Cheveley Park Stakes (Gr1) : Tenebrism sort des ténèbres

International / 25.09.2021

Cheveley Park Stakes (Gr1) : Tenebrism sort des ténèbres

Cheveley Park Stakes (Gr1)

Tenebrism sort des ténèbres

Ce n’était pas évident. Gagner les Juddmonte Cheveley Park Stakes (Gr1) avec une pouliche qui faisait sa rentrée après six mois d’absence n’a en effet rien de facile. Surtout lorsqu’elle n’avait couru qu’une seule fois auparavant… C’est pourtant ce qu’Aidan O’Brien a réussi samedi avec Tenebrism (Caravaggio). Flotus (Starspangledbanner) a imprimé un train d’enfer à la course.

Longtemps parmi les dernières le long du rail des tribunes, à 300m du poteau, la future lauréate avait encore quatre longueurs à refaire. Celle qui court pour une illustre association (Westerberg, Coolmore et Merribelle Stables) a su faire parler la classe lorsqu’elle a trouvé le jour. Et la partenaire de Ryan Moore a placé une pointe de vitesse exceptionnelle. Au point que la cause était déjà entendue aux derniers 100m du but. L’irlandaise s’impose d’une longueur sur Flotus, la pouliche de Jean-Étienne Dubois et de ses amis. Sandrine (Bobby’s Kitten), qui avait tiré le numéro en pleine piste, a dû se contenter de la troisième place à quatre longueurs. La favorite Sacred Bridge (Bated Breath) n’a pas aimé la descente et la française Have a Good Day (Adaay) est septième, sans avoir toutes ses aises.

Elle a passé deux mois dans son box. Tenebrism a offert un quatrième succès dans les Cheveley Park à Aidan O’Brien qui égale donc le record d’Alec Taylor et Criquette Head-Maarek. L’entraîneur a expliqué à la presse anglaise après la course : « Elle avait été super impressionnante lors de ses débuts et nous pensions le plus grand bien d’elle. Mais elle a eu un problème et est restée dans son box pendant deux mois. Franchement, je ne pensais pas l’avoir assez prête pour cette course. Mais d’un galop à l’autre, elle nous a donné confiance et a toujours dominé les autres. Nous lui avons beaucoup demandé. Mais Tenebrism est une pouliche posée qui possède une pointe de vitesse exceptionnelle. À présent, on peut se poser la question de sa tenue. Je l’avais engagée ce week-end sur 1.400m. Et normalement, quand une pouliche tient 1.400m, elle peut aller sur le mile. Si elle doit courir encore une fois cette année, ce sera dans la Breeders’ Cup. Elle a pris la vitesse de son père Caravaggio (Scat Daddy) : dans ses bons jours, c’était une bombe. » Les bookmakers ont baissé la cote de Tenebrism de 25 à 8/1 dans les 1.000 Guinées.

Le premier Gr1 de Caravaggio. Caravaggio a donné deux gagnantes de Groupe avec sa première génération de 154 juniors conçus au tarif de 35.000 €. L’année dernière, ses yearlings ont affiché un prix moyen de 112.768 € pour 64 vendus. Caravaggio, après trois saisons en Irlande est parti pour le Kentucky où il officie à Ashford Stud pour 25.000 $ (21.200 €). Le jeune étalon a fait la navette en Australie en 2018 et il a 92 yearlings. Tenebrism a été élevé par une association entre Merriebelle Stable, Orpendale, Chelston et Wynatt.

Sa mère Immortal Verse était une championne. La mère de Tenebrism est Immortal Verse (Pivotal), pensionnaire de Robert Collet, qui a gagné les Coronation Stakes (Gr1) et s’était offert la championne Goldikova (Anabaa) dans le Prix Jacques le Marois (Gr1). C’est pour 4,7 millions de Gns (5,74 M€) que Coolmore s’est offert cette championne, pleine de Dansili (Danzig), à Tattersalls December 2013. Elle est ensuite partie pour le Kentucky où elle a rencontré à deux reprises War Front (Danzig), produisant deux gagnants. Après un court retour en Irlande, elle est repartie pour le Kentucky où elle a pouliné Tenebrism avant de rencontrer Justify (Scat Daddy), un croisement qui a donné sa yearling actuelle. La deuxième mère Side of Paradise (Sadler’s Wells) a remporté le Prix La Camargo (L). La troisième mère a donné trois gagnants de Groupe dont le champion Last Tycoon (Try My Best), qui a gagné deux Grs1 pour les sprinters, et la Breeders’ Cup Mile.