes (Gr2) : Luxembourg explose et affole l’ante-post betting du Derby

International / 25.09.2021

Alan Smurfit Memorial Beresford Stakes (Gr2) : Luxembourg explose et affole l’ante-post betting du Derby

Alan Smurfit Memorial Beresford Stakes (Gr2)

Luxembourg explose et affole l’ante-post betting du Derby

Aidan O’Brien a décroché un 21e succès dans les Beresford Stakes (Gr2) avec Luxembourg (Camelot), un poulain qui s’est montré suffisamment impressionnant samedi pour que les bookmakers en fassent (déjà) le cofavori du Derby d’Epsom (Gr1). Il est proposé entre 8 et 10/1, tout comme son compagnon d’entraînement Point Lonsdale (Australia). Samedi matin, Luxembourg n’était qu’un lauréat de Maiden, mais ce succès inaugural a été acquis avec une supériorité suffisante pour l’installer en tête du betting du Gr2 du Curragh. Le représentant de l’association Westerberg, Magnier, Tabor et Smith a galopé en dernière position d’une course animée par Tuwaiq (Elzaam). Dans la ligne droite, il a tout simplement explosé l’opposition en déposant ses adversaires dans un éclair de classe impressionnant. Il ne bat peut-être pas le lot du siècle mais le style de ce succès, lui, va certainement animer bien des discussions dans les semaines à venir. Manu et Corde (Teofilo), deuxième à près de cinq longueurs, courait pour la cinquième fois. Il avait déjà couru deux fois au niveau Groupe sans parvenir à monter sur le podium. L’animateur Tuwaiq est proche troisième.

Un poulain maniable et impressionnant. En descendant de cheval, Seamie Heffernan a déclaré à la télévision anglaise : « Il montre de la qualité à la maison et a déjà confirmé à deux reprises en compétition. Mais il ne vous montre rien tant que vous n’avez pas appuyé sur le bouton. Avec un tel changement de vitesse, il n’a vraiment aucun problème sur le mile. Son père avait de la tenue tout en ayant la classe et la vitesse pour gagner les Guinées. Le changement de vitesse qu’il a montré aujourd’hui est très prometteur. Je ne sais pas quels seront ses objectifs. En tout cas, il n’aurait pas pu gagner plus facilement. » Depuis Newmarket, Aidan O’Brien a déclaré : « Nous avons toujours pensé tout le bien monde de ce cheval. » Tous les lauréats des Beresford Stakes de Ballydoyle ne sont pas devenus des chevaux de premier plan. Mais parmi les dix derniers, on trouve tout de même Japan (Juddmonte International Stakes & Juddmonte Grand Prix de Paris, Grs1), Saxon Warrior (2.000 Guinées & Racing Post Trophy, Gr1) ou encore Capri (Derby d’Irlande & St Leger, Gr1).

Le frère de Leo de Fury. En octobre dernier, lors du book 1, M. V. Magnier avait signé le bon à 150.000 Gns pour acheter Luxembourg – un élève de B. V. Sangster – qui était présenté par The Castlebridge Consignment. C’est le prix moyen des yearlings de son père Camelot (Montjeu) en 2021. Or cette même moyenne était de "seulement" 92.000 € en 2020 ! Très confirmé, le sire approche désormais à grands pas de trente gagnants de Groupe et des quatre-vingts black types.

Sa mère, Attire (Danehill Dancer), n’a pas gagné mais elle a déjà donné deux bons chevaux : Leo de Fury (Australie), gagnant Mooresbridge Stakes (Gr2, 2.100m) à 4ans et Sense of Style (Zoffany), troisième des Leopardstown 1.000 Guineas Trial (Gr3).

Attire est sœur de Forgotten Voice (Danehill Dancer), gagnant de Gr3 et d’Australie (Sadler’s Wells) qui a remporté le Prix de Flore (Gr3). La troisième mère a donné Arcangues (Sagace), héros de la Breeders' Cup Classic (Gr1), et de la placée classique Agathe (Manila), laquelle a produit la gagnante du Prix de Diane Aquarelliste (Danehill). Attire a un yearling et un foal par Camelot.