Au Conseil d’administration de France Galop

Institution / Ventes / 13.09.2021

Au Conseil d’administration de France Galop

Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour du Conseil qui s’est tenu le 13 septembre 2021 à Boulogne-Billancourt. Dans une vidéo que vous pouvez visionner sur la page YouTube de JDG (ici,  https://www.youtube.com/channel/UCOQtTu2Fhlr8kZLx9ErlAxw/videos ), Frédéric Landon détaille les sujets exposés.

Activité des enjeux hippiques & allocations. L’activité des paris a été très bien orientée en août (enjeux à + 8,6 % vs 2019), notamment grâce aux très bons chiffres réalisés sur les réunions deauvillaises qui furent proposées aux parieurs de Hongkong. Néanmoins, compte tenu de la fermeture massive des points de vente sur le premier semestre, les enjeux cumulés à la fin du mois d’août s’établissent à - 6 % par rapport à 2019. Le marché de l'online reste dynamique avec une progression de 52 % au cumul par rapport à 2019. Il représente désormais 19 % de l’activité (vs 12 % en 2019).

Malgré l’obligation de présentation du pass sanitaire dans les cafés et restaurants, la tendance actuelle et les prévisions pour la fin d’année sont encourageantes, ce qui a amené, il y a une semaine, les administrateurs à redistribuer l’équivalent de la moitié de la retenue, soit 15,5 millions d’euros sur la période du 1er mars au 31 décembre (cf. le Conseil extraordinaire le 6 septembre).

Ce reversement est intervenu dès la semaine dernière pour les courses disputées depuis le 1er mars et depuis la semaine dernière également, les courses dotées de 7.500 € et moins au gagnant en plat (8.500 € et moins en obstacle) ne font plus l’objet d’aucune retenue. Les courses plates dont l’allocation au gagnant est supérieure à 7.500 € (8.500 € en obstacle) se voient quant à elles appliquer une retenue de 9 % (contre 16 % précédemment).

Enfin, en fonction du niveau de l’activité des jeux, le Conseil d’administration a rappelé son engagement de procéder à nouveau à une redistribution supplémentaire, sans nécessairement attendre la fin de l’année.

Réouverture au public sans jauge du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2021

Afin de célébrer la 100e édition du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, l’hippodrome sera entièrement pavoisé aux couleurs de cet anniversaire. Le dispositif événementiel et les animateurs mettront en lumière les grandes dates de ce défi légendaire. De courts films sur des vainqueurs illustres de l’Arc seront diffusés sur les écrans de ParisLongchamp ainsi qu’une rétrospective des grands moments des précédentes éditions. Côté restauration, une large gamme sera proposée dans les différents espaces, avec notamment le retour d’un immense bar Guinness en bord de piste. L’accueil du public sera organisé dans le respect des contraintes sanitaires.

À l’occasion de cette édition historique du week-end du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, l’hippodrome ParisLongchamp pourra rouvrir ses portes en grand au public français et international, sans contrainte de jauge, et ainsi retrouver l’ambiance traditionnelle de cet événement qui est le plus attendu de l’année grâce à son exceptionnelle concentration de 10 Grs1.

France Galop a organisé une communication spécifique à destination des supporters anglais, qui représentent traditionnellement une large part du public présent dans les tribunes. L’objectif est notamment de les rassurer sur les conditions d’accès à l’hippodrome : pour eux comme pour toutes les personnes présentes, il suffira de présenter un pass sanitaire valide.

Sur le plan international, cette 100e édition sera retransmise en direct dans 60 pays. Près de 250 journalistes couvriront l’événement sur place. De plus, le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, ainsi qu’une sélection d’autres Grands Prix du week-end, seront support de paris dans plus de 50 pays, dont notamment au Japon et à Hongkong.

Point sur la situation des courses à réclamer. Consécutivement à la réforme mise en place sur les excédents de réclamation en mars 2020 et aux différentes propositions formulées par les associations de propriétaires, le Conseil d’administration a demandé aux équipes de France Galop :

- de mener une analyse approfondie du programme des courses à réclamer,

- de formuler des propositions d’évolutions en matière de programme et de conditions de courses.

Les administrateurs ont fixé quatre objectifs à cette étude :

- apporter plus de diversité au programme,

- améliorer les enjeux sur ces courses,

- accroître le nombre de transactions sur l’ensemble des courses à réclamer,

- refaire de ces courses une opportunité de recruter de nouveaux propriétaires.

Cette analyse et ces propositions feront l’objet de prochains débats au sein des Conseils du plat et de l’obstacle.

Changement de gouvernance à la Fiah. Le Conseil d’administration de France Galop salue l’arrivée de Winfried Engelbrecht-Bresges à la présidence de la Fédération internationale des autorités hippiques (Fiah) et l’assure de sa volonté de voir la France continuer de jouer un rôle majeur au sein de cette Fédération, comme elle l’a toujours fait. La France participera activement aux différents travaux menés et aux organes décisionnaires grâce à ses deux représentants au Conseil exécutif dont l’un, Henri Pouret est, de plus, nommé directeur en charge du domaine réglementaire international.

Les administrateurs de France Galop ont également rendu hommage à Louis Romanet qui quittera officiellement ses fonctions de président en octobre prochain, après 27 ans à la tête de la Fiah. S’inscrivant dans la lignée de son père, Jean, qui fut, avec Marcel Boussac, à l’initiative du premier mouvement de coopération entre les autorités hippiques internationales, Louis Romanet aura donné toute son envergure à la Fédération dont les travaux et l’influence ont permis de considérablement harmoniser la règlementation entre les pays de courses, particulièrement sur le plan du contrôle antidopage.