Critérium de Lyon (L) :  Mangoustine fait briller "TP" au niveau black type

Courses / 23.09.2021

Critérium de Lyon (L) : Mangoustine fait briller "TP" au niveau black type

Lyon-Parilly, jeudi

Mangoustine (Dark Angel) était l’un des concurrents les moins expérimentés au départ du Critérium de Lyon (L). Mais elle a montré qu’elle était la meilleure en s’imposant brillamment, offrant par la même occasion une première victoire black type à Tony Parker et son écurie, Infinity Nine Horses. D’ailleurs, les statistiques de cette jeune casaque sont assez impressionnantes : sur dix-neuf partants, elle compte neuf victoires et huit places, soit un taux de réussite de 89,47 %. Mangoustine défend aussi les intérêts de l’écurie des Monceaux, de Qatar Racing Limited et d’Alexandre Giannotti.

Elle domine un bon lot. Bien partie, la pensionnaire de Frédéric Rossi a galopé en quatrième position, dans le dos d’Everest Rose (Dubawi). Facile dans le tournant, elle est venue en pleine piste placer son accélération. Après avoir facilement débordé Everest Rose, Mangoustine est très bien repartie sous les sollicitations de Christophe Soumillon pour passer le poteau en tête avec une longueur d’avance sur Toimy Son (Twilight Son). Ce dernier, qui faisait un test sur 1.600m court vraiment très bien. Il devance Roccia Nera (Dream Ahead) qui termine dans une très belle action. Cette course a sans doute révélé trois sujets de qualité. Il sera intéressant de revoir Toimy Son à ce niveau, ainsi que Roccia Nera qui aurait pu finir bien plus près si elle n’avait pas dû changer de ligne à l’entrée de la ligne droite.

Une pouliche pour la Poule. Après la course, Frédéric Rossi, l’entraîneur lauréat, n’a pas caché l’estime qu’il porte à Mangoustine, au micro d’Equidia : « Cette victoire est très belle. Nous sommes ravies de gagner pour cette casaque, les associés et Christophe Soumillon. Cela fait un moment que je dis que c'est une très bonne pouliche. Elle le confirme. Gagner une Listed lors de sa deuxième sortie, c'est très bien pour l'avenir. Je pense que le Marcel Boussac arrive trop tôt. J'ai déjà gagné cette épreuve avant et elle m'a toujours servi de tremplin pour les Réservoirs. Donc je pense que si le terrain ne s'alourdit pas trop en fin d'année, elle ira sur cette course. C'est une pouliche que nous allons amener au mieux pour l'année prochaine. Mangoustine est une pouliche pour la Poule. » Dans cette course pour 2ans sur le mile, la gagnante a parcouru 200m en 11’’13. C’est mieux que n’importe quelle 3ans du Prix Coronation (L) mercredi à Saint-Cloud sur la même distance. Christophe Soumillon a ensuite ajouté : « C'est top ce qu'elle fait. Deux courses et deux victoires. En plus, en deuxième course, on manque un peu d'expérience contre de bons chevaux. C'était une belle Listed. Mangoustine m'a tout fait nickel. Elle est très vite sortie des boîtes. Je pense qu'elle a plus de vitesse que cela. À mon avis, sa vraie distance, c'est 1.400m car elle a été très appliquée durant la course. À la sortie du tournant j'allais mieux que tout le monde mais je ne voulais pas prendre l'avantage trop tôt car à Deauville elle s'était un peu relâchée. Quand je lui ai demandé, elle a accéléré très fort, même si elle s'est un peu reprise devant. C'est une très bonne pouliche. Elle sera très bien l'année prochaine. »

Toimy Son dans la cour des milers. Depuis le début de sa carrière, Toimy Son n’a couru que sur 1.200m, en y excellant lors de ses trois premières sorties. Or, lorsqu’il a fallu s’attaquer à des lots plus relevés, il a montré ses limites en terminant cinquième du Darley Prix de Cabourg (Gr3) et huitième du Darley Prix Morny (Gr1). Mais en réajustant la distance, Toimy Son a prouvé qu’il était capable de briller dans les courses black types. Son entraîneur, Yann Barberot, nous a confié : « C’était un essai sur la distance et il a montré qu’il était un cheval de 1.600m. Je suis ravi de sa performance. En plus, Grégory Benoît n’a pas sorti la cravache, donc il n’a pas eu une course dure. Il a montré qu’il avait le niveau de ces courses-là, sur cette distance. Toimy Son a déjà couru six fois cette année. C’est lui qui va nous dire s’il est capable d’en recourir une autre. S’il est apte, il ira. » Grégory Benoît, le jockey de Toimy Son, a ajouté : « C’était un test sur 1.600m avec tournant. Ce qui est intéressant, c’est qu’il s’est remis du Morny. Cela nous ouvre des portes. C’est un bon poulain. J’étais un peu malheureux à l'entrée de ligne droite et après, les 200 derniers mètres, il les a faits dans un bon style. »

Belle performance de Roccia Nerra. Sur la P.S.F de Deauville le 19 août, Roccia Nera a laissé une magnifique impression en battant Loubeisien (Kheleyf), lequel s’est imposé par la suite à Saint-Cloud. Ce n’était donc pas une surprise de voir Roccia Nerra au départ de ce Critérium de Lyon. Malheureusement, elle ne s’est pas retrouvée au bon endroit lorsqu’il a fallu accélérer. La pensionnaire de Fabrice Chappet a dû changer de ligne, tout en penchant un peu sur sa gauche, forçant son jockey à la remettre à droite à deux reprises. Sans cela, la pouliche aurait terminé beaucoup plus près. Mais dans les 100m, une fois bien équilibrée, elle a parfaitement bien lancé ses antérieurs, regagnant du terrain pour finir.

La montée en puissance des filles de Louvain. Élevée par l'écurie des Monceaux, Lordship Stud et Qatar Bloodstock, Mangoustine a été acquise 46.000 € par David Redvers en septembre 2020, chez Arqana. C'est une fille de Dark Angel (Acclamation) remarquable vecteur de vitesse et de précocité (mais pas que) qui fait la monte à Yeomanstown Stud en Irlande. Le croisement de Dark Angel sur une descendante de Family at War (4e mère de Mangoustine) a déjà donné Lethal Force (Diamond Jubilee Stakes & Darley July Cup, Grs1) et Juliet Capulet (Rockfel Stakes, Gr2).

Mangoustine est le quatrième produit de Zotilla (Zamindar), qui a conclu cinquième lors de son unique sortie à 3ans, sur les 1.700m de ParisLongchamp. C'est aussi le premier partant de la jument. Son yearling par Zoustar (Northern Meteor) passe en octobre chez Tattersalls.

La deuxième mère, Louvain (Sinndar), deuxième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L), a gagné les Miesque Stakes (Gr3, 1.600m) aux États-Unis. On lui doit notamment Flotilla (Mizzen Mast), gagnante de la Poule d'Essai des Pouliches et du Breeders' Cup Juvenile Fillies' Turf (Grs1), et Big Five (Frankel), invaincu en cinq sorties à 3ans et à 4ans, lauréat notamment du Prix Right Royal (L). Les filles et petites-filles de Louvain font parler d'elles. Elle est en effet (déjà) l'aïeule de Crossfirehurricane (Kitten's Joy), un temps espoir classique et vainqueur des Gallinule Stakes (Gr3, 2.000m), My Generation (Speightstown), gagnante des Patton Stakes (L, 3ans, 1.600m) à Dundalk, et Jack and Noah (Bated Breath), un triple lauréat de Listed qui est passé à 35 centièmes du record des 1.200m de Belmont Park.

 

 

 

Royal Applause

 

 

Acclamation

 

 

 

 

Princess Athena

 

Dark Angel

 

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Midnight Angel

 

 

 

 

Night at Sea

MANGOUSTINE (F2)

 

 

 

 

 

 

Gone West

 

 

Zamindar

 

 

 

 

Zaizafon

 

Zotilla

 

 

 

 

 

Sinndar

 

 

Louvain

 

 

 

 

Flanders

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 53’’52

1.000m à 600m : 26’’43

600m à 400m : 12’’39

400m à 200m : 11’24

200m à l’arrivée : 11’’89

Temps total : 1’43’’10